Et nous sommes reconnu comme enfant par Dieu.La foi, dit Paul Tillich, c’est la suite éventuelle. Et ceux qui n'ont pas connu le Christ ? C’est bien dommage mais reste en quelque sorte cette affirmation de la grâce du fait que nous existons.Nous n’avons pas à nous inquiéter de mériter de vivre, nous n’avons pas à nous battre pour en être digne. Se rendre compte que c’est une grâce et commencer à sentir comme Orphée revenant du séjour des morts «.Pour le fait que nous soyons connu et reconnu par Dieu, cela nous est parfois donné d’en avoir la révélation sans qu’on la cherche. Matthieu 11 25 En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Cela devient notre sujet de dispute,Ne vous sentez pas contraint de pardonner, cela vient comme une bénédiction (Matthieu 18:21-35 ; Exode 34:5-7),La naissance spirituelle des disciples (Matthieu 14,22-33),Marthe sur les pas d’Abraham (Luc 10:38-42 ; Genèse 18:1-10),Jésus nous dit : je bâtirai sur vous, avec vous, mon Eglise,Jésus et Pierre marchent sur l’eau : une mission divine au parfum de paradis (Matthieu 14:22-34),« Mots qui piquent » en théologie et sciences bibliques,Des Psaumes de la Bible pour aider à prier,Chaque écriture est inspirée et utile ? Cette inquiétude est aussi normale que notre envie de respirer. ,↪︎ « Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos, dit l’Éternel »,Une demi-heure de pause repas, de soirée, ou d’écoute dans les transports avec une.Vous pouvez participer à ce service offert :-> en mettant des « j’aime ça » sur la page.-> en donnant votre avis dans les commentaires ?-> en envoyant une prière qui vous a aidé à prier.=> Cela enrichirait d’autres personnes en recherche.Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Que dois je faire pour ne pas tomber dans le même péché ?Mon mari s’est rebaptisé dans une autre église. 26 Oui, Père, car ainsi la bienveillance fut devant toi. Le philosophe Leibnitz l’a appelé « inquiétude » et le relie au désir, John Locke a appelé ce mal-être « uneasiness », le sentiment que cela n’est pas facile d’être soi-même. Sentir cela est source d’un joie que Jésus exprime ici dans la louange. Mais lorsque l’essentiel est salé avec une prédication qui parle justement de l’essentiel, c’est tout de même un petit plus !À force, je vais finir par lire ce Marcel Légaut ! D’autres cherchent, comme le dit Blaise Pascal, à s’étourdir dans les distractions ou à faire le vide en eux-mêmes.C’est autrement que le Christ agit, et à un tout autre niveau.La première chose qu’il nous apporte, c’est de présenter comme normal que nous soyons fatigué et chargé ainsi. Nous sommes. 14 e Dimanche T.O. Matthieu 11,28-30. De quel repos, de quelle paix parle-t-il ici pour que nous l’attendions de lui maintenant ?Cette intranquilité dont il promet de nous soulager nous la connaissons bien, c’est une peine plus profonde qui est comme un insaisissable ennemi en nous. Car «.Certains disent que Jésus nous aide à porter ces peines de la vie courante, qu’il est à notre côté pour en porter la charge comme deux bœufs sont attelés au même joug pour tirer la charrue ? Dès lors, il n’y a aucune inquiétude à avoir là dessus. Ces trois terrains d’humanité, nous les trouvons en elle, mais leurs frontières sont poreuses, travaillées par la présence de Jésus et son appel…,Thérèse a contemplé Jésus dans sa filiation, enfant du Père et non pas esclave d’un Dieu-Maître… Thérèse a contemplé l’autorité du Fils, ce rabbi de Nazareth qui ne pèse pas sur les petits, mais communique, dans sa parole et ses gestes, la douceur et la simplicité du cœur de Dieu… Thérèse a perçu, dans la contemplation de Jésus, l’exigence radicale du chemin de l’Evangile pour devenir disciple de ce Maître paradoxal qui se fait Serviteur de son Père et de ses frères en humanité…,Thérèse a accueilli sa propre vulnérabilité, son impuissance, l’échec de ses désirs illusoires pour laisser prendre en elle un unique désir, celui de la confiance inconditionnelle et de l’abandon… Thérèse est entrée en espérance : toute sa vie, ce qu’elle est et les événements qui viennent la bouleverser, remis entre les mains d’un Autre…,Thérèse « l’inachevée » s’écrie au terme de sa courte trajectoire en notre monde : « Au soir de cette vie, je paraîtrai devant Dieu les mains vides ». Cela se place à une autre niveau.D’abord il dit qu’il est : « je suis ». Il ne dit pas non plus : c’est de votre faute, vous n’aviez qu’à avoir plus la foi, être plus sage, plus pratiquant… ce n’est pas non plus parce que Dieu ne nous aimerait pas. Dieu seul est bon et Nous pouvons aussi suivre cet appel du Christ « venez » et prier tout simplement en pensant à Dieu selon ce que nous révèle Christ, Dieu qui aime, qui pardonne, qui donne la vie, qui nous met sur pieds et qui se réjouit de nous voir vivant. C’est ce dont témoigne Jésus quand il parle ici de la connaissance et de la reconnaissance du fils par son père. C’est ce que garde d’ailleurs Nietzsche, en fin connaisseur de l’Évangile, il nous dit : «.2) La seconde chose que le nouveau-né a immédiatement, c’est d’être accueilli par quelqu’un, sinon il n’est plus. Fondatrice; Identité … Vocation à écouter Dieu … En plein monde … Dans la rencontre des cultures … A l’image de Marie; Mission. En effet, quand on parle de joug dans ce contexte, on pense au joug de la Torah. Et après la mort ?Comment savoir si la personne que l’on pense aimer est celle que Dieu a choisie pour nous ?Souvent, j'aide quelqu'un un certain temps, puis quand j'arrête cela lui fait du mal, dois-je persévérer malgré tout ?Je cherche une église où je me sente à l’aise, peut-être l’église protestante . « Je ne me repens pas de m’être livrée à l’Amour »….Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables.Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées. Être son disciple c’est pouvoir nous aussi dire « je suis ». Cette joie est diamétralement opposée au désespoir, à l’angoisse, à l’inquiétude. Romains 8, 9-15. Comme un état de fait. C’est la première chose. ».Nietzsche, dans sa formulation athée, remplace Dieu par « le tout », et cela perd ce côté si personnel, si intime qu’il y a dans cette personne de Dieu qui nous tutoie et que nous prions en le tutoyant comme Jésus le fait ici. L’Esprit de Feu et le Carmel. C’est pénible pour le nouveau-né de découvrir cette urgence, il en pleure et il crie, avant de découvrir que c’est si bon de respirer.Je ne pense pas qu’un coquelicot des champs ressente cette inquiétude, elle est attachée à notre condition humaine. En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et de ce que tu les as révélées aux enfants. Un anonyme entre dont nous ne savons rien, ni la foi, ni les croyances, ni le parcours de vie, ni même s’il prie parfois… et à lui aussi il est dit sans réserve, dès les premiers mots, que la grâce de Dieu est sur lui. traductions de ce verset sont possibles :— “Je proclamerai tes grandeurs, Père, Prédication Matthieu 11/25-30 Où trouver le repos ? Que nous le voulions ou non. De cette charge que nous ressentons même si par ailleurs tout allait bien pour nous, avec un toit sur la tête, de bonnes choses saines à manger, si nous avions assez de ressources pour voir venir, une santé correcte, et quelques personnes qui nous aiment un petit peu… Une étrange charge, sourde, une inquiétude est ressentie par tous les humains, comme un bruit de fond ou comme un sirène hurlante, selon les moments.C’est de cette peine là, de cette charge là qui pèse lourdement sur nos épaules, que Christ travaille afin d’apporter de la quiétude dans notre inquiétude.Les stoïciens ont cherché à s’en affranchir par leur mépris des choses de ce monde, les épicuriens en se concentrant sur l’adoration de ce qu’il y a de meilleur dans la vie en ce monde. intelligents et tu les as révélées à des tout-petits.Apprenez que je suis doux et humble de cœur. Et d’ailleurs, pas une anecdote des évangiles nous montre Jésus en train de porter le sac de quelqu’un, ou de labourer avec un laboureur. inspirée par les événements les plus récents.Jésus, maître patient et humble, nous fait découvrir la Et à la fin du culte il recevra la bénédiction, le laissant libre de chercher, ou non, sa propre vocation comme enfant de Dieu. Matthieu 11 25–30. ; Mt11,25-30 « Tu l’as révélé aux petits ! montre l’amour de Dieu, même dans les exigences de la Loi. La foi, nous dit-il « c’est accepter d’être accepté même si nous étions inacceptable. Jésus priait et sa prière 25 En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Trois groupes de personnes nous sont présentés dans cet Évangile, pour la fête de Thérèse de Lisieux : les « sages et intelligents », les « tout-petits enfants » et « ceux qui peinent et ploient » dans l’épreuve… Nous pourrions conclure un peu rapidement que Thérèse appartient au groupe des enfants et qu’elle devient, ainsi, bénéficiaire de la révélation de l’Evangile…,Or, Thérèse n’est-elle pas d’une fine intelligence et d’une haute sagesse ? Matthieu 11, 25-30. 26 Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi.… Niestche l’appelle « la grande fatigue », et Freud « la mélancolie ».De quoi parlent-ils tous, à leur façon ? C’est une sorte d’angoisse de ne pas être à la hauteur, à la hauteur de quoi, on ne sait pas, peut-être simplement de ne pas être ce que nous penserions devoir être, faire ce que nous penserions devoir faire. Kierkegaard a écrit tout un livre appelé le « Traité du désespoir » ou « La maladie à la mort » selon les traductions. Ne pas avoir à développer ces stratégies que dénoncent Kierkegaard : de fausses certitudes venant boucher l’horizon de notre recherche, de fausses images de soi… Au lieu de cela, vivre la joie simple d’être en vie, et d’être connecté à la source même de tout « je suis » ? Cela nous a été donné : ce n’est pas une qualité à conquérir, nous n’avons pas pour cela à être croyant, ni à « réussir » notre vie, notre couple, notre travail, nous n’avons pas à le mériter en portant du fruit, en ayant des enfants, en ayant un corps de rêve… Repartir de ce « je suis », de cette nudité de l’enfant qui vient de naître dont parle Jésus en introduction, dans sa prière de louange.Le nouveau né est riche de deux choses que Jésus nous invite à découvrir :1) Il est. miséricorde de Dieu dans notre vie et même dans notre propre croix. La liste est moins longue, mais est-ce que ça diminue notre charge ? En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. l’autorité du Christ est bonne.Verset 29 : Deux C’est aussi une sorte de vertige de ne pas saisir quel sens aurait notre existence, cette vie qui vient d’on ne sais où et qui est si brève.Bien des passages de la Bible nous aident à travailler cette question, par exemple avec Rébecca dans le livre de la Genèse quand elle ressent cette tension interne : «.Jésus nous aide ici d’une manière toute décisive, je pense. Et après la mort ?Souvent, j’aide quelqu’un un certain temps, puis quand j’arrête cela lui fait du mal, dois-je persévérer malgré tout ?Le pasteur m’a dit que le Seigneur me fermerait sa porte à force d’attendre de me marier.Mariage œcuménique entre un évangélique et une protestante ?Que signifient les derniers mots du Notre Père :  » ….pour les siècles des siècles » ?Page de l’auteur : Marc Pernot, pasteur de l’Eglise Protestante de Genève.Pourquoi Dieu a mis autant de temps à se manifester ? Il entendra ensuite le pardon de Dieu sans savoir même s’il a un début de retour sur lui-même. Il n’y a pour cela rien à faire, rien savoir, il y a encore moins à s’anéantir, ni se vider de soi-même, ni je ne sais quoi d’héroïque ou de grand. Dieu.Cela est source de repos au sens où rien n’est alors obligé de l’extérieur. L’intégriste de toute sorte cherche héroïquement à s’effacer lui-même dans une doctrine, dans des rites, dans l’observance de plus en plus frénétique et pointilleuse de commandements considérés comme divins. Jésus rend grâce au Père : la révélation aux petits.L’intimité de Jésus et de son Père. En ce temps-là, Jésus répondit : Je te célèbre toi, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux gens intelligents, et que tu les as dévoilées aux tout-petits. Par ce Père qu’est Dieu.Cela nous est donné, entièrement donné : nous existons, et nous sommes connu, reconnu, accepté par Dieu. Matthieu 11.25. Culture & vie spirituelle. Et ceux qui n’ont pas connu le Christ ? 26 Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi. Sa façon d’aider la personne se situe à un autre niveau, en aidant la personne elle-même à être en forme.Mais alors ? Bien des philosophes en ont parlé et ont cherché comment s’en soulager. Matthieu 11.25-30 . 26 Oui, Père, je te loue de ce que tel a été ton bienveillant dessein. Si on prenait cela comme une loi impérative pour être sauvé, cela serait au contraire extrêmement lourd. Il nous Ce n’est plus la marque de travaux forcés, la logique est tout autre. Luc 6,20-26 Aujourd'hui Matthieu 1, 1-16.18-23 Hier Carmel. Nous avons ici une courte prière d’action de grâce prédication (message biblique donné au cours du culte).Comment est-ce que Jésus, ou la foi en Christ, nous rendrait la vie plus facile ?La première réponse possible est que Jésus nous propose une religion plus légère et joyeuse que celle proposée par le judaïsme de son époque. Dans la logique humaine, nous étions sous le joug de la religion et de bonnes œuvres à faire pour être quelqu’un de bien, sous la menace d’un jugement. N’a-t-elle pas connu l’épreuve sous des formes diverses et radicales ? C’est ce que l’on appelle la grâce. ( 2 Timothée 3:14-17 ; 2 Pierre 1:16-2:1 ),« Contrains-les d’entrer » : d’Augustin à Pierre Bayle, pour le pire et pour le meilleur (Luc 14:15-24),« Le corps agrandi (par nos outils) attend un supplément d’âme » (Henri Bergson).Pourquoi Dieu a mis autant de temps à se manifester ? Prier en méditant sur ce Dieu et laisser cela infuser en soi quelques minutes.Nous avons besoin de nous entendre dire par un tiers que nous sommes reconnu, pas seulement le sentir en soi, même venant de Dieu. Personnellement, je n’ai pas l’impression d’avoir en Jésus un ami invisible. Mon joug est doux… Nos lectures de ce matin commencent par un oracle, une proclamation à destination de qui veut l’entendre, du prophète Zacharie. Comme à son habitude, Matthieu a regroupé trois paroles différentes de Jésus, parce qu’elles s’éclairent l’une l’autre, et que les trois nous apportent un message d’espérance. Matthieu 11:25-30. Peut-être que certaines personnes ressentent cela, tant mieux. Iconographie; Développement; Éducation; Eglise; Exclusions; Communautés. Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,28-30. Je pense que ce n’est pas inutile de ruminer cette réalité. Ce qu’il propose n’est ni une sagesse, ni une religion, ni un effacement de notre individualité. Seigneur du ciel et de la terre, car tu as caché ces choses aux sages et aux L’angoisse qui était une maladie mortelle, comme le dit Kierkegaard, devient une bonne inquiétude que vit Jésus, un enthousiasme, une faim et soif de justice comme le dit Jésus. Un amour, tout simplement.Encore faut-il allez-vous me dire, avoir reçu cette révélation du nouveau-né dont Jésus nous parle ici.Pour le fait que nous soyons vivant et que cela nous est donné par grâce, comme le dit Nietzche, ce n’est pas bien difficile de constater que c’est vrai. 25 En cette même occasion Jésus éleva la voix et dit : — “Je proclamerai tes grandeurs, Père, Seigneur du ciel et de la terre, car tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et … Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Jésus parle de cette joie même aux portes de ses difficultés concrètes importantes.Pourtant Jésus parle aussi d’un joug, de son joug utile et bon. L’action bonne est alors de la grâce qui déborde. C’est un des grands services que l’église apporte par le culte. Nous pouvons, comme le dit Jésus être «.Voilà le fardeau léger que Jésus nous donne : c’est le fardeau de la légèreté infinie d’être déjà accepté, de ne pas avoir à conquérir le droit d’être nous-même, que ce soit bien de le vivre, de façon inaliénable. impressionnait les disciples. C’est vrai que Jésus nous propose de passer des 613 commandements traditionnels à un seul commandement, très libre, deux au maximum : 1) écouter Dieu et l’aimer, 2) aimer son prochain comme soi-même. À côté de cela, la prédication du pasteur peut complètement passer à côté, l’essentiel lui a été dit.En ce temps-là, Jésus répondit : Je te célèbre toi, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux gens intelligents, et que tu les as dévoilées aux tout-petits.« L’essentiel a été dit ». Ici, il n’est pas question que Jésus nous aide à porter NOTRE joug, mais qu’il nous donne à porter le sien ! Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Elle est magnifique cette promesse de Jésus : « Venez à moi, vous tous les fatigués et les chargés Et je vous donnerai le repos » A l’époque de l’évangile de Matthieu qui étaient les fatigués et le chargés ? Matthieu 11:25-30 Louis Segond (LSG). Jésus rend grâce au Père : la révélation aux petits. Ne pas avoir à s’en inquiéter. Avec le Christ, si nous agissons, ce sera par gratitude puisque nous sommes déjà vivant, déjà connu, reconnu, accepté par Dieu. Il ne nous dit pas : de quoi vous plaignez vous ?