Le matin du 8 août 1956, la plus grande catastrophe minière de l'histoire de la Belgique se produisait au Bois du Cazier à Marcinelle, faisant 262 morts de 12 nationalités différentes. Afin de relever le pays, le Premier ministre de l’époque, le socialiste Achille Van Acker lance la « Bataille du Charbon ». Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...), Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Principalement, 136 Italiens, 95 Belges, 8 Polonais, 6 Grecs, 5 Allemands, 3 Hongrois, 3 d’origine algérienne (l’Algérie était encore française en 1956), 2 Français, 1 Anglais, 1 Néerlandais, 1 Russe et 1 Ukrainien. Je comprenais... » (Propos rapportés par Marcel Leroy, journaliste, auteur de plusieurs ouvrages sur la catastrophe du Bois du Cazier). The Bois du Cazier was a coal mine in what was then the town of Marcinelle, near Charleroi, in Belgium which today is preserved as an industrial heritage site. Inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO avec les trois autres sites miniers majeurs de Wallonie, le Bois du Cazier illustre la mémoire, la condition et l’immigration ouvrières. Pour la première fois, l’opinion publique fut sensibilisée et fit pression pour que des mesures soient prises pour améliorer leur sort. Un autre volet du drame du Bois du Cazier fut la révélation du sort que la Belgique réserva aux mineurs étrangers et à leurs familles. Je me souviens de la chaleur terrible, des kilomètres sous la terre avant d’arriver aux chevaux, des rats qui ont bouffé mes tartines le premier jour. Angelo Galvan avec son appareil respirateur vient de remonter et ne peut rassurer cette femme proche d’un de ses camarades resté au fond. Elle s’achève en Italie. » (Extrait de l’étude de Julie Urbain). Et comme l’écrit Marcel Leroy : « Trois ans plus tard, le témoignage du rebelle se voyait dramatiquement confirmé par les 262 morts du Bois du Cazier. Vétuste, le charbonnage n’offre pas les meilleures conditions de travail à ses ouvriers7. Par contre, les infrastructures des voisins français et aussi allemands sont très endommagées. En 1956, les chevaux de fond sont encore au nombre de quarante-six et accomplissent la majeure partie des travaux de transport de wagonnets. ». « Informer n'est pas une liberté pour la presse mais un devoir ». Jean Van Lierde explique : « A l’époque, on était en pleine bataille du charbon. 8 août 1956. Du 17 octobre au 6 décembre Exposition « Bois du Cazier et Résistance » dans le Musée de l’industrie, présentant au public des panneaux explicatifs historiques ainsi que des vitrines avec documents papiers et objets, extraits de films, etc. The Bois du Cazier is one of four mining historical sites located in the Walloon region of Belgium listed as a World Heritage Site. Qu’on soit Flamand, qu’on soit Italien, qu’on soit Marocain. Il y a trente ans, en septembre 1989, à Creil... Quel est donc ce lambeau que je ne saurais voir ou comprendre ? Par malheur, ce puits d’extraction est aussi celui qui sert à l’entrée d’air. Tous droits réservés |, Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Bois du Cazier – Patrimoine Mondial”. Suite à la Seconde Guerre Mondiale, la Belgique tente de se reconstruire. Un incendie s'est déclaré à près d'un kilomètre sous terre. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Le prix de revient du charbon belge était très élevé et les prix de vente sont artificiellement bas pour rester concurrentiels. On avait gardé espoir jusqu’au bout, nous avons perdu, et n’avons pu empêcher la mine de garder ses victimes. Malgré cela, les fermetures de charbonnages wallons, peu concurrentiels s’accélèrent. Maman aurait préféré que je revienne en prison plutôt que de descendre dans le fond. La foule des familles et des proches des mineurs, angoissée, vient aux nouvelles. Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Elle provoque également le blocage des relations italo-belges. La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler. Une épaisse fumée sort du fond de la mine montrant l’extrême gravité de l’accident. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public. Bois du Cazier is een kolenmijn in de Belgische plaats Marcinelle, vooral bekend door de mijnramp van Marcinelle die op 8 augustus 1956 het leven kostte aan 262 mijnwerkers. Il fallait produire, aller plus vite. Il fallait des mineurs. Il descendit avec son chef, l’ingénieur Adolphe Calicis, dans le boyau par une galerie parallèle et a rampé pour retrouver ses camarades. » Leroy écrit : « Cette fraternité veillera sur les cérémonies du cinquantième anniversaire. Une atmosphère viciée, chargée de fumée et de monoxyde de carbone, se répand dans toutes les galeries en suivant le circuit d’aération. Comment la colonisation du Congo a enrichi les grands patrons belges. L’appareil charbonnier belge est resté vétuste en comparaison de celui des pays voisins qui ont profité de la reconstruction pour se moderniser. Le 8 août 1956 à Marcinelle, banlieue de Charleroi, à la mine de charbon dite du Bois du Cazier au matin, comme chaque matin, 275 hommes étaient descendus dans les profondeurs du sous-sol pour rejoindre leur poste de travail. 24,95 € Marcinelle, 8 août 1956. Refus de Van Lierde. En outre, les investissements sont détournés vers d’autres secteurs beaucoup plus attractifs. Dès lors, avec ces énormes besoins. De site is sinds 2012 opgenomen in de lijst van Werelderfgoed en met drie andere kolenmijnen in Wallonië een van de belangrijkste mijnsites van Wallonië. Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). C’est en cela que la catastrophe du Bois du Cazier sonne le glas du charbon en Belgique, particulièrement en Wallonie et la région de Charleroi en fut la première touchée. Angelo Galvan né en 1920 fut dans sa jeunesse, mineur en Italie. Pour les Belges, le métier de mineur, bien que bien rémunéré par rapport aux autres, n’était guère attractif, parce que très dangereux et très dur. Autre nouveauté estivale : la promenade-découverte des terrils avec l’application « Bois du Cazier ». C’est la plus grande catastrophe industrielle belge. La foule des familles et des proches des mineurs, angoissée, vient aux nouvelles. Il ne retrouva que des corps calcinés « de gars durs à la tâche, de véritables forçats morts sous terre. Le Bois du Cazier abrite également des collections permanentes et expositions temporaires : Une personnalité déjà évoquée plus haut est l’emblème de tous ces hommes qui sacrifièrent leur vie et leur santé pour le capital belge et le bien-être de la population : Angelo Galvan. C’était le leitmotiv d’Angelo Galvan. Une terre solidaire. Mais, Jean Van Lierde, le « rebelle », ne se contenta pas de contester au fond de la mine. En ce jour ensoleillé de l’été, le feu faisait rage au fond du puits d’extraction, condamnant à une mort certaine les hommes prisonniers de la mine. • Rapport de la commission d'enquête chargée de rechercher les causes de la catastrophe survenue au charbonnage du Bois de Cazier, le 8 août 1956, Bruxelles, ministère des Affaires économiques, juin 1957, 297 p. (OCLC 255425957, lire en ligne). Bois-du-Luc est l'un des plus anciens charbonnages de Belgique se situant à Houdeng-Aimeries, actuelle commune de La Louvière, et dont l'activité a cessé en 1973.La cité ouvrière a été construite entre 1838 et 1853.Le site a fait l'objet d'une réhabilitation et d'une mise en valeur culturelle. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...), https://www.legrandsoir.info/bois-du-cazier-8-aout-1956-le-jour-ou-l-histoire-ouvriere-bascula.html. Quand y da uin qui ramasse su s’tiesse, on est tertous là ». L’incendie impossible à maitriser, persista plusieurs jours. Les entrailles du Bois du Cazier ont englouti 262 gueules noires, dont 136 Italiens et 95 Belges (parmi eux, une trentaine de Flamands). La triste histoire du Bois du Cazier Pour beaucoup, le Bois du Cazier évoque avant tout la catastrophe du Bois du Cazier du 8 août 1956, plus grande catastrophe minière de l’histoire de la Belgique. Van Lierde fut licencié et mis à l’index de toutes les mines belges, mais ne fut pas remis en prison – sa période n’étant pas terminée – tant la pression de l’opinion publique était forte. Pour ce faire, il conclut, le 20 juin 1946, un traité avec l’Italie. ». Cela s’avère plus facile que prévu puisque l’occupant nazi n’a pas détruit l’appareil industriel belge. Était-ce le fait que je sortais de tôle ou que j’étais objecteur de conscience ? Des Italiens vécurent dans les baraquements où avaient séjourné les prisonniers de guerre allemands employés dans les mines. Angelo Galvan, un chef porion de nuit et sauveteur, déjà atteint par la silicose, fut le héros malgré lui de cette tragédie. Angelo Galvan rédigea ces quelques mots qu’il demanda à Marcel Leroy de mettre en exergue de son livre, comme étant son dernier message : « Je tiens à dire la grande solidarité, la discipline et la camaraderie qui ont joué entre sauveteurs et mineurs de toutes nationalités. (Angelo Galvan, le renard du Cazier, éditions Luc Pire, Liège, réédité en 2016). On avait condamné un lampiste, certes haut placé et qui avait risqué sa vie avec les mineurs, mais on avait accordé le non lieu à la sécurité et à la course à la productivité maximale. Les camarades, des étrangers, n’osaient pas protester. Un lieu de mémoire. Réponse : Oui, c’est possible. Ajoutons que Calicis fut le seul condamné au procès de la catastrophe. Et la Wallonie se colora d’Italie. En échange, la Belgique « … s’engage à fournir à un prix avantageux cinq tonnes de charbon par mois pour chaque travailleur italien » recruté. L’affaire alla jusqu’au gouvernement qui, en 1952, promit d’examiner la possibilité de créer un statut pour l’objecteur de conscience. Dans ces années-là, la moitié des mineurs de Charleroi étaient Italiens. Pour l’époque, l’emploi de chevaux au fond est réellement une marque d’archaïsme. Elle devrait porter le message d’humanité qu’incarnaient les mineurs. Je n’en ai jamais connue, sinon à de très faibles doses. Les régions de Charleroi et du Centre sont parmi les plus touchées. A l’époque le statut d’objecteur de conscience n’existait pas et tout refus entraînait une peine de prison. La main-d’œuvre italienne est mise à la disposition de l’industrie charbonnière belge. En ce jour ensoleillé de l’été, le feu faisait rage au fond du puits d’extraction, condamnant à une mort certaine les hommes prisonniers de la mine. Pour y arriver, cinquante mille travailleurs seraient fournis par l’Italie, celle-ci recevant mensuellement de deux mille cinq cents à cinq mille tonnes de charbon, afin de relancer son industrie détruite. Soixante ans après la catastrophe du 8 août 1956, le nom du Bois du Cazier suscite toujours l’émotion. La publication d’une brochure (40 pages) accompagnera l’exposition. Le charbonnage du Bois du Cazier employait environ 800 mineurs pour une production de 170 000 tonnes en 1955. ». Pour que ne soit jamais oubliée la catastrophe du 8 août 1956 qui causa la mort de 262 mineurs, des éléments de mémoire sont consacrés à la tragédie : films, photographies et témoignages relatent l'incendie et les opérations de sauvetage.. Les musées. Figée dans un profond chagrin, la population dressa une haie d’honneur pour saluer le convoi des camions chargés de cercueils ramenant les hommes à la maison. Dans son ouvrage sur Angelo Galvan, Leroy décrit la fin de la catastrophe. Van Lierde accepta de travailler dans la mine à la place de son service militaire. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...), Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Angelo Galvan mourut en 1988, ses poumons usés par le charbon. Pour toute commande ou question, contactez notre service par mail laboutique@leboisducazier.be. Ce charbonnage avait très mauvaise réputation auprès des mineurs. « Le Charbonnage du Bois du Cazier, actif depuis la fin du 19e siècle, ne fait partie d’aucun grand groupe financier. L'histoire de Marcinelle, comme celle de la majorité des communes de Charleroi, est marquée par l'industrie du charbon. Je me souviens comme si c’était hier combien nous, gens ordinaires, avions été bouleversés par cette tragédie à 700 Km de là. Il fut affecté au Bois du Cazier. Sur les 275 hommes qui étaient au fond le 8 août 1956, il y eut 262 victimes de 12 nationalités différentes. Ce petit opuscule eut un retentissement considérable. Marcel Leroy a écrit sa biographie après l’avoir rencontré chaque dimanche pendant deux ans, en 1985-86. On m’a retiré 1/5 de mon salaire. From the moment we entered we were pleasantly surprised by the very helpful and enthusiastic attitude of the staff who gave a us short introduction on the layout of … Et les avertissements ne manquèrent pas. Ouvert du mardi au dimanche | +32 71 88 08 56. Au sud de Charleroi, le Bois du Cazier est un lieu culturel incontournable sur fond de patrimoine industriel. Bois du Cazier verkreeg in 2017 het label Europees erfgoed. Le 8 août 1956, la Belgique est frappée par la pire catastrophe industrielle de son histoire, au charbonnage du Bois du Cazier. C’est l’Italie qui fut frappée au cœur, avec cent trente-six morts, notamment des Abruzzes dont vingt-deux de Manoppello et sept de Lettomanoppello. Lors du démarrage de la cage, le wagonnet mal arrimé accroche une poutrelle qui perce une canalisation d’huile, détériore deux câbles électriques à haute tension et provoque la rupture d’une conduite d’air comprimé. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier. Ainsi, par le nombre considérable de victimes et par la large diffusion médiatique, le Bois du Cazier marqua les esprits jusqu’à aujourd’hui. (Voir étude de Julie Urbain, “ Le procès de la catastrophe du Bois du Cazier 1959-1962 ”, Université Libre de Bruxelles, mémoire présenté sous la direction d’Anne Morelli en vue de l’obtention du titre de licenciée en histoire, année académique 2002-2003). C’était de l’argent investi en pure perte : la crise charbonnière débutait et allait à terme emporter tout ce secteur industriel. L’objectif du Premier ministre Achille Van Acker était de pousser la production quotidienne à cent mille tonnes de charbon par jour. Galvan disait à Marcel Leroy : « Dans la mine, ce qui comptait était de savoir que ton copain serait peut-être l’homme qui te sauverait la vie. Dans le contexte de l’époque, il y avait même eu des prières spéciales à l’église. « Le 28 novembre 1956, les morts revinrent à Manoppello pour y être enterrés. À nouveau la prison. C’est le révélateur des mauvaises conditions de travail, de l’absurdité de la politique de rendement qu’aucun investissement ne vient soutenir et du caractère insensé de maintenir en vie des concessions vouées à la disparition. C’est une petite concession dirigée depuis plusieurs décennies par une poignée d’actionnaires. C’est dans ce contexte de morosité que se déclare la catastrophe. Galvan était surnommé le « renard du Cazier » parce qu’un proverbe dit : « là où l’air passe, le renard passe ». Il publia en 1953 avec l’aide des Jeunes Gardes Socialistes de Bruxelles, un réquisitoire, sous la forme d’un livret de 20 pages, sur le charbonnage du Bois du Cazier intitulé Six mois dans l’enfer d’une mine belge. Une colonne de fumée s'élève du Bois du Cazier à Marcinelle. ». Le matin du 8 août 1956, la plus grande catastrophe minière de l'histoire de la Belgique allait se produire au Bois du Cazier à Marcinelle, faisant 262 morts de 12 nationalités différentes. Il travailla également pour le CRISP (Centre de Recherche et d’Information Socio-Politique) dont il fut un des fondateurs. Certains de ces anciens soldats restèrent en Belgique après la guerre. « Vous savez, Ernest, quand vous êtes à la Maison du Peuple, vous parlez de l’Internationale, eh bien, nous quand nous sommes dans le fond de la mine, on fait l’Internationale tous les jours. Marcinelle ? Les années 1958 à 1961 sont considérées comme les plus noires qu’aient connues les charbonnages wallons. Qu’on fuche Flamin, qu’on fuche Italien, qu’on fuche Marocain. ». On ne voulait pas m’embaucher. Le Bois du Cazier : quand le charbon rencontre le verre et le fer. Aussi, l’Etat belge fit appel à de la main d’œuvre étrangère. D’ailleurs, quelques années avant la crise charbonnière, la catastrophe du Bois du Cazier est perçue comme un véritable révélateur de la situation dans les charbonnages. Jamais un déplacement de population aussi massif n’avait été organisé, de manière systématique, entre États. Munis de leur smartphone, les promeneurs partent à la découverte de l'histoire et des paysages des terrils du Bois du Cazier grâce au nouveau circuit doté de 15 étapes en pleine nature. 24,90 € Soixante ans après la catastrophe du 8 août 1956, le nom du Bois du Cazier suscite toujours l’émotion. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. D’ailleurs, je pense que nous en avons tellement perdu l’habitude que nous réagirions comme un aveugle qui retrouverait soudainement la vue : notre premier réflexe serait probablement de fermer les yeux de douleur, tant cela nous paraîtrait insupportable. C’est cette "petite histoire" qui a fait la Grande Histoire que le Bois du Cazier propose de redécouvrir à travers une exposition de panneaux explicatifs historiques ainsi que des vitrines avec documents papiers et objets, extraits de films, etc, dans le Musée de l’industrie. Galvan qui a fait partie de la commission d’enquête, considéra cette condamnation comme particulièrement injuste. - Charleroi-Découverte ! Des baraquements, un robinet dans la cour, des logements précaires et glacés en hiver. Le Cazier vers 1920 et le site actuel, devenu mémorial. À nouveau des pressions. La majorité d'entre eux (136 personnes) était des ressortissants italiens. Munis de leur smartphone, les promeneurs partent à la découverte de l'histoire et des paysages des terrils du Bois du Cazier grâce au nouveau circuit doté de 15 étapes en pleine nature. Cet incendie, activé par l’air comprimé et par l’action du ventilateur de surface, est alimenté par les coffrages, solives et guidonnages voisins, tous en bois. Malgré le statut de mineur plus avantageux obtenu par les luttes syndicales et destiné à attirer de nouveaux mineurs, bien que la Belgique se soit servie des prisonniers de guerre, le manque de main-d’œuvre se fait cruellement sentir.