Les 24 Préludes de Chopin, contrairement à ceux de Bach, ne précèdent ni fugue ni choral chanté. Le terme souligne la modestie de ces pièces courtes, aux formes simples. Mais ces morceaux préludent l’un à l’autre, puisqu’ils forment un ensemble mûrement ordonné, selon le cycle des quintes, pour balayer les vingt-quatre tonalités majeures et mineures. Après avoir enregistré avec brio les Balades et Scherzi (2021) c’est à travers ces Préludes qu’Abdel Rahman El Bacha continue de nous livrer son interprétation virtuose de l’œuvre de Chopin.