Schumann - Liszt / Concertos pour piano

Piano

MIR135

Schumann - Concerto pour piano et orchestre en la mineur opus 54

Liszt - Concerto pour piano et orchestre n°2 en la majeur

Etsuko Hirose, piano

Orchestre de Pau Pays de Bearn

Fayçal Karoui, direction

 

Genre majeur du XVIIIe siècle, porté aux cimes par Mozart, le concerto romantique se devait d’apporter des solutions nouvelles. Schumann, célèbre critique marié à une immense pianiste, et Liszt, le virtuose international, imaginent les exemples les plus novateurs du temps. Ils façonnent avec amour des spécimens plus brefs en style de Concertstück, attaqués in medias res, aux tempos enchaînés puissamment reliés par un motif générateur propice aux métamorphoses. De quoi retenir les esprits et les coeurs.

 

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • Robert Schumann (1810-1856)
  • 1 Introduction et allegro appassionato en sol majeur opus 92 15’14
  • Concerto pour piano et orchestre en la mineur opus 54
  • 2 Allegro affettuoso 15’13
  • 3 Intermezzo : Andantino grazioso 5’25
  • 4 Allegro vivace 10’41
  • Franz Liszt (1811-1886) - Concerto pour piano et orchestre n°2 en la majeur
  • 5 Adagio sostenuto assai – Allegro agitato assai 7'30
  • 6 Allegro moderato 5'16
  • 7 Allegro deciso – Marziale un poco meno allegro – Allegro animato 8'48
Total 68'07
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

Les deux concertos pour piano que l'on entend dans ce disque, celui de Schumann et le 2ème de Liszt, scellent une sorte d'aboutissement de la musique romantique concertante. Sous les doigts d'une précision remarquable de la Japonaise Etsuko Hirose, ils livrent le meilleur d'eux-mêmes : originalité architecturale et innovations sonores. Katchi Sinna

Musikzen, le 23 mars 2011

La pianiste Etsuko Hirose a eu explique-t-elle en préambule de ce disque, la joie de rencontrer Fayçal Karaoui et l'Orchestre de Pau Pays de Béarn en mars 2010 lorsqu'elle a du interpréter à la place de Nelson Freire le concerto de Schumann.

Aujourd'hui l'écoute de ce disque sous titré "Concertos romantiques" retient particulièrement les esprits et les coeurs... Ainsi écoutez l'allegro moderato du concerto n°2 de Liszt et son émouvant dialogue violoncelle et piano, en fait le seul moment de paix dans ce concerto hormis la mélodie lyrique qui débute le premier mouvement mais se métamorphose pour devenir ensuite très mouvementé et d'une fougue impressionnante, puis ce thème initial est celui là-même qui, après ces multiples métamorphoses, résonne de nouveau, cette fois en gloire, dans le finale Marziale….Agnès Jourdan

Pianobleu.com, Février 2011