Mais l'artifice ne t'a point réussi; et on voit ce que signifiaient ton drame satirique et tes silènes. Et rajouter encore la période "romantique" et  "romanesque" et le tour et Ainsi, alors que les humains surgissaient auparavant de la terre, un engendrement mutuel fut rendu possible par l'accouplement d'un homme et d'une femme. A bientôt, Parfois je me dis, par exemple, les transexuels : ok cela est peut-être un choix, mais pourquoi la société n'accepterait pas l'être tel qu'il est, en son entier, sans pour autant devoir en venir La feinte est éventée. Pour donner une origine à l'amour, Socrate a recours au mythe[37]. Socrate prend ensuite la parole. De la conscience comme alter ego . À l'initiative de Phèdre, relayé par Eryximaque, chacun est invité à faire à son tour un éloge de l'amour, ce qui, selon lui, n'aurait jamais été fait. Au tournant du Ve … L'amant et l'aimé ont alors le même but : la justice, devenir bon, être sage. Les Anciens attribuaient quarante-quatre comédies à Aristophane, mais la plupart ne nous sont connues que par des fragments. Agathon fait un éloge de la justice, de la tempérance, du courage et de la sagesse (sagacité) ; Xénophon observera ces valeurs dans le même ordre dans son Agésilas. Des éloges, certains sont surprenants, sont prononcés par Phèdre, Pausanias, Eryximaque, Aristophane et Socrate. 10/06/2010 16:45. Quelles questions soulèvent en moi ce discours? Socrate s'en va, passe tranquillement sa journée et rentre chez lui le soir se reposer. Non seulement les amants sont plus courageux, mais le courage mis au service de l'amour est d’autant plus honoré par les dieux (et les hommes) que le courage seul, qui est déjà une haute vertu. Platon : discours d’Aristophane sur Eros dans Le Banquet Le Banquet est considéré comme un ouvrage datant de la période de maturité de Platon, il expose l’origine, la nature et la portée philosophiques du désir et de l’amour. Des catégories de cau… Or Socrate, élève de Diotime, est ici le porte-parole de Platon (son éloge de l'Éros sera donc le dernier et il contredit explicitement celui prêté à Aristophane en 205 d e). Le Banquet est un dialogue platonicien, écrit aux alentours de 380 av. Il est dans la position de celui qui éprouve le malheur de l'amour déçu, mais conserve l'espoir d'arriver à ses fins ; il souffre, fait des reproches, mais y croit toujours. Selon Aristophane, l’amour serait un désir inconscient remontant à l’origine des temps et nous poussant à reconstituer l’unité primordiale qui fut brisée par les dieux. Non sans ironie, Socrate commence par dire qu'il ignorait la façon de louer quelque chose dont les autres convives ont tiré parti jusqu'à présent. joué. 8 juin 2010 Le jeune Phèdre inaugure le premier éloge de l’amour (I). J.-C.)[7], [8] avec sa première tragédie, jouée devant plus de trente mille Grecs. On trouve ici une référence possible au Ménon. Désireux de prendre la place des dieux, ils tentèrent de monter jusqu'au ciel pour les y combattre. Il doit à nouveau parler. Arrivée impromptue d’une bande de buveurs qui sème le désordre. Donc Éros n'est pas indistinctement beau, seul est digne d'éloge l'Éros qui incite à l'amour. », (Socrate, inquiet, répond) « — Au secours, Agathon ! 2 Banquet 201d3-5 : selon Socrate, Diotime aurait repoussé de dix ans l’épidémie de peste qui frappa 3 L ... Socrate reprendra le dialogue avec Agathon, ainsi qu’avec Aristophane, et ce dialogue à trois, dont le narrateur ne nous rapporte pas précisément les mots, se prolongera jusqu’au bout de la nuit125. Il a également un savoir dans la fabrication des êtres vivants, savoir qui fait naître et grandir tout ce qui vit. Nous avons en effet admis d'avance, à ce qu'il paraît, que chacun de nous aurait l'air de louer l'Amour, et non pas qu'il le louerait en réalité[29]. L'œuvre . Après le dîner, Pénia, personnifiant la pauvreté, vient mendier. De la liberté d’indifférence. Si l'on admet que les dialogues sont conformes à la vérité historique, ils ne doivent guère contenir d'anachronismes ; même le Parménide. « Alcibiade ayant cessé de parler, on se mit à rire de sa franchise, et de ce qu'il paraissait encore épris de Socrate »[49]. Zeus décida donc de déplacer les organes sexuels à l'avant du corps. Selon cette fable l'implantation de l'amour dans l'être humain est donc ancienne. Aristophane venait de faire jouer son dernier drame, remanié, le Ploutos, et le théâtre comique ne devait retrouver son éclat qu’avec Mé-nandre. Apollodore lui-même n'était pas chez l'hôte Agathon ; il tient son récit d'un autre disciple de Socrate, Aristodème de Cydathénéon, qui l'accompagnait. Selon Aristophane, l’amour serait un désir inconscient remontant à l’origine des temps et nous poussant à reconstituer l’unité primordiale qui fut brisée par les dieux. Résultat : nous nous sommes, nous les Hommes, créé la dépendance à un autre être et nous en crevons lorsque cela ne fonctionne pas ou plus. Le Banquet est donc l'histoire de cette longue nuit, où on entend se succéder ces éloges, ainsi que les discussions et les multiples incidents qui interrompent le protocole. 1 Le Banquet, un dialogue sur l’amour. Un tel Éros inspire en effet l'amour du sexe masculin. Chez certains l'homosexualité n'est pas honteuse, mais pour d'autres, elle l'est. autre discours du Banquet, celui d'Aristophane, discours faux, certes, ne serait-ce que dans sa forme mythologique, mais qui recèle une part de vérité, même si c'est un poète, ivre de surcroit, qui le prononce1. Parmi eux, il y avait Poros, qui personnifie le passage (fluvial ou maritime, jamais terrestre). Alors, les hommes qui aimaient les femmes et les femmes qui aiment les hommes (moitiés d'androgynes) permettraient la perpétuité de la race ; et les hommes qui aiment les hommes (moitiés d'un mâle), plutôt que d'accoucher de la vie, accoucheraient de l'esprit. Avant de parler, Agathon procède à ce que l'on pourrait appeler un méta-discours : il fixe le cadre de ce qu'il va dire, et donne son plan (il procède « en montrant d'abord sa nature [de l'amour], et ensuite les dons qu'il nous fait »[27], en distinguant explicitement cette étape préliminaire du reste du discours[28]. ». De l'explication des raisons et des péripéties de l'aventure ayant fait de la nature humaine ce qu'elle est aujourd'hui. », « Dans les entreprises de conquête la règle accorde des éloges à l'amant pour des extravagances qui exposeraient aux blâmes les plus sévères quiconque oserait se conduire de la sorte en poursuivant et en cherchant à réaliser toute autre fin. LE BANQUET, Platon - Fiche de lecture ... Quant au discours d’Aristophane, il s’articule autour du mythe de l’androgyne. Soudain, les convives entendent un grand bruit à la porte extérieure. Étant le plus ancien, il est pour nous la source des biens les plus grands, car le principe qui doit inspirer les hommes qui cherchent à vivre comme il faut, c'est l'amour. Dans les discours précédant celui d’Aristophane, Eros est décrit comme un dieu parfois mauvais. Platon dans son Phédon, citant ceux qui se trouvaient auprès de Socrate, ne parle pas de Xénophon. Lol C'est un poète savant, créateur universel qui transforme en poète celui qu'il touche. Le corrigé du sujet "Discours d'Aristophane - Platon - Le Banquet" a obtenu la note de : aucune note Il … Cette œuvre tient un rôle de tout premier plan dans l'histoire de l'étude philosophique des amours entre personnes de même sexe[6]. il est plus convenable d'aimer ouvertement et d'aimer des gens de meilleure famille, de haut mérite ; celui qui est amoureux doit recevoir des encouragements : s'il fait une conquête, c'est une belle chose, s'il échoue, c'est honteux ; La fécondité biologique, le fait d'avoir des enfants. De la conscience comme alter ego . Si ce passage signifie que l'amour n'aime le beau que parce qu'il manque lui-même de beauté, l'amour ne serait pas beau. Il invite Agathon à venir à sa droite pour faire son éloge. L’on ne saurait dire d’où vient l’amour. L'amour n'étant pas parfait comme le sont les dieux, cherche la beauté, la connaissance, en un mot une certaine perfection. "Les hommes ne se rendent pas compte du pouvoir d'Eros, sinon ils lui auraient élevé les temples les plus imposants. Platon, Discours d'Aristophane lu par JF Balmer « Clivage de l'androgyne primordial, vase grec, 4e siècle avJC » Le mythe des androgynes est raconté par Aristophane, le poète comique, dans le dialogue de Platon, intitulé Le Banquet.. C'est une oeuvre dont le sujet principal est l'amour et Aristophane raconte, à travers ce mythe, d'où provient la force attractive de l'amour. Le bonheur de l'espèce humaine, c'est de retourner à son ancienne nature grâce à l'amour, c'est là notre état le meilleur. Il est le plus à droite, il parlera en dernier. Discours d'Aristophane lu par Jean-François Balmer dans la traduction Brisson. Socrate finit par arriver au milieu du repas et Agathon l’invite à s’asseoir juste à côté de lui. Mais faisons ici une halte sur le mythe raconté par Aristophane. C'est une oeuvre dont le sujet principal est l'amour et Aristophane raconte, à travers ce mythe, d'où provient la force attractive de l'amour. Mais cette mention est profondément ironique, quand on connaît les attaques et le mépris d'Aristophane pour les politiciens de son temps, de par la preuve qui en est donnée : "Ce n'est pas par impudicité qu'ils se comportent ainsi - non c'est leur hardiesse, leur virilité et leur allure mâle qui font qu'ils recherchent avec empressement ce qui leur ressemble. Agathon et Aristophane finissent par s'endormir. ». Quand après Pausanias vient le tour d'Aristophane, celui-ci est pris d'un hoquet. Apollodore rapporte le récit d'Aristodème, mais les personnages principaux du dialogue sont : Plusieurs autres personnes sont présentes, mais elles n'ont pas de rôle majeur au cours de la réception. Les humains se déplaçaient en avant ou en arrière, et, pour courir, ils faisaient des révolutions sur leurs huit membres. Ces derniers sont selon l'Aristophane que nous présente Platon, les êtres les plus accomplis, étant purement masculins. Du surmoi. », Le Banquet en version bilingue Français/grec, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Le_Banquet_(Platon)&oldid=174760849, Page contenant un lien à préciser vers une page d'homonymie, Article contenant un appel à traduction en anglais, Portail:Philosophie antique/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Il doit savoir en outre faire apparaître l'affection et l'amour mutuels entre les choses qui sont en conflit : froid, chaud, sec, humide, etc. On y frappe à coups redoublés, la voix de jeunes gens avinés et d'une joueuse de flûte se fit entendre. Socrate met la pression sur Agathon et engage avec lui une discussion. Le nom d'« amour » est donc donné à ce souhait de retrouver notre totalité, et Éros est notre guide pour découvrir les bien-aimés qui nous conviennent véritablement. « celui qui fait le plus de bien aux hommes, il inspire de l'audace », « est le plus ancien, le plus auguste, et le plus capable de rendre l’homme vertueux et heureux durant sa vie et après sa mort », « c’est l’amour qui règne parmi les gens du commun. Socrate procède ensuite à sa manière habituelle, en posant des questions à un interlocuteur qui, peu à peu, accepte la thèse de celui qui l'interroge. =; // " $ * Son règne est le règne de la concorde et de la paix, par opposition à l'ancienne Nécessité et aux actes violents qui en découlaient. Marsile Ficin grâce à sa traduction en latin fait connaître l'œuvre qui est diffusée dans toute l'Europe au XVIe siècle. Il est toujours jeune et fuit la vieillesse ; il est le plus jeune des dieux. Des êtres de forme sphérique, les androgynes, peuplaient alors la terre. Le Banquet a été écrit aux environs de 380 avant JC. facile car l'hermaphrodisme est encore tabou de nos jours. Leur force et leur orgueil étaient immenses. », « Je veux dire, d'abord, comment je dois régler mon dire – et dire ensuite seulement. En effet, la honte est liée à l'action laide, la recherche de l'honneur est liée à l'action belle : sans cela, il n'y a ni cité, ni individu pour réaliser des grandes et belles choses. IV : Le Banquet. J.-C. Il est constitué principalement d’une longue série de discours portant sur la nature et les qualités de l’amour. Ce dernier ne fait que citer Diotime. Bien plutôt, il se trouve entre les deux. Dans son discours[21], Aristophane soutient avec humour la thèse suivante : les hommes ne se rendent pas compte du pouvoir d'Éros, sans quoi ils lui auraient élevé les temples les plus imposants ; aucun des dieux n'est mieux disposé à l'égard des humains. Il fuit donc les caractères durs. C'est qu'une action est belle si on se conduit comme il faut, honteuse autrement ; par exemple, céder à quelqu'un qui n'en vaut pas la peine, à l'amant vulgaire qui aime surtout le corps. Il est à la fois philosophe, sorcier et sophiste. Le seul point important ici, c’est le texte dont nous parlons, à savoir le mythe d’Aristophane dans le Banquet. Cette beauté est sensible et particulière. Dans les discours précédant celui d'Aristophane, Eros est décrit comme un dieu parfois mauvais. Gomme on l'a très bien fait remarquer, Aristophane n'est ni le seul ni le premier qui ait attaqué Socrate : il s'est borné à ramasser des bruits courants et à prendre sa part dans le … L'amour de cet homme n'est pas pour moi un médiocre embarras, je t'assure. Bises Kinia. La médecine, la gymnastique, la musique sont gouvernées par ce dieu. En conséquence, celui qui distingue le bon Éros est un médecin accompli. Les discours précédents n'ont pas dit, selon Agathon, ce qu'est le dieu lui-même. Discours de Pausanias 2. Dans ce texte, Platon fait entendre des voix différentes pour parler d’amour et de beauté, qui sont affaires du Bien[1]. Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Résumé du discours d'Aristophane dans Le Banquet de Platon Ce document contient 315 mots soit 1 pages.Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Roland Brunet, « Vin et Philosophie : le Banquet de Platon. Malgré tout je ne me suis jamais questionnée sur le sujet. Paris, Les Belles Lettres, 1929] " ARISTOPHANE (189a - 193d). Publié le Donc, selon Aristophane, le désir est nostalgie de notre ancienne nature : « Mais il vous faut d'abord apprendre la nature humaine et ses passions. cerveau a inventé la dépendance et le sentiment amoureux. La rencontre de l'autre moitié frappe d'un sentiment d'affection et d'amour, que souhaite l'âme, qu'elle ne saurait exprimer. ». Il repart après les avoir endormis, en compagnie d’Aristodème qui s’est réveillé. La pensée d'Aristophane : L'amour ou la quête de l'âme soeur A travers l'oeuvre magistrale du Banquet de Platon, ce dernier développe la thèse de l'amour selon Aristophane. Celui même qui accomplit une action laide aura plus honte d'être vu par son bien-aimé que par qui que ce soit d'autre, preuve que l'amour est lié au beau, et donc l'amant aussi. Le Banquet de Platon, extraits du discours d'Aristophane L’humanité primitive « Or, ce qu’il vous faut commencer par apprendre, c’est quelle est la nature de l’homme et quelle en a été l’évolution ; car autrefois notre nature n’était pas celle que précisément elle est aujourd’hui, mais d’une autre sorte. Sa constitution est ondoyante et harmonieuse, il possède la grâce par excellence : il vit parmi les fleurs et les parfums. De l’arbitraire du langage. L'Éros vulgaire aime l'aventure : il aime les femmes comme les garçons, les corps. Le Banquet de Platon raconte une soirée durant laquelle des poètes et philosophese soirée durant laquelle des poètes et philosophes grecs o durant laquellr faire le plus nition. 3 . Son œuvre à elle seule représente ce qui nous reste de l'Ancienne Comédie, et coïncide avec les années glorieuses d'Athènes sous l'administration de Périclès et la longue et sombre période de la Guerre du Péloponnèse. Le Banquet de Platon (1732) Jean Racine, Marie-Madelene Rochechouart, Plato No preview available - 2014. Pour vous situer rapidement le contexte, Le banquet retrace les échanges partagés lors d’une soirée réunissant plusieurs hommes : médecin, poète, aspirant politique, philosophe, etc. Puis, se rendant compte que la beauté d'un corps est en fait la beauté de sa forme et qu'on trouve aussi une telle beauté dans d'autres corps, il méprisera celui qu'il aura aimé. Il faut donc expliquer sa nature pour en faire l'éloge[26]. Mais quand il est sur le point de terminer arrive Alcibiade ivre. Des deux ouvrages socratiques intitulés Le Banquet, Antisthène n'est présent que dans celui de Xénophon. Pour ce dernier le véritable Amour (qui est l’amour du vrai et du beau en soi) doit encore aller au-delà du simple rapport à l’Autre, fût-ce pour revenir à Soi. Éros fait partie des démons, au sens grec du terme : il est chargé de faire le lien entre les dieux et les hommes, faisant remonter les prières et les sacrifices d'un côté, descendre les ordres et les rétributions des sacrifices de l'autre. une animation inspirée d'un texte de platon , le discours d'aristophane dans le " banquet " Bonjour Eva ! Plusieurs éloges non rapportés par Aristodème. LE BANQUET, Platon - Fiche de lecture Écrit par François TRÉMOLIÈRES • 994 mots • 1 média Dans le chapitre « Éros philosophe » : […] Sumpósion désigne non pas exactement le banquet mais un moment de son ordonnancement traditionnel (car il s'agissait d'une véritable institution à Athènes), celui qui est consacré aux joutes oratoires. Il ne commet pas l'injustice, il ne la subit pas. Éros est un dieu important, admirable surtout par son origine : il est le plus ancien et n'a ni père ni mère. s'écria Socrate. Il recherche des partenaires peu intelligents, car seul son but lui importe. J'ai la conscience de ne pouvoir rien opposer à ses conseils, et pourtant de n'avoir pas la force, quand je l'ai quitté, de résister à l'entraînement de la popularité ; je le fuis donc ; mais quand je le revois, j'ai honte d'avoir si mal tenu ma promesse, et souvent j'aimerais mieux, je crois, qu'il ne fut pas au monde, et cependant si cela arrivait, je suis bien convaincu que j'en serais plus malheureux encore ; de sorte que je ne sais comment faire avec cet homme-là. Il est constitué d’une série de discours portant sur la nature et les vertus de l’amour. Socrate va donc commencer son discours, où il raconte en fait un dialogue entre lui et son ancienne maîtresse de philosophie, Diotime. Discours de Socrate. Ce mythe est tiré du Banquet de Platon, texte qui regorge d’autres odes à l’amour et à ses origines. Il aime la beauté d'un corps. L'on peut y voir ici un aspect qui sera repris par Plotin : l'être fécond s'approchant de ce qui est au-dessus de lui dans la hiérarchie des êtres (en l'occurrence le beau) va surabonder, et créer quelque chose qui sera en dessous de lui dans la même hiérarchie. Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous : Pardonner pour quoi faire ? Le banquet de platon aristophane Le mythe d'Aristophane Philosophie - 2011-201 . À travers ce texte on décen donnsous dé finition. Dans le mythe d’Aristophane, l’hétérosexualité n’est pas le sujet central. Éryximaque (médecin dont le nom signifie : celui qui combat le hoquet) - reprend la distinction des deux Éros en la rapportant à son art. Intervention d’Eros, disours d’Aristophane, le Banquet, Platon Eros est un le dieu de l’amour et du désir amoureux dans la Grèce antique, il constitue une des cinq divinités primordiales. D'après le dictionnaire Larousse 2002. Plusieurs avant lui, et surtout Agathon qui vient de parler, ont fait de l'amour un éloge essentiellement rhétorique. 1 Le Banquet, un dialogue sur l’amour. Mais chaque morceau, regrettant sa moitié, tentait de s'unir à elle : ils s'enlaçaient en désirant se confondre et mouraient de faim et d'inaction. Le Banquet est avec le Phèdre l'un des deux dialogues de Platon dont le thème majeur est l’amour. Au réveil d’Aristodème, le soleil est déjà levé, seuls Socrate, Aristophane et Agathon sont encore éveillés.