Rachmaninov - Suites pour deux pianos

Piano

MIR070

Ces joyaux de la musique russe sont interprétés par deux pianistes ancrés dans la pure tradition russe, Boris Berezovsky de par son tempérament slave et Brigitte Engerer de par ses nombreuses années passées en Russie et au Conservatoire de Moscou ; leur virtuosité lumineuse et la beauté de leur son servent merveilleusement ce répertoire.

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • Serguei Rachmaninov - Suite pour deux pianos n°1 opus 5 « Fantaisie-tableaux »
  • 1 Barcarolle - Allegretto 7'53
  • 2 La nuit, l’amour - Adagio sostenuto 5'44
  • 3 Les larmes - Largo di molto 6'07
  • 4 Pâques - Allegro maestoso 2'40
  • Sergueï Rachmaninov - Suite pour deux pianos n°2 opus 17
  • 5 Introduction - Alla marcia 4'19
  • 6 Valse - Presto 6'12
  • 7 Romance - Andantino 6'47
  • 8 Tarantella - Presto 6'43
  • Piotr Ilitch Tchaikovsky / Serguei Rachmaninov - Extraits de « La Belle au Bois Dormant », transcription pour piano à quatre mains
  • 9 Introduction La Fée des Lilas 4'19
  • 10 Adagio 5'16
  • 11 Le Chat Botté et la Chatte Blanche 1'57
  • 12 Panorama 2'45
  • 13 Valse 4'07
Total 64'49
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

« Qu’en est-il lorsque deux monstres du piano se rencontrent dans des œuvres à quatre mains ou à deux pianos ? Il est légitime de penser que leur ego peut nuire au compositeur qu’ils interprètent. Et bien ici, il n’en est rien. Boris Berezovsky et son amie Brigitte Engerer – avec qui il donne de nombreux concerts en duo – sont sur la même longueur de touches ! Preuve indéniable : à l’écoute, on imagine un seul pianiste tant l’homogénéité du son atteint l’osmose. (...) D’ailleurs, laissons à Berezovsky le mot de la fin, qui résume à lui seul l’intérêt essentiel de ce disque : «La personnalité, ce n’est pas de trahir le compositeur. La personnalité, c’est d’être soi-même tout en respectant l’autre.»…» Laurence Le Diagon-Jacquin

ResMusica.com, le 7 octobre 2008

"Dans une musique comme celle de Rachmaninov, (...) cette fameuse alchimie devient magie et feu d'artifice." Jérémie Szpirglas

Monde de la Musique, Septembre 2008

« Brigitte Engerer er Boris Berezovsky évoquent la chorégraphie, la magie et le mystère du conte. C’est à la fois crédible et émouvant. » Maxim Laurence

Classica Repertoire, Septembre 2008