Philippe Giusiano

Piano
Biographie

« Giusiano réussit à concilier les inconciliables, donner son caractère à chaque pièce, en dominer les difficultés sans les exposer, sans les faire oublier non plus ; faire chanter le clavier sans sentimentalité appuyée, sans cet héroïsme un peu primaire qu’y mettent les pianistes moins cultivés et moins raffinés que lui. » (Alain Lompech)

Vainqueur du 13ème Concours International Frédéric Chopin de Varsovie, Philippe Giusiano fait figure de référence dans les oeuvres du compositeur polonais.
Classé une première fois huitième à l’âge de 17 ans, il remporte le concours cinq ans plus tard en 1995, et confirme ainsi un talent qui dépasse le simple cadre du romantisme. On pourra lire à la sortie de son second CD Chopin “… on a l’intuition que c’est comme cela que jouait Chopin” (O. Bellamy, Le Monde de la Musique).

Philippe Giusiano se produit alors dans les grandes salles de concerts, parmi lesquelles le Carnegie Hall de New York, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Théâtre de Vérone, la Scala de Milan, la Salle Gaveau et le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Suntory Hall de Tokyo…
Il est invité par de nombreux festivals en France : La Roque d’Anthéron, la Chaise Dieu, Aix-en-Provence, La Châtre “Chopin chez George Sand”, le Festival Chopin de Bagatelle, le Festival du Jeune Soliste d’Antibes Juan-les-Pins, La Folle Journée, le Festival Berlioz, les Nuits Romantiques du Lac du Bourget… comme à l’étranger : Festival de la Ruhr (Allemagne), Festival de Ravello (Italie), Festival Chopin à Duszniki et Festival Chopin à Antonin (Pologne). Il donne des concerts en Italie, en Autriche, en Allemagne, au Danemark, au Canada, au Maroc, au Moyen Orient, en Lituanie, et effectue chaque année une tournée au Japon et en Pologne. Il joue sous la direction d’Antoni Wit, Kazimierz Kord, Petr Vronsky, Yutaka Sado, Laurent Petitgirard, Philippe Entremont, Grzegorz Nowak, Krzysztof Penderecki…
En mars 2001, Philippe Giusiano inaugure la grande salle du Palais des Congrès de Vilnius, en y donnant un premier récital de piano. Ce concert est enregistré par la télévision lituanienne et retransmis plusieurs fois dans le pays.
La critique souligne en particulier “son contact hypersensible avec l’instrument, rappelant les principes de la technique des maîtres du passé qui accordaient beaucoup d’importance au toucher” (E. Gedgaudas, Lietuvos Rytas). Philippe Giusiano a enregistré plusieurs disques en France et au Japon. Son interprétation profonde et sincère des oeuvres de Chopin et de Rachmaninov a été chaleureusement louée par la critique et a connu beaucoup de succès parmi les auditeurs.
Il commence le piano à l’âge de cinq ans et étudie au Conservatoire National de Région de Marseille avec Odile Poisson et Pierre Barbizet. Il obtient à douze ans la Médaille d’Or de la Ville de Marseille et devient à treize ans le plus jeune lauréat du concours Liszt des Pennes Mirabeau (1986). L’année suivante, il remporte également le premier prix du concours Darius Milhaud (1987). Il poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Jacques Rouvier, où il obtient à seize ans un premier prix à l’unanimité.
Il se perfectionne ensuite avec Karl-Heinz Kämmerling au Mozarteum de Salzbourg, puis avec le pianiste et compositeur polonais Milosz Magin.
Il est actuellement guidé par Inesa Leonaviit.

Philippe Giusiano joue aujourd'hui dans le monde entier et fait partager à son public des moments forts en privilégiant toujours la musique et l’âme du compositeur. Parallèlement à son activité pianistique, Philippe Giusiano est régulièrement invité à donner des masterclasses en Pologne et au Japon.

Discographie
En écoute
  • Chopin - 24 études & 24 préludes - Etude n° 12 opus 10 en ut mineur - Allegro con fuoco
  • Chopin - 24 études & 24 préludes - Prélude n° 15 en ré bémol majeur - Sostenuto
Galerie