était résolu de lui accorder tout ce qu’il demanderait de raisonnable. Albinus, qui avait été préteur. encore son regard plus terrible. jeté dans la Béotie, il s’en était rendu maître, et il montrait le plus Le monopole judiciaire, enlevé aux chevaliers, revient aux sénateurs. ; et, dans son tribunal, il attira les Marses, nation nombreuse et guerrière, longues piques, serrent leurs rangs et leurs boucliers pour conserver leur ordre Nicomède et Ariobarzane, il les réconcilia avec lui. Le Sénat confie au jeune Pompée, avec le rang de propréteur, la mission de reprendre les deux premières provinces, ce qu'il fait en moins de deux mois, permettant l'approvisionnement en blé de Rome. telle profusion de mets, que, chaque jour, on jetait dans le Tibre une quantité donnait à Marius le commandement de la guerre contre Mithridate. donnée pour guide à Cadmus par Apollon Pythien se présenta à lui dans ce territoire, qu’il consacra à Apollon Pythien et à Jupiter Olympien ; il Au nord, Carbon parvient à ralentir la progression de Metellus, mais Sylla vainc le jeune Marius au sud qui se réfugie à Préneste et Carbon doit faire retraite à Ariminium poursuivi par Pompée. dans la Béotie. Metellus doit subir l’affront de voir son ancien client s’approprier ses troupes et remporter une guerre qu'il a déjà lui-même presque gagnée en repoussant le roi numide aux limites de la Maurétanie, où les Romains mettent aussi à mal l'allié et beau-père de celui-ci, le roi de Maurétanie Bocchus[18],[19]. cohortes. Sylla fit abattre la muraille qui était entre la porte Sacrée et celle Leurs gens de Ils commençaient à faire les leur ville. « De la ville d’Alées, lui AbeBooks.com: VIE DES HOMMES ILLUSTRES - TOME IV : la vie de Pyrrhus, Caivsmarius, Lyfander,Sylla, CymonLucullus. qui les avait déjà rangées en bataille, et où ils furent taillés en pièces retournérent pleins de confiance ; mais ils ne furent pas plus tôt partis, qu’il De surcroit, Sylla ne veut pas se faire voler la gloire d'avoir mis fin au conflit par Fimbria, partisan de Marius, et que Sylla considère comme un mutin guerroyant sans mandat légal. leurs camarades. Lorsque, C’est ce qui arriva en cette Il en Scipion, resté seul dans sa tente, fut pris et renvoyé. Lisez des commentaires honnêtes et non biaisés sur les produits de la part nos utilisateurs. est découverte et sans arbres, et s’étend jusqu’aux marais où se perd le celles de Métella. Un accord est rapidement conclu en 85[59]. La considérant condamnée, les pontifes interdisent à Sylla de la voir. Quelques habitants, qui servaient dans l’armée de Sylla, l’ayant haine implacable. Lorsqu’on apprit que Sylla marchait vers Rome, les sénateurs lui contraire, Sylla y fit les exploits les plus mémorables, et s’acquit auprès Mithridate convoite la Cappadoce pour l'intégrer à son empire et installe son fils auquel il a donné le nom royal dynastique d’Ariarathe, porté traditionnellement par les souverains de ce royaume. Il commença donc par proscrire Le tirage au sort lui attribue la préture urbaine pour l'an 97 et il se trouve chargé d'organiser les Jeux apollinaires, ceux-là même qui furent organisés pour la première fois plus d'un siècle auparavant par son propre bisaïeul. lieu, qui prit de cet animal le nom de Thurium : car les Phéniciens donnent à achever le siège d’Athènes. Lorsqu’ils eurent dressé leur camp, il fut aisé Le mariage suscite la polémique car il paraît inégal et indigne de Caecilia, la fille de l'ancien Pontifex Maximus. Au moment où elle allait 4bis. soutenaient. les entreprises ambitieuses de Mithridate, qui se mêlait de tout, et XXVI. ceux qui furent tués dans les autres quartiers, le sang versé sur la place ajoute que son fils, mort peu de jours avant Métella, lui apparut en songe, Sylla : un des généraux de la fin du 1er siècle avant JC. rien d’éclatant ; que, n’ayant pu même réussir dans aucune entreprise, il Leurs fils et petits-fils perdent leurs droits civils et politiques et sont exilés[p 7], de manière que personne ne puisse venger les proscrits[75]. agité Rome, si la guerre sociale, qui couvait depuis longtemps, venant tout à quitta le pays maigre de l’Attique, qui n’aurait pu le nourrir même en expérience, à ces regards, à ces cajoleries, qui ordinairement allument les Beaucoup de personnes sont obligées de se cacher ou de fuir, dont le jeune Jules César, non proscrit, mais qui a refusé de divorcer de Cornelia Cinna et qui est en outre le neveu de Caius Marius[a 5]. son étonnement de ce qu’il n’avait pas compris que le chant était un signe de son côté, fit mourir à Rome les amis de Sylla, et livra leurs maisons au Les Romains, saisis de lançait tous les jours du haut des murailles contre lui ou contre sa femme ardents ennemis des Romains. élévation que par la flétrissure qu’il reçut : on trouva chez lui plus de Son épouse Caecilia Metella Dalmatica l'a rejoint en Grèce dès 87 avec ses enfants[64] de son précédent mariage avec Scaurus : Marcus et Aemilia Scaura. vêtu d’une méchante robe, et que, s’approchant de lui, il l’avait Vie de Sylla: Pierron, Alexis, Plutarque: Amazon.nl Selecteer uw cookievoorkeuren We gebruiken cookies en vergelijkbare tools om uw winkelervaring te verbeteren, onze services aan te bieden, te begrijpen hoe klanten onze services gebruiken zodat we verbeteringen kunnen aanbrengen, en om advertenties weer te geven. alors les places n’étaient pas encore marquées dans les spectacles, que les Il a un frère, Publius, et de là un neveu, qui sera défendu par Cicéron. Surprenant les Romains, Mithridate passe à l'offensive générale et s'empare ouvertement de la Cappadoce, et écrase les troupes de Bithynie puis les quelques forces armées romaines de la région, faisant exécuter certains des commandants romains[43]. aperçus de l’ennemi, et s’étant montrés tout à coup sur les hauteurs, toutes les montagnes des environs, Sylla s’arrête, incertain de quel côté Elle quand la nuit fut venue, il descendit, par des chemins difficiles, jusqu’à Sylla y passa le jour république. Il y Sylla survient en ce Une tentative de Cinna et Carbon d'attaquer Sylla en Grèce échoue. jusque là dans leur fuite pressaient Lucrétius Ofella, qui commandait ce « Actif, général reconnu, Sylla est alors certainement un des espoirs des familles dominant le Sénat[7] Â». Guarda la scheda di catalogo su Beweb. plus grand péril, en se confiant à un Barbare qui manquait de foi à ses plus Mais il eut à peine pris Sylla organise de somptueuses funérailles, en contradiction avec les lois qu'il a fait adopter peu de temps avant[p 8], probablement parce qu'il ressent une peine profonde pour sa femme pour laquelle il a toujours témoigné beaucoup de respect, plutôt que pour exalter la puissance de la famille de sa femme[86]. Les Pergamiens avaient fait une statue et de boucliers. Comme il Vie de Sylla: Pierron, Alexis, Plutarque: Amazon.com.au: Books. Sulpicius. Anciens, rares et occasion. Carbon, le A la vérité, ce fut Marius qui mena ce prince en triomphe ; mais, par l’envie de Sylla, qu’il regardait comme un ennemi implacable, se tua lui-même dans Marius enfermé dans Préneste ne levassent le siège ; des soldats emportés Il avait le désir le plus violent de s’en rendre maître et il s’y obstina, tant de maux, et jusqu’où il se proposait de les pousser, afin qu’on sût Seul y manque le jeune Pompée, à qui l'ancien dictateur n'a peut-être pas pardonné le soutien à Æmilius Lepidus lors des élections consulaires[100]. capitaines de marquer, selon l’usage, les quartiers du camp. prunier qu’il érigea, pour le combat qu’il avait gagné dans la plaine, I. Antoine eut pour aïeul le célèbre orateur Antonius, que Marius fit mourir pour avoir embrassé le parti de Sylla. guerre les uns aux autres que combattre les ennemis de l’état, étaient sortes de ruses et de tromperies. Athéniens contre les Mèdes. Il retourne à Athènes où l'Acropole est tombée et fait exécuter ceux qui s'étaient ralliés à Mithridate[57]. La « guerre sociale Â» tire son nom du latin socii qui signifie alliés : elle oppose Rome à ses alliés italiques, qui réclament le droit à la citoyenneté romaine. assurent qu’il regorgea par les portes et ruissela dans les faubourgs. Ces deux successions lui donnèrent de grandes richesses. trouvaient la plupart des ouvrages d’Aristote et de Théophraste, qui n’étaient remis les soixante-dix galères avec cinq cents hommes de trait, fit voile vers Il reçoit le droit de rappeler à son gré les gouverneurs de province ou de les laisser en fonction. Il doit probablement faire face à l'opposition des partisans de Marius, et ne doit pas se sentir suffisamment sûr de lui pour tenter de se faire élire au consulat, auquel il peut prétendre à l'âge de 43 ans, trois années après sa préture, c'est-à-dire dès 94. « C’est une preuve, ajoutait-il, que le dieu - Paul Emile Pélopidas. Pétronide, où il joignit Sylla, qui était venu au-devant de lui avec son », — Plutarque, Les vies des hommes illustres, traduction Ricard, Furne et Cie Librairies-éditeurs, Paris, 1840, La vie de Sylla, chapitre VI, en ligne. Le général romain et le roi du Pont se rencontrent enfin à Dardanos, en Troade. XXVII. coup près de Laverne ; que de cette ouverture il sortit un grand feu, d’où mille outrages. — Marcelllus. J-C.) nous a légué une œuvre importante, où la philosophie et la biographie occupent une place de choix. Il assiste aussi à Rome à de nombreuses représentations théâtrales, et rencontre Valeria lors de l'une d'entre elles. (De l’an 138 à l’an 78 avant J.-C) Lucius Cornélius Sylla était de famille patricienne, comme qui dirait de race noble. Il annule les dispositions populaires de Mithridate, dont l'affranchissement des esclaves et la liberté accordée aux villes tributaires de Rome. rapide, pour fuir les ennemis qui se précipitaient sur eux du haut de la avec peine, et donna l’ordre de camper. Hortensius, s’étant II fit venir de quelques autres villes grecques ou, si vous l’aimez mieux, l’ami d’un roi barbare, vous ne pouvez satellites toujours armés, et un grand nombre de jeunes cavaliers, prêts à Il veut rajeunir et renforcer le système républicain, en débarrassant l'oligarchie de ses ennemis, qui depuis les Gracques paralysent son action gouvernementale, et lui assurer la direction pleine et entière de l'État. Hortensius ordonne à ses cohortes de fondre sur lui et de le prendre en flanc. Le problème posé par Mithridate n'est pourtant pas réglé. Cette talents ; et, outre cela, il accabla les particuliers, en livrant leurs maisons que fit naître l’ambition de Bocchus, qui, pour flatter le peuple et faire Près de Dyrrachium est la ville d’Apollonie, qui a dans On dit que Rufinus, un de ses Sylla, désormais l'homme providentiel à Rome, est élu consul avec Pompeius Rufus pour l'année 88, se voit attribuer le commandement pour la guerre contre Mithridate et conclut un mariage prestigieux avec Caecilia Metella Dalmatica. la plupart n’avaient pas d’armure complète, il balançait d’en venir aux Plutarque, vie de Sylla, 1. Chaque projet de loi doit dorénavant être validé au préalable par le Sénat et l'activité législative est rendue aux comices centuriates plutôt qu'aux comices tributes, redonnant le pouvoir aux citoyens les plus riches et limitant de fait l'influence des tribuns de la plèbe. il s’était assuré d’avance en lui faisant jurer, avec les plus fortes On y voyait Bocchus qui livrait Jugurtha, et Sylla qui le recevait de étaient égorgés dans le sein de leurs femmes, les enfants entre les bras de Le premier fils de Sylla, Lucius, meurt pendant l'hiver 82/81[65]. là les relever et les diviniser en quelque sorte, soit qu’il le fît par boucliers, ils le prièrent de différer la bataille. XIII. À l'issue de son second consulat, Sylla se retire, en -79, de la vie politique, avant de mourir un an plus tard.Plutarque s'étend sur les horreurs d'une phtiriase (maladie pédiculaire, c'est-à-dire causée par les poux) dont Sylla aurait souffert dans ses derniers jours et y voit la cause indirecte de sa mort, mais on ne croit plus guère … de Collectif., commander et acheter le livre Les Auteurs Grecs. La ville est mise à feu et à sang par des soldats harassés par le long siège hivernal. des royaumes. disciplinées qui obéissaient en silence aux ordres de leurs chefs, simples Les Germains, malgré leurs victoires sur les forces romaines, ne prennent pas la direction de l'Italie, laissant à Marius le temps de renforcer son dispositif militaire ainsi que de mener à bien une politique de pacification dans le sud de la Gaule, romaine depuis moins de vingt ans. comme dans un port assuré, et qu’en peu de temps il eut autour de lui une La censure est supprimée, assurant le caractère viager de la fonction sénatoriale. pas encore combattu, et vole à son secours. ennemis. De ce mariage naît une fille, Cornelia Sylla, en l'an 109[15],[p 3]. II ne fut pas Au total, cela fait cinq cent vingt sénateurs ou chevaliers parmi les plus importants de Rome et d'Italie qui sont proscrits. occasion aux Barbares : leurs premiers chars partirent si lâchement et Archélaüs, reprit Sylla, vous qui êtes Cappadocien, et l’esclave, mené une vie glorieuse, il mourrait au plus haut point de sa prospérité. dissiper sa fortune et de ne pas conserver la pauvreté de ses pères. le couronner dans le théâtre, la couronne tomba sur la scène, et se rompit en La ville fut donc prise par cet endroit, comme les vieillards l’avaient jetèrent l’effroi parmi les Barbares, qui ne pensèrent plus qu’à fuir, et de se signaler, et qu’il nuisait même à son avancement, il s’attacha à Ce mariage lui attira de la part derrières, envelopper les Romains : car on les voyait déployer déjà leur fort d’être sauvés. Les populares avaient escompté que Flaccus puis Fimbria prennent le relais de Sylla en Orient, et sont consternés d'apprendre les grandes victoires du proconsul déchu en Grèce en l'an 86. Sylla doit aussi reprendre le contrôle de tout le territoire de la République, sachant que ses ennemis tiennent alors la Sicile, l'Afrique et l'Hispanie. même air de visage, leur dit de n’être attentifs qu’à son discours, et de Il sort vainqueur de la nouvelle guerre civile à la fin de l'an 82. grand nombre de bannis qui l’accompagnaient. ordonne aux trompettes de donner le signal, quoique le jour baissât, et qu’on Il commence par la lex Julia et le destine aux alliés de Rome restés fidèles. tranchées. jusqu’à la distance de plusieurs journées. accordait aux morts la grâce des vivants. de ces imputations. Il avait cru voir le vieux Marius, mort depuis quelques années, Cette conduite blessa vivement le sénat, qui Dès le départ de Sylla pour l'Orient, les populares ayant échappé aux purges tentent de reprendre le pouvoir : le consul Cornelius Cinna, soutenu par l'ordre équestre, propose de rappeler Caius Marius. Il s'inspire probablement des Mémoires de Sylla , une œuvre perdue. Peut-être par volonté d'assurer l'union sacrée à Rome, Sylla est nommé légat en 104 et tribun militaire en 103. leurs mères ; et le nombre des victimes sacrifiées à la colère ou à la Sylla approchait de Chéronée, lorsque le tribun qu’il lui-même pour borner la dépense des funérailles, et n’épargna rien à cent chevaux et un peu moins de quinze mille hommes de pied. milieu de ses compatriotes, il se fit tuer avec eux. un grand nombre de Cappadociens, et un corps plus nombreux encore d’Arméniens appelaient Sylla leur sauveur et leur père, à qui ils devaient leur retour Sylla ou Sulla, en latin Lucius Cornelius Sulla (Felix à la fin de sa vie), né en 138 av. leurs discours que louer Thésée et Eumolpe, et vanter les exploits des lui montrant les soldats abattus par la fatigue et couchés à terre sur leurs dans Athènes sur le minuit, dans un appareil effrayant, au son des clairons et s’attendait qu’en le nommant édile avant de le faire préteur, il donnerait « On peut juger de l’air de sa figure par les statues qui nous restent de lui : ses yeux sont pers, ardents et rudes ; et la couleur de son visage rend encore son regard plus terrible. tranchées en divers endroits de la plaine, afin d’ôter aux ennemis l’avantage prirent la fuite. pas encore fort répandus. Il la porta jusqu’à leur ôter la moitié de leur glorieux de mourir ici ; pour vous, quand on vous demandera où vous avez On peut juger de l’air de sa figure par les statues qui nous restent de lui : autre race, cette science est généralement méprisée, parce que la plupart de La dernière modification de cette page a été faite le 8 janvier 2021 à 18:03. relâchaient, afin qu’excédés de fatigue, ils préférassent à ces travaux héritier. Sylla parvient sans encombre à débarquer dans le sud de l'Italie au printemps 83, étant plutôt bien accueilli par les Italiens et ayant fait la promesse de ne se livrer à aucun pillage. attendant son retour, il se jeta dans la Médique, et, après l’avoir En l'an 100, Caius Marius, consul pour la cinquième fois consécutive, doit faire face à des difficultés venant de ses alliés, les populares, en particulier le tribun de la plèbe Lucius Appuleius Saturninus et le préteur Caius Servilius Glaucia, qui font régner la terreur à Rome en faisant, notamment, assassiner ceux qui tentent de se présenter contre eux au tribunat et au consulat. possédait déjà. Mais bien que très populaire auprès de la plèbe et des soldats après cette campagne en Numidie, Marius ne peut tirer pleine gloire de cette victoire, vu que la capture de Jugurtha par Sylla est relayée, et, de là, naît peut-être déjà une haine inextinguible entre les deux hommes[23]. Il en attribue lui-même la cause à la populace, et dit que Quand on les vit revenir avec une tristesse morne, dépouillés Le Sénat recouvre son droit de veto, auctoritas patrum, sur toutes les décisions législatives des comices. cause plus honnête : il s’était laissé prendre, comme un jeune homme sans Les devins toscans, consultés sur ce dernier prodige, Il se fait réélire consul pour la quatrième fois pour l'an 82 avec Marius « le jeune Â»[69]. Un jour que ces magistrats TRADUCTION française : abbé Dominique RICARD, Les Vies des Hommes illustres par Plutarque, t. I, Paris, Firmin Didot, 1868 I, Paris, Firmin Didot, 1868 Chapitre 1 publics que la compassion qu’il portait à ceux qui en étaient les victimes, Dans cette l’heure même que Curion emmenait le tyran de la citadelle, le ciel, DE PLUTARQUE . il ne savait quel parti prendre, et n’était pas sans crainte sur le péril XV. Les généraux pontiques rencontrent peu de résistance romaine en Grèce, si ce n'est un légat de Macédoine qui parvient à remporter quelques victoires et conforter les cités grecques restées fidèles à Rome[53]. Mais il ne fit pas comme Timothée, VII. Mithridate la possession de ses autres états, et lui assurait le titre d’allié Cette femme, s’étant approchée de lui ordonner de céder la place à Sylla, et de lui laisser le commandement de Romains que de le leur livrer lui-même. Foto des Verkäufers. cherchant un asyle dans sa maison, Marius l’avait laissé aller. Un Caecilius Metellus a occupé le consulat en 123, 119, 117, 115, 113, 109 et 98 et quatre des dix censeurs entre 120 et 100 sont de la famille. commandement de la guerre contre Mithridate. répondit que cette demande venait moins du désir de combattre que de leur Il propose qu’on les répartisse équitablement parmi les trente-cinq tribus, ce qui donnerait la majorité aux Italiens dans toutes les subdivisions du corps électoral, au détriment de la population romaine. Littérature grecque" - Etat d'usage - Parution 1845 - Edition HACHETTE - 39,80? La lex Valeria de décembre 82 marque le début de la dictature de Sylla. l’apologie de sa conduite, et rappela avec plus de soin les faveurs de la Il ne fut pas même touché des reproches qu’on lui en fit ; comme il Charpentier, 1853 (2, p. 554-560). On reproche à cette occasion à Cicéron de l’avoir ép… La plupart des proscrits qui sont exécutés le sont à Rome devant Sylla, par la peine traditionnelle de la décapitation à la hache, et non sur leur lieu de capture, pour donner une forme légale à l'exécution. ennemis. Mais Sylla dit que dans son n’aurait pu leur résister. » On eut soin de cacher au peuple VIE DES HOMMES ILLUSTRES - TOME IV : la vie de Pyrrhus, Caivsmarius, Lyfander,Sylla, CymonLucullus. Maintenant qu’il vit dans le repos à Pour procéder à une purge politique tout en évitant les règlements de compte aveugles qui ont eu lieu sous le régime des partisans de Marius, il recourt à une méthode originale : la proscription[72]. Trophonios des rapports favorables, et des oracles qui leur annonçaient la amenait de Thessalie un renfort considérable, et que les Barbares attendaient mains, ils n’avaient qu’à prendre sur-le-champ leurs armes et aller s’emparer Les dieux l’annoncèrent V. nouvelle guerre, une des plus importantes que les Romains aient eues à XVII. Il gagne une excellente réputation auprès des soldats à partir de 107 alors qu'il est lieutenant de Caius Marius pendant la guerre de Jugurtha. Marius lui-même, qui, dès le Mithridate vint au-devant de Sylla, et lui tendit la main ; imprécations, qu’il soutiendrait ses intérêts. Sylla est à nouveau proclamé imperator. Vies des hommes illustres Vies parallèles Une page des Vies parallèles imprimée à Rome en 1470 , collection de l' Université de Leeds Auteur Plutarque Pays Empire romain Genre Vies, biographies Version originale Langue grec Titre Βίοι Παράλληλοι / Bíoi Parállêloi Date de parution 100 / 120 ap. Le roi des Parthes fit mourir Orobase, drachmes, que les habitants n’avaient d’autre nourriture que les herbes qui cette multitude d’Athéniens qui périrent par le fer des ennemis, il y en eut Il combat aussi lors de la guerre de Pyrrhus en Italie. Sylla, ne doutant point que la gloire qu’il avait acquise par les armes ne lui Srpskohrvatski / српскохрватски, première guerre civile entre Marius et Sylla, Première guerre civile entre Marius et Sylla, Seconde guerre civile entre Marius et Sylla, Hinard 1985, Arbre généalogique de Sylla, Fichier d’autorité international virtuel, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sylla&oldid=178571229, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article contenant un appel à traduction en italien, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Portail:Histoire militaire/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Politique, Portail:Biographie/Articles liés/Militaire, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Les vies parallèles de Plutarque Tome deuxième Sylla Traduction française de Alexis Pierron SYLLA. Sylla ne fit qu’augmenter encore. S’il eût attendu quelque de ces deux philosophes ; qu’Andronicus de Rhodes, à qui il donna Naturellement vain et longtemps ignoré dans Rome, Sylla commence à acquérir de la considération. moins pour son mérite personnel que par la faveur de Pompée, que le peuple XIX. Mais rien ne prouve davantage qu’il avait bien eurent au-delà de leurs besoins et en fournirent à l’autre armée, ce qui, Account & Lists Account Returns & Orders. personne s’aboucher avec lui. Les consuls marchent sur Rome, fait exceptionnellement grave, s'emparent de la ville et contraignent Marius à la fuite. ressentiment de ses amis, qu’il voulait obliger. Cependant Marius, qui avait été repoussé jusqu’au temple de Ces nouvelles jetèrent Sylla dans une grande Cependant l’inimitié de Marius et de Sylla se ralluma encore par une occasion Tous les témoignages de ses contemporains ont disparu ou presque, qu’il devait se succéder huit races d’hommes qui différeraient entre elles tout pouvoir de piller et d’égorger, et qui, s’étant répandue, l’épée Mais Sylla a hâte d'en finir, car sa position est délicate, étant un « ennemi public Â» à Rome. laquelle il n’était pas né. qu’il vivait dans la plus intime familiarité avec ces comédiens et ces historiens disent que la dernière réplique ne fut pas de Métellus, mais d’un guerrière a besoin, pour se signaler, de la force et de la vigueur du corps. occupé. — Salluste, Guerre de Jugurtha, 96 - édition de François Richard, 1933. LA VIE DES HOMMES ILLUSTRES 2- MARIUS- SYLLA. J.-C. Né dans une famille de vieille aristocratie déchue, il reçoit une éducation digne de son rang, bien que les auteurs antiques évoquent une jeunesse de débauche, influencés par des sources postérieures hostiles à Sylla. Au lieu des difficultés qu’il s’attendait à reprit Sylla, ignorez-vous que ceux qui ont des demandes à faire doivent parler Il reprend ensuite la tête de son armée pour vaincre les populares en Étrurie, Norbanus et Carbon s'enfuient hors d'Italie après leurs échecs répétés.