Purcell - Devotional songs & anthems

Musique baroque - Musique de chambre - Musique vocale

Les devotional songs à trois voix d’hommes restent peu connues et nimbées d’un certain mystère. Ces méditations sur la fragilité de la vie humaine comptent pourtant parmi les œuvres les plus belles et les plus touchantes de Purcell. Doté d’une grande intuition des émotions qui peuvent jaillir de l’union du texte et de la musique, ce formidable compositeur, qui sut si bien comprendre et servir l’art vocal de son temps, poursuit ici le travail commencé par de grands maîtres de la génération précédente comme Henry Lawes.

La Rêveuse

Jeffrey Thompson ténor - Marc Mauillon ténor - Geoffroy Buffière basse

Florence Bolton basse de viole - Pierre Gallon clavecin & orgue - Benjamin Perrot théorbe 

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • 1 Hear me, O Lord, the great support, Z133 - devotional song 6'38
  • 2 O, I’m sick of life, Z140 - devotional song 5'58
  • 3 Since God so tender a regard, Z143 - devotional song 4'59
  • 4 Godfrey Finger (ca.1655-1730): Sonata quarta in D minor RI-148 Adagio 2'57
  • 5 Godfrey Finger (ca.1655-1730): Sonata quarta in D minor RI-148 Allegro 2'09
  • 6 Godfrey Finger (ca.1655-1730): Sonata quarta in D minor RI-148 Adagio - Allegro - Adagio 3'31
  • 7 Plung’d in the confines of despair, Z142 - devotional song 5'30
  • 8 Blessed is he that considereth the poor, Z7 - anthem 5'27
  • 9 The Aspiration: How long, great God, Z189 - devotional song 3'53
  • 10 Godfrey Finger: Division No. 8 in G major 4'01
  • 11 When on my sick bed I languish, Z144 - devotional song 6'05
  • 12 With sick and famish’d eyes, Z200 - devotional song 6'44
  • 13 Godfrey Finger: Division in G minor RI-140 3'59
  • 14 I was glad, Z19 (Harmonia Sacra version) - anthem 5'22
  • 15 Lord, not to us, Z137 - anthem 2'35
Total 69'48
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

D'une page à l'autre, les trois chanteurs, les ténors Jeffrey Thompson et Marc Mauillon et la basse Geoffroy Buffière, n'hésitent pas à souligner les contrastes et à s'engager sans réserve dans ce théâtre sacré, encouragés par un continuo exemplaire et convaincu.

Philippe Venturini, Classica (Choc)

J’ai beau savoir qu’avec Purcell on a des surprises , j’ai beau savoir qu’avec La Rêveuse, on est rarement déçu, une fois encore, je me suis laissé stupéfier et éblouir. On peut considérer, je crois, que quand on a envie d’offrir un disque, c’est un gage qu’il est réussi. J’en ai déjà un dans un paquet-cadeau — car, oui, ces Devotional Songs de Purcell par La Rêveuse sont un cadeau.

Loïc Chahine
www.le-babillard.fr

Si prendre des risques n’est pas toujours payant, La Rêveuse prouve avec ce disque que lorsque ceux-ci sont négociés avec volonté, lucidité, humilité et enthousiasme, ils peuvent aboutir à d’indiscutables réussites qui renouvellent le regard que l’on porte sur un compositeur que l’on croyait jusqu’ici bien connaître. Puissiez-vous avoir à votre tour l’envie de vous plonger dans ce Purcell singulier et superbement défendu qui m’a fait revenir à l’esprit ce vers du Chantecler d’Edmond Rostand : « C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière. »


http://wunderkammern.fr/