Chopin - Liszt

Trio

MIR089

Chopin

Trio pour piano, violon et violoncelle en sol mineur op. 8

Introduction et Polonaise brillante en do majeur op. 3 (transcription)

Liszt

Tristia (transcription pour piano, violon et violoncelle de "La Vallée d'Obermann")

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • Frédéric Chopin (1810-1849) - Trio pour piano, violon et violoncelle en sol mineur opus 8
  • 1 Allegro con fuoco 11’37
  • 2 Scherzo 6'54
  • 3 Adagio sostenuto 5'22
  • 4 Finale : Allegretto 6'17
  • Franz Liszt (1811-1886) - Tristia, transcription pour piano, violon et violoncelle de La Vallée d’Obermann
  • 5 Lento assai 17'58
  • Frédéric Chopin (1810-1849) - Introduction et Polonaise brillante en do majeur opus 3 (transcription pour piano, violon et violoncelle du Trio Chausson)
  • 6 Lento - Allegro con spirito 9'15
Total 57'23
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

Entre les deux pages de jeunesse de Chopin, le Trio Chausson choisit une des transcriptions les plus proches de la version originale de 1840 de la Vallée d'Obermann et s'affirme comme l'un des meilleurs ensembles de musique de chambre. Les éminentes qualités instrumentales des trois musiciens sont mises au profit d'une réflexion poétique sur le texte et sur le sens de l'interprétation. Au Chopin enfiévré et juvénile de l'Introduction et Polonaise brillante transcrit pour piano, violon et violoncelle, le Trio Chausson lui oppose un Opus 8 plus sombre, plus tendu. Le récit se fait plus épique avec le quasi-poème symphonique de Liszt, où l'on s'émerveille de la qualité des nuances, de la recherche de couleurs et de l'équilibre instrumental (écoutez les premières minutes de la Vallée d'Obermann et les rapports tension/détente) qui ne nuit jamais à la souplesse du jeu, à la sonorité tantôt lumineuse tantôt en demi-teinte et à une expressivité musicale qui ne s'appesantit jamais. Après les Trios de Chausson et Ravel salués dans ces colonnes, il y a quelques mois, Le jeune Trio Chausson (2001) s'impose et l'on suivra avec intérêt leurs prochains disques et leurs prochains concerts. O. E.

PIANISTE, Mai-Juin 2009

Le nouvel enregistrement du jeune Trio Chausson est passionnant par son programme : le rare Opus 8 de Chopin y voisine avec deux transcriptions, l'une (personnelle mais très réussie) de l'Introduction et Polonaise op. 3, l'autre de La Vallée d'Obermann. L'interprétation du trio de Chopin est plus inspirée (…) : phrasés plus souples, atmosphère plus subtile, traits moins forcés. Le piano de Boris de Larochelambert mérite une mention particulière pour sa sonorité lumineuse et ses élans légers et gracieux. Au violoncelle, Antoine Landowski apporte à ces lectures une densité jamais pesante : les tensions qu'il imprime au discours ne sont ni brutales ni impulsives. (…) La transcription pour trio de l'Opus 3 de Chopin est un vrai bonheur : le violoncelle trouve dans le violon un partenaire enthousiaste pour affronter les tourbillons de la partition ; défendue en outre avec beaucoup de brio, elle perd en caractère démonstratif ce qu'elle gagne en équilibre. Jérôme Bastianelli

DIAPASON, Avril 2010