Bizet & Chabrier

Direction - Orchestre

Les Siècles se proposent de faire redécouvrir tout un pan du répertoire français, qui a longtemps été délaissé. En effet, la truculence et les talents de coloriste d'un Chabrier, ou l'habileté orchestrale et l'inventivité mélodique d'un Bizet constituent une part trop rarement défendue de notre répertoire. Ces compositeurs français ont longtemps été considérés, à tort, comme des compositeurs de second ordre alors que nous savons aujourd'hui qu'ils ont influencé de manière significative les créateurs contemporains.

 

  Fonoforum

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • Georges Bizet - Symphonie en ut majeur
  • 1 Allegro vivo 9'55
  • 2 Adagio* 10'24
  • 3 Allegro vivace (Scherzo) 5'59
  • 4 Allegro vivace 8'59
  • Emmanuel Chabrier
  • 5 Idylle 4'55
  • 6 Danse villageoise 4'39
  • 7 Sous-bois 4'43
  • 8 Scherzo-Valse 5'25
  • Georges Bizet - Jeux d'enfants, Op. 22, Petite Suite d'orchestre
  • 9 Marche : Trompette et tambour 2'28
  • 10 Berceuse : La Poupée 2'17
  • 11 Impromptu : La Toupie 1'03
  • 12 Duo : Petit mari, Petite femme 2'29
  • 13 Galop : Le Bal 1'45
  • * Pascal Morvan, hautbois solo
Total 65'01
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

« Aux soyeux tapis d’orchestres, aux déliés raffinés des glorieux aînés, Les Siècles opposent la verdeur d’un gazon grouillant de vie, riche de ses aspérités et de ses contrastes (à l’image de la prairie choisie pour illustrer la pochette). François-Xavier Roth en exalte l’enthousiasme juvénile, lui imprimant de bout en bout une pulsation fiévreuse. Un vrai régal ! » François Laurent

Diapason, Novembre 2007

« Du grand art, au service du patrimoine français des plus engageants: Les Siècles dirigés par François-Xavier Roth soulignent la vitalité coloriste de la Symphonie en ut comme des Jeux d'Enfant de Bizet. Exaltant! » Lee Yu Wang

Classiquenews, Octobre 2007

Une nouvelle étoile

« Ici, François-Xavier Roth et l’Ensemble des Siècles, créé en 2003, révèlent toute la réelle énergie musicale contenue dans les 4 phrases. Derrière ce nom peu courant mais subtil se cache un véritable orchestre composé de musiciens de la nouvelle génération, très qualifiés et motivés. Jouant selon l’école traditionnelle et sur des instruments du 19ème siècle, ils arrivent à avoir un son vrai, on pourrait même dire d’un abord naïf, un son si gai et croustillant que l’on entend rarement, même dans les ensembles solides dotés d’une forte compréhension innovante. La prise de son, à la fois merveilleusement directe et pourtant équilibrée, participe à l’impression brillante que nous laisse cet enregistrement. » Michael Kube

Fono Forum, Mai 2008