Les Sept Paroles du Christ sur la Croix - Gounod - Franck

Musique vocale

Paris, entre 1850 et 1860 : les deux plus grands compositeurs de l’époque, César Franck et Charles Gounod se « donnent rendez-vous » autour des Sept Paroles du Christ en Croix. Deux tempéraments opposés, deux oeuvres violemment contrastées. Une même foi vibrante dans ces deux chef d’œuvres.

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • 1 Sept Paroles du Christ sur la Croix - Prologue, O vos omnes (soprano) 4'48
  • 2 Sept Paroles du Christ sur la Croix - Parole 1, Pater, dimitte illis 6'30
  • 3 Sept Paroles du Christ sur la Croix - Parole 2, Hodie mecum eris in paradiso 4'00
  • 4 Sept Paroles du Christ sur la Croix - Parole 3, Mulier, ecce filius tuus 7'16
  • 5 Sept Paroles du Christ sur la Croix - Parole 4, Deus meus, ut quid dereliquisti me 2'59
  • 6 Sept Paroles du Christ sur la Croix - Parole 5, Sitio 7'50
  • 7 Sept Paroles du Christ sur la Croix - Parole 6, Consummatum est 6'09
  • 8 Sept Paroles du Christ sur la Croix - Parole 7, Pater, in manus tuas commendo spiritum meum 4'05
  • 9 Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix - Prologue, Luc XXIII, 28, Grave, Moderato 3’32
  • 10 Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix - I. Matthieu XXVII, 39 - Luc XXIII, 34, Allegro 1'44
  • 11 Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix - II. Luc XXIII, 39, 42-43 2'18
  • 12 Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix - III. Jean XIX, 26, 27 2'20
  • 13 Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix - IV. Matthieu XXVII, 45-46 - Marc XV, 33-34, Adagio 3'08
  • 14 Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix - V. Jean XIX, 28 1'26
  • 15 Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix - VI. Jean XIX, 29-30, Modéré 2'02
  • 16 Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix - VII. Luc XXIII, 46, Adagio 1'51
Total 61'58
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

Les Journées Charles Bordes de novembre dernier, en l'honneur du centième anniversaire de la naissance du fondateur de la Schola cantorum, ont ressuscité un chef-d'oeuvre oublié de César Franck. Composé en 1859 pour une grande formation symphonique, adapté ici pour un trio instrumental insolite, son oratorio sur les Sept Paroles du Christ sur la Croix, pour choeur et solistes, dément la fade légende de « pater seraphicus » attachée au « père Franck ». Quelle inspiration ardente et charnelle, au contraire, quelle imagination inventive ! Comme se comprend la fraternité d'armes qui le liait à Franz Liszt ! L'avant-dernière parole, « consummatum est », d'une désolation exsangue et poignante, est l'une des rares pages à pouvoir se mesurer au sublime Es ist vollbracht (« tout est consommé », en allemand), de La Passion selon saint Jean, de Bach.

En regard, les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix, composées quatre ans plus tôt par Charles Gounod pour choeur mixte a cappella, peinent à soutenir la comparaison. Pourtant, ces deux oeuvres jumelles sont portées par une foi et une dévotion égales. Mais l'auteur de Faust soumet trop sa science polyphonique au pompeux modèle romain de Palestrina. Non, décidément, ave Cesar ! G.M.


Télérama
 28 avril 2010

f f f f