Les écrevisses autochtones, dont le silure fait une grande consommation sont aussi des espèces menacées[37]. Sa peau, très glissante, est vert-brun à blanc-noir, plus claire (jaune ou blanchâtre) sur le ventre.Des spécimens dits « mandarins » (jaune à orangé) présentent une peau plus ou moins dépigmentée. Le 15 mars, une adolescente était attaquée par un silure lors d’une baignade dans le Doubs, à Baverans (39). Il s'active plutôt au coucher du soleil, à la recherche de toute nourriture jusqu'au crépuscule. of artificial propagation in European catfish, Silurus glanis L. The culture of the European catfish, Silurus glanis, in the Czech Republic and in France, Analyse du traitement médiatique du silure glane (Silurus glanis), une espèce au centre de controverses, Distribution and age-related bioaccumulation of lead (Pb), mercury (Hg), cadmium (Cd), and arsenic (As) in tissues of common carp (Cyprinus carpio) and European catfish (Sylurus glanis) from the Buško Blato reservoir (Bosnia and Herzegovina), NDL-PCBs in muscle of the European catfish (Silurus glanis): an alert from Italian rivers, Lipid classes and fatty acids composition of the roe of wild Silurus glanis from subalpine freshwater, https://doi.org/10.1016/j.foodchem.2017.04.009, Liste des poissons des lacs et rivières utilisés en cuisine, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Silure_glane&oldid=178029035, Taxobox utilisant une classification non précisée, Catégorie Commons avec lien local différent sur Wikidata, Portail:Lacs et cours d'eau/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, puis par un texte illustré de Baldner publié en. Triantafyllidis, A., Krieg, F., Cottin, C., Abatzopoulos, T. J., Triantaphyllidis, C., & Guyomard, R. (2002). »[57]. Forum de discussion axé sur la pêche des carnassiers aux appâts artificiels: leurres, mouches, carnassiers, truites, mer. À partir de ce refuge ponto-caspien, Silurus glanis a pu recoloniser naturellement, au début de l'Holocène, lorsque le climat s'est fortement réchauffé il y a environ 10 000 ans, de nombreux cours d'eau, dont le bassin du Danube et celui de la Volga, et, par une connexion naturelle ancienne, l'ensemble du bassin de la mer Baltique (la mer Baltique a été un temps un lac lié à la Volga au début de l'Holocène), en profitant de l'optimum climatique de l'Holocène, ainsi que le bassin de la mer d'Aral (qui était connecté à la mer Caspienne). Attaques de requins : les 10 pays les plus dangereux ! De plus cette espèce est peu active et consomme donc peu d'énergie. Sa tête massive, large et aplatie peut représenter jusqu'à 30 % de son poids total. J. Appl. (2015). Ses yeux minuscules lui seraient peu utiles pour la détection, mais ils lui servent sans doute à distinguer les couleurs[réf. Crédits : Dieter Florian/Wikimedia Commons. Son introduction fait encore l'objet de controverses[57], même dans le monde de la pêche où deux catégories de pêcheurs s'affrontent concernant sa place dans les eaux d'Europe de l'Ouest et notamment de France : les anti-silures et les pro-silures (qui acceptent ou encouragent sa présence dans des régions où il était naturellement absent). L'adulte chasse alors pour lui seul, mais la chasse peut être faite en groupe. Le silure est un poisson géant d’eau douce qui est à l’origine de nombreuses légendes. Claude Valette -combat avec un silure envoyé par KeViN88 Divers articles de presse abordent son aspect d'espèce invasive ou le jugent indésirable car susceptible de perturber les équilibres écologiques aquatiques en s'attaquant aux poissons autochtones et/ou en perturbant les frayères ou le espèces migratrices[60] par exemple. Le silure fraye en couple, les œufs sont déposés dans un nid préparé à l'avance, que le mâle défendra farouchement contre tout intrus durant l'incubation. Il a tiré le gros lot. Ecol. Le silure peut être un grand consommateur d'écrevisses si elles sont bien présentes[23]. Il ne remplace pas le brochet, le deuxième plus grand prédateur présent dans son écosystème, car les deux espèces tendent à avoir des niches écologiques différenciées.[8]. VertigO-la revue électronique en sciences de l'environnement, 17(1). Il peut aussi chasser en journée si son attention est attirée par un poisson ou un oiseau imprudent ou montrant des signes de faiblesse sur son territoire. L'alevin se nourrit d'abord de plancton et de micro-invertébrés. Durant la saison de migration de 2016, les silures venant nombreux chasser à l'intérieur de la passe à poissons de Golfech ont prélevé 14 des 39 saumons qui ont emprunté cette passe, soit 35%. Ripple, W. J. et al. Change Biol. Un homme mange de la glace en plein milieu de la nuit pour une publicité LEGO Star Wars. Ailleurs, il attaque occasionnellement des oiseaux tels que des poules d'eau, foulques, grèbes, laridés, cormorans, canards, etc, et parfois des jeunes ragondins et autres mammifères aquatiques[26],[23],[8]. Proteau, J. P., Schlumberger, O., & Albiges, C. (1994). estimés vieux de 8 à 5 millions d'années environ, c'est-à-dire du Miocène supérieur durant l'ère Tertiaire, ont été trouvés dans le bassin du Danube (près de Vienne en Autriche), associés à des Cyprinidés (genres Scardinius, Rutilus, Palaeocarassius proche de Carassius, Tinca, Barbus, etc.) Ainsi, les blessures qu’il peut infliger ne sont que superficielles. Alimentation Le silure consomme une très vaste gamme de proies. Le silure représentait donc une aubaine p… Cette quantité diminue nettement quand l'eau se refroidit : comme beaucoup d'animaux à sang froid, en hiver le silure s'alimente peu. Dans un lac du Valais (Suisse), un autre silure aurait confondu une baigneuse avec une proie. Il est cité dans l'Histoire naturelle de Buffon éditée au XVIIIe siècle. Pour obtenir une reproduction (et ensuite une croissance maximale) à n'importe quelle saison, l'importance de la température de l'eau pour la maturation des gonades[48] puis pour une croissance optimale des jeunes et des adultes a aussi été étudiée[49]. Il apprécie les eaux profondes et abritées des courants, de préférence encombrées et tièdes en surface. Et lorsqu'une espèce apparaît et surtout si une niche écologique (la sienne) est vacante, il est logique qu'elle va en profiter pour s'installer.Cela a été le cas pour le sandre, le black-bass et bien d'autres espèces en France, mais ça je ne vous l'apprends pas. En 2017 des études de contenu stomacal combinées avec analyse isotopique, effectuées dans deux lacs tchèques, montrent que le silure glane occupe une niche écologique bien plus large que celle des autres prédateurs d'eau douce (brochet, sandre, perche...) et que selon les cas et ressources alimentaires présentes il se comporte tantôt en généraliste et tantôt en spécialiste. lancé dans la section forum sur le monde de la pêche. La question se pose en revanche au niveau des poissons migrateurs qui constituent une part non négligeable de son régime dans les cours d'eau français[27]. Le silure mange de tout, il est de plus en plus gros et de plus en plus présent dans le Jura et il s’agit de la seconde attaque en deux ans. Les populations des grands bassins (Volga et Danube) sont génétiquement les plus polymorphes, et les populations de silures des petits fleuves grecs, plus enclines au goulet d'étranglement génétique, sont touchées par de faibles niveaux de diversité génétique. De même dans le bassin de la mer Baltique, seules des populations relictuelles ont survécu jusqu'à nos jours[9]. Un silure de 2,43 mètres et de 90 kg a été pêché dans la Seine entre Choisy-le-Roi et Alfortville (Val-de-Marne) par un homme de 29 ans. Dans les années 2000, l'écologie fonctionnelle commence à mieux mesurer les effets écologiques de prédateurs introduits dans les écosystèmes dulçaquicoles[30] et du régime alimentaire du silure[1], que certains jugent en France préoccupants pour la biodiversité[31]. Son aire de répartition s'est récemment étendue à la suite d'introductions par l'Homme pour la pêche de loisir, lui permettant de conquérir de nombreux réseaux hydrographiques dans presque toute l'Europe de l'Ouest . Il vit généralement près du fond, sous les troncs et branches d'arbres tombés à l'eau ou près des berges où il se cache dans l'attente d'une proie. Un silure de 2,4 mètres et 90 kg a été pêché dans la Seine - Dans le Val-de-Marne, entre Choisy-le-Roi et Alfortville, un pêcheur a attrapé un silure géant de 2,4 mètres pesant 90 kg. Il aurait attaqué des baigneurs, mangé des chiens, des enfants et même des veaux entiers. Vous avez déjà vu cet insecte chez vous ? Ces articles de presse portent en partie sur l’aspect indésirable de l’espèce : elle serait invasive et perturberait l’équilibre des écosystèmes aquatiques. Clairement, il est considéré comme coupable d’un manque à gagner en ayant pris la place d’espèces plus nobles et surtout bien plus lucratives. L'anguille européenne figure aussi à son menu[33]. Les silures glanes grandissent plus vite dans un environnement riche où leur capacité de prédation est alors accrue, ce qui est souvent le cas dans les cours d'eau où il a récemment été introduit. Pourtant, de fervents défenseurs de ce monstre des rivières affirment qu’il ne représente aucun danger pour l’être humain. L'introduction est « considérée au mieux comme un accident, et au pire, comme un acte malveillant »[57] susceptible de nuire aux espèces autochtones, par exemple au « traditionnel goujon » ou encore à la « "traditionnelle pêche professionnelle » ; selon cette étude « régulièrement accompagné d’un jugement péjoratif : « de façon malveillante », « de façon illégale », « clandestinement », « pour le seul plaisir de la pêche », « croyant bien faire, [il] a introduit de redoutables prédateurs », « de façon malencontreuse », « petits malins qui ont introduit le silure », « introduit maladroitement », « de mauvais plaisants les y ont mis », etc. Mapping differential elemental accumulation in fish tissues: assessment of metal and trace element concentrations in wels catfish (Silurus glanis) from the Danube River by ICP-MS. Environmental science and pollution research international, 22(5), 3820. Selon le grand aquarium de Touraine un silure de 2 mètres mange en moyenne 1 kg de poisson tous les trois jours en été lorsque la température de l'eau se situe aux alentours de 22 °C. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La reproduction artificielle a fait l'objet de nombreuses expérimentations de la part des aquaculteurs, allant de la reproduction in situ[40] à la cryopréservation de ses spermatozoïdes [41] et des embryons[42] à l'élevage des larves en passant par l'ovulation artificiellement contrôlée [43], la survie des ovocytes exposés à des solutions salines et d'urine[44] et l'insémination artificielle, dont en Tchéquie et en France[45], en vue de l'aquaculture de l'espèce[46],[47]. Le plus gros silure péché et homologué a été capturé dans le Tarn en septembre 2017 et mesurait 274 cm[5]. Il peut créer un tourbillon à l'aide de celle-ci dans le but de désorienter, ou assommer sa victime qu'il peut ensuite avaler. En effet, il peut facilement atteindre les 2 mètres de long pour un poids de 50 kilos, même si le record est pour l’instant détenu par un silure de 2,75 mètres de long pour un poids de 130 kilos. En plus de sa taille imposante, le silure possède un physique pas franchement agréable à regarder. Les deux seules. Jean-Noël Kapferer (1987) souligne que le thème de l’animal malveillant est l'une des spécificités des rumeurs en tant que phénomène social, facilement soutenu par le rouage rhétorique et qui porte la rumeur : « il n’y a pas de fumée sans feu » (tautologie)[57]. Puces et tiques chez le chien, comment s’en débarrasser ? Toutes les émissions de A à Z de la chaîne de télévision spécialisée Évasion : Soleil tout inclus, Mordu de la pêche, Guide restos Voir et bien d'autres ! Dans les années 1990 il fait l'objet de réintroductions dans les plans d'eau du bassin de l'Elbe en Allemagne, où il avait décliné, pour y contrôler la surpopulation de brèmes communes dont il est le principal régulateur naturel[9]. Un silure de 25 ans pèse environ 65 kilogrammes. Tant mieux, il est TRÈS utile ! Outre-hexagone[pas clair], le silure dès 1945 est suspecté par la presse de dévorer des enfants voire des adultes « quand bien même seules des parties de corps ont été retrouvées dans les estomacs des poissons »(Gudger, 1945). En revanche, les c… Dans ces cas le mercure dépassait les niveaux maximaux (ML) de 0,5 ppm dans 18 % des échantillons, alors que le Pb et le Cd ne dépassaient pas les normes européenne[67] dans les tissus musculaires[66]. Comment attirer les abeilles dans son jardin : 9 astuces à connaître ! » », « le rôle du silure dans la diminution des stocks de poisson migrateurs : « “La seule menace qui pèse sur les, « une surveillance étroite de la pollution par les métaux est fortement recommandée, en particulier dans les poissons piscivores, à cause leur capacité de, Copp G.H., Britton J.R., Cucherousset J., Garcia-Berthou E., Kirk R., Pecler E., Stakénas S., (2009), Slavík O, Horký P & Wackermannová M (2016). Ainsi, le Rhône, la Loire, la Seine, le Tarn, la Dordogne, la Garonne mais aussi certains lacs ont vu les silures réapparaître dans leurs eaux. Status and ecological effects of the world’s largest carnivores. Au vu de sa taille, il n’a aucun prédateur, mis à part l’Homme, ce qui explique qu’il puisse se développer dans les eaux profondes sans être embêté durant de nombreuses années. En termes d'occurrences relatives ce sont les cyprinidés qui sont les plus consommés (29,5 %), devant les cyclostomes (23 %) et les écrevisses (10 %) mais en termes d’abondance d’individus de chaque espèce consommés (pour 110 proies identifiées) c'est la Lamproie marine qui est, en nombre, la proie la plus consommée (28 % du total). Une pisciculture de ce poisson était active à Huningue dans le sud de l'Alsace dès 1857 à partir de spécimens importés du Danube (de l'autre côté de la Forêt Noire). T… En outre, comme pour tous les prédateurs, et parce qu'il se nourrit aussi sur les sédiments et d'animaux filtreurs, sa chair peut être polluée par des pesticides , des organochlorés tels que les PCB et divers éléments traces métalliques toxiques (cadmium, plomb, mercure, arsenic et chrome[63] voire des radionucléides[64],[65]. Le silure est un poisson opportuniste, qui se nourrit généralement de petites proies, et un chien de taille moyenne n’a absolument aucune chance d’être attaqué par un silure. Sujet de conversation silure mangeur d'homme à Créteil lancé dans la section sujets divers et présentations. Dans le Lot, un pêcheur muni d’un écho-sondeur en aurait repéré un de quatre mètres (Sud-Ouest, 7 mai 2004) ». Les silures peuvent donc cohabiter en nombre dans un habitat malgré une ressource qui peut paraitre faible vis-à-vis de leur taille. L’opportunisme et l’adaptabilité de cette espèce s'illustre par exemple au bord du Tarn, où l'alimentation de certains silures est composée à 80 % de pigeons qui viennent s'abreuver sur les berges[24],[25]. Comment rafraîchir son chat : 10 astuces à connaître ! Il a aussi été introduit dans de nombreuses pièces d'eau, carrières, lacs et étangs isolés. (Une fois que l’on a tapé tout un secteur, il f… Bodt, J. M., Santoul, F., & Lefebvre, M. (2017). C'est le plus grand poisson d'eau douce d'Eurasie et le troisième plus grand au monde, pouvant atteindre plus de 2,7 m de longueur et 130 kg1,2. D'après une étude faite dans le bassin du Po (Italie du Nord) de 2007 à 2009 chez cette espèce, le mercure (Hg) est souvent le contaminant le plus problématique[66] ; il est surtout retrouvé dans la chair (muscles) et le foie, le cadmium (Cd) dans le rein, le plomb (Pb) à la fois dans les branchies, le foie et la chair, alors que le chrome est plus spécifiquement fixé dans les branchies et le foie[66]. Cette espèce est parfois considérée comme « envahissante » en France[3]. Veit, R. R., Mcgowan, J. Toujours en Val de Loire en termes de biomasse ingérée, c'est encore la lamproie marine qui domine parmi les proies, mais le saumon atlantique représente ensuite 19 % de la biomasse ingérée par le silure (en raison de son poids, malgré seulement deux spécimens retrouvés). Le nombre d'œufs est fonction du poids de la femelle, on compte de 20 000 à 26 000 œufs par kilogramme. Ferretti, F., Worm, B., Britten, G. L., Heithaus, M. R. & Lotze, H. K. Patterns and ecosystem consequences of shark declines in the ocean. https://www.nature.com/articles/s41598-017-16169-9, Mitochondrial DNA variation in European populations of Silurus glanis, Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon. En France, il est cité deux fois par des auteurs anciens dans le bassin du Rhin : Ce n'est ensuite qu'aux XIXe et XXe siècles,  via des réintroductions par l'homme pour la pisciculture et la pêche, qu'il a recolonisé les fleuves d'Europe de l'Ouest. De plus, le silure ne se montre agressif que lorsqu’il se sent en danger, pour défendre son nid par exemple. Le frai a lieu de mi-mai à la mi-juin. Ce barrage n'aurait donc a priori pas d'impact sur le comportement alimentaire du silure[27]. Il faut dire que les énormes poissons par chez nous ne courent pas les rues, contrairement à certains poissons d’eau douce originaires d’Asie ou d’Amérique du sud par exemple. De nombreux silures ont aussi tenté d'attaquer les saumons à la sortie de la passe mais sans succès à cet endroit, les saumons sachant repérer et éviter efficacement ces prédateurs lorsqu'ils ont assez de place. La relation entre les humains et ces prédateurs a beaucoup changé au fil du temps. Sa taille varie souvent entre un et deux mètres. 3, 23–28 (1997). Le silure est un des plus gros poissons du monde en eau douce et fascine autant qu'il peut rebuter certaines personnes, pêcheurs ou non FRANCE 2 Silure attaque et mange les pigeons. Elle porte six barbillons : deux longs, et mobiles, sur la mâchoire supérieure, et quatre courts sur la partie inférieure de la tête. Poisson carnassier, le silure est omnivore. Originaire du bassin du Danube, il a connu au cours des trente dernières années une forte expansion, colonisant les eaux de l’Europe de l’Ouest et notamment la France. Par ailleurs, deux saumons atlantiques de 78 cm et 80 cm pesant respectivement 5,2 kg et 5,5 kg ont été retrouvés dans les estomacs[23]. Top 10 des races de chiens considérées comme les plus “dangereuses”. Ainsi des spécimens vivant dans le Tarn se sont spécialisés dans la chasse aux pigeons, qui se baignent dans les eaux peu profondes des rives, en employant une technique d'attaque en échouage similaire à celles employées par les orques du Chili et les crocodiles[39],[24]. Lett. En France, mis à part dans de rares cas, l'introduction du silure ne semble pas avoir d'impact négatif important sur les populations de poissons d'eau douce, ni en biomasse, ni en densité, ni en richesse spécifique. Pêcheurs discrets. Mais il est vrai que le silure est un prédateur. Analyse du traitement médiatique du silure glane (Silurus glanis), une espèce au centre de controverses. Ecol. Linhart, O., Rodina, M., Flajshans, M., Gela, D., & Kocour, M. (2005). Vous aimerez aussi : Animalaxy est un site dédié aux animaux. Près de Perpignan ont été trouvés quelques éléments (rayons) de nageoires pectorales aujourd’hui conservés par le département des Sciences de la Terre de l'Université Claude Bernard de Lyon[12]. Cette étude a aussi montré que c'est localement que la presse s'est montrée intéressée par le silure (pour 2202 articles analysés, seuls 88 articles (4 %) proviennent de quotidiens nationaux). D'autres sont franchement albinos. Il est capable de consommer les autres prédateurs présents dans son environnement, mais son impact concerne l'ensemble de l'écosystème aquatique, avec les poissons herbivores et omnivores comme groupe écologique le plus consommé. Certains racontent qu’il serait dangereux pour l’Homme car quelque peu agressif. Dans le, « s’indignent du « délit de sale gueule » (6 fois) », « écrevisses américaines/de Louisiane/de Californie, tortue de Floride, grenouille-taureau, insecte, végétal, frelon asiatique, poisson-chat, vison, ragondin, etc. Récemment, il s’est largement propagé à travers le continent, tout d’abord à travers les fleuves et rivières, puis dans tous types d’eau douce non sans être aidé par l’homme qui voyait en ce poisson un formidable compagnon de jeu pour la pêche. On constate que là où ils sont encore présents, le silure apprécie particulièrement les poissons migrateurs anadromes[28],[29]. Fréquemment, en été, lors de fortes chaleurs et peut-être par manque d’oxygène, les mollusques du genre Corbicula meurent, sortent de leur coquille et remontent en surface, ils deviennent un mets de choix pour le silure, qui apprécie aussi d'autres moules d'eau douce comme les mulettes (anodontes) et autres organismes filtreurs[23]. Rees E.A, Edmonds-Brown V.R, Alam M.F, Wright R.M, Britton J.R, Davies G.D & Cowx I.G (2017), Squadrone S, Prearo M, Brizio P, Gavinelli S, Pellegrino M et al., (2013). Des hydrobiologistes et écologues comme Guillerault et al. 0:49 . », « « légendes » (43 fois sur 2202), « rumeurs » (27 fois), « soupçons » (14 fois) et « bruits qui courent » à son sujet. À la fin de la première année, il devient un prédateur opportuniste. C'est le plus grand poisson d'eau douce d'Eurasie et le troisième plus grand au monde, pouvant atteindre plus de 2,7 m de longueur et 130 kg[1],[2]. En France, il existe une lutte entre ceux qui insistent pour les éliminer et ceux qui les protègent. Une femelle de cent kilogrammes peut pondre jusqu'à 2 600 000 œufs. A part le piranha, rarement poisson d’eau douce n’a autant nourri les légendes et l’imagination. Cette espèce est présente de manière indigène dans une grande partie de l'Europe entre le bassin du Rhin à l'ouest, le bassin du Danube et les fleuves côtiers de Grèce au sud, le bassin de la Volga et de l'Oural à l'est, et le bassin de la mer Baltique au nord, ainsi qu'en Asie centrale dans les bassins de l'Amou-Daria et du Syr-Daria, et dans les cours d'eau des rives sud de la mer Noire et de la mer Caspienne au nord du Moyen-Orient. En passant par les cours d'eau et les canaux, il a pu coloniser rapidement la plupart des eaux libres accessibles des bassins fluviaux où il a été introduit. Mais il a subsisté en Europe de l'Est, dans les bassins de la mer Noire et de la mer Caspienne, qui formaient un vaste ensemble lacustre d'eau douce interconnecté, et les fleuves tributaires de cet hydrosystème. Les mâles arrivent à leur maturité sexuelle dans leur 3e ou 4e année. L'histoire du silure en Europe est donc comparable à celle d'autres poissons qui ont la même origine géographique : la carpe, le sandre, l'ide ou plus récemment l'aspe. S’ils sont peu nombreux, les pêcheurs professionnels ont un lobbying très actif ! Jadis, nous avions tendance à fuir cet animal et à éviter son territoire mais aujourd'hui, ce n'est plus le cas. En effet, ils ne peuvent pas mordre mais seulement aspirer avec leur gueule. Selon une étude de 2015 dans le Lot, la consommation de poissons anadromes par le silure serait le fait de l'opportunisme. Toutefois, contrairement à ce que l’on peut entendre, le silure n’est pas un nuisible. Il consomme essentiellement des poissons, mais aussi des mollusques, des crustacés, ainsi que des oiseaux d’eau et des mammifères aquatiques. En 2016 une étude pilotée par le Muséum d'Orléans et conduite de 2011 à 2014 dans le Val de Loire conclut (à partir de l'examen du contenu stomacal de 60 spécimens de toutes tailles, pêchés au filet avec l'aide de pêcheurs professionnels)[32] que le régime alimentaire du silure est très éclectique (23 espèces-proies). Malgré sa taille il n'a donc pas besoin de consommer beaucoup de nourriture chaque année pour croître convenablement, comparé aux animaux à sang chaud (oiseaux et mammifères). Une plongée dans les eaux tumultueuses de YouTube, où les vidéos de silures sont très populaires, permet de comprendre cette passion encore vivace autour de l’animal. Il est pêché dans la Seine et dans la Loire à partir de 1975, puis dans la Garonne à partir de 1989. Le silure glane (Silurus glanis) est une espèce de poissons d'eau douce du genre Silurus, originaire du Paléarctique occidental. Glob. Ainsi, il mange de tout : poissons, écrevisses, amphibiens, oiseaux… En réalité, il a l’incroyable capacité d’adapter sa nourriture à l’environnement dans lequel il se trouve. Artificial spawning of European catfish, Silurus glanis L.: stimulation of ovulation using LHRH‐a, Ovaprim and carp pituitary extract. Le groupe des siluriformes est très ancien, daté d'avant la séparation de l'Amérique du Sud et de l'Afrique il y a environ 110 millions d'années, ce qui explique la présence de nombreuses espèces d'eau douce de toutes tailles sur plusieurs continents[9]. Depuis les années 2000, des études de télémétrie[7] puis d'analyse stomacale[8] ont permis de mieux connaitre les habitats qu'il explore ou utilise pour s'alimenter. Très apprécié d'une nouvelle catégorie de pêcheurs pour sa force et les « combats » qu'il engendre lors de sa pêche, il fait l'objet depuis son apparition en France d'un intérêt et d'un traitement médiatique particulier[53] oscillant « entre fascination et angoisse » (ainsi après qu'il eut été aperçu et signalé à proximité de rejets de centrales nucléaires, et avant qu'on l'étudie près d'une centrale nucléaire (Golfech)[54], qu'on fasse savoir qu'il affectionne ces lieux en tant qu'espèce thermophile[55], on évoque un poisson-chat dont la taille pourrait résulter de « variations génétiques »[56]). D'autres organes lui servent aussi à détecter tout mouvement proche (la nage d'une écrevisse jusqu'à 10 mètres). Ce n’est que récemment, dans les 1970, que des silures venant du sud-est de l’Europe, notamment du Danube, ont été réintroduits. Ce qui alimente encore plus les fantasmes sur ce poisson hors norme… En effet, il ne possède pas d’écailles mais sa peau est luisante, de couleur vert-brun. La bouche très large est pourvue de lignes de dents petites et nombreuses, semblables à de fines pointes très tranchantes. Ce hibou vieux de 55 millions d’années avait des “serres meurtrières”, Période de fortes chaleurs : les risques pour votre chien, Cigarettes électroniques : un vrai danger pour les chiens et les chats. Selon les données disponibles, il peut attaquer l'homme, s'il se sent menacé, ou en période de reproduction où il défend sa progéniture, mais cela reste très rare et surtout peu dangereux, avec au maximum une blessure localisée. Cette espèce est présente de manière indigène dans une grande partie de l'Europe entre le bassin du Rhin à l'ouest, le bassin du Danube et les fleuves côtiers de … Des données paléontologiques montrent la présence de Silurus glanis dans le bassin du Rhône avant les trois dernières glaciations[9]. Lorsque vous mangez une figue, vous mangez aussi… une guêpe ! (2015), Libois & al. Des panneaux « Attention aux silures » ont même été implantés un peu partout en France. D'après une étude similaire de 2015 dans le Lot cependant, le régime du silure est au contraire assez voisin de celui du brochet, mais les deux espèces semblent se faire peu de concurrence grâce à la productivité du milieu, ainsi que par des zones ou horaires de chasse probablement différentes[27]. La presse l'affuble de surnom et descriptions métaphoriques qui entretiennent l'attention du lecteur, et donnent à ce poisson une dimension quasi-mythique « « requin d’eau douce », « (notre) monstre du Loch Ness », « Goliath du fleuve », « baleine des eaux douces », « monstre sanguinaire », « monstre des rivières », « nouveau colosse de nos cours d’eau », « monstre dévoreur d’enfants ou de jeunes filles », « “la bête” », etc. 7 infos surprenantes sur l’ornithorynque, un mammifère unique au monde ! En 2012 des chercheurs toulousains publient dans la revue Plos One un article sur le comportement d'échouage volontaire par des silures s'attaquant à des pigeons (Cucherousset et al., 2012), qui, repris par des vidéos fera un « buzz médiatique »[59]. En 1986, une étude a porté sur la production d'une triploïdie par exposition de l'ovule fraichement fécondé à un choc thermique (4 °C durant 30 à 40 min dans les 5 min suivant la fertilisation, opération qui tue 70 à 75 % des œufs fécondés)[50],[51],[52]. Le silure est considéré comme le plus gros poisson d’eau douce qui existe en France. Ils sont de plus en plus nombreux dans la Garonne” » selon le secrétaire de l'Adapaef, association de pêcheurs du Sud-Ouest[57] (une étude de 2016 a retrouvé de nombreuses lamproies dans les estomacs de silures ; ce sont là ses principales proies, avec l'anguille et les crustacés, devant le Barbeau et de nombreuses autres espèces[23]). Un homme pêche un silure géant dans la Seine - Sa proie mesurait plus de 2,40 mètres et pesait 90 kg, raconte Le Parisien. Dès les années 1980 on s'intéresse au régime alimentaire du silure et à sa place dans le réseau trophique[22]. Dans le Val de Loire, les poissons et les cyclostomes (lamproies) sont l'essentiel de ses proies (en nombre et biomasse). Mais les silures peuvent-ils manger les humains ou même les chiens ? Squadrone, S., Favaro, L., Prearo, M., Vivaldi, B., Brizio, P., & Abete, M. C. (2013). Au vu de sa taille, il n’a aucun prédateur, mis à part l’Homme, ce qui explique qu’il puisse se développer dans les eaux profondes sans être embêté durant de nombreuses années. Science 343, 1241484 (2014). La taille varie d’un à deux mètres le plus souvent, mais le silure peut atteindre jusqu'à 2,75 m, pour un poids de plus de 120 kg. La ponte a lieu le soir ou à l'aube dans une température de 18 à 21 °C. Selon les données phylogénétiques disponibles, les populations actuelles de silures ont pour origine un noyau d'Europe de l'Est provenant il y a environ 10 000 ans (fin de la dernière glaciation) d'un unique refuge glaciaire.