Pour reprendre les mots de Beethoven : « La musique est l’unique introduction incorporelle au monde du savoir […] révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie… au-delà même du ciel étoilé
jusqu’à la source première». C’est bien là que nous emmènent les épiphanies de ces ultima verba des trois dernières sonates, voyage initiatique que l’on ne pourrait parcourir en sens inverse. Écoutons-les… «The rest is silence»