Blow / Purcell - Odes & Songs

Musique vocale - Musique baroque

MIR109
 

Carlos Mena, contre-ténor

Damien Guillon, contre-ténor

Ricercar Consort

Philippe Pierlot, basse de viole et direction

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • John BLOW (1649-1708)
  • 1 An Ode on the Death of Mr. Henry Purcell - 2 contre-ténors, 2 flûtes & continuo 22’02
  • Henry PURCELL 1659-1695
  • 2 Here let my life - contre-ténor, viole & continuo 2’48
  • 3 But ah, I see Eusebia drown’d in tears - contre-ténor, 2 flûtes & continuo 3’01
  • 4 Symphony for the Flutes - 2 flûtes & continuo 1’52
  • 5 Strike the viol - contre-ténor, 2 flûtes & continuo 2’03
  • 6 Her charming strains - contre-ténor, 2 flûtes & continuo 3’05
  • 7 Chaconne - 2 flûtes & continuo 7’38
  • 8 A Song in the Prophetess - contre-ténor, 2 flûtes & continuo 4’03
  • 9 Symphony for the Flutes - 2 flûtes & continuo 1’43
  • 10 No, no resistance is but vain - 2 contre-ténors & continuo 4’24
  • 11 I loved fair Celia - contre-ténor & continuo 1’53
  • 12 Sweetness of nature - 2 contre-ténors, 2 flûtes & continuo 2’55
Total 57'27
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

Carlos Mena et Damien Guillon convainquent avec des chants de Henry Purcell et John Blow: Altos impressionnants.

Au duo les deux altos réussissent des moments ravissants, portés par un excellent travail articulatoire et une excellente intonation. Leurs voix se flattent mutuellement dans le chant de John Blow et ne se confondent jamais malgré leur proximité, mais se complètent mutuellement au plus haut niveau. Il est remarquable de voir combien l'interaction de deux voix identiques peut être émaner tant de couleurs.

 Le Ricercar Consort de Philippe Pierlot jouent de façon vivante et misent sur la plasticité et la sensualité du son. Malgré une petite distribution, ils atteignent une incroyable richesse de son. L’interprétation subtile et diversifié du basso continuo bénéficie en particulier de la connaissance en profondeur du style par ses interprètes. En outre, les flûtes solos déploient sans cesse une virtuosité respectable. Dr. Matthias Lange

Klassik.com, le 18 Décembre