« L’âme doit rester où elle se trouve », même « rêvant qu’elle est libre ». En 1573, l’arti… Les portes de la méditation philosophique sont grandes, ouvertes. John Ashbery, par son lyrisme discret, dont la voix ne couvre jamais le bruit du monde, en est un représentant particulièrement attachant. Il a ensuite été acquis par le sculpteur Valerio Belli et, après sa mort en 1546, par son fils Elio. D’une manière générale, c’est tout un pan ignoré en France de la poésie américaine(*) qui se dévoile. John Ashbery n’y délivre pas un texte, argumentatif, mais met en présence instants et situations en regard du, Le texte se fait grave et pensif, et fait appel à l’expérience intime du, lecteur, à ses « rêves » qui « peuplent le dessin. Faut-il « singer le naturel », perdre du temps avec des « conventions » ? » C’est rien moins que de cela que parle le tableau, et que magnifie le poème. (*) On pense aussi à Zukofsky, cf. En réfléchissant à propos de « L’Autoportrait dans un miroir convexe » du peintre maniériste Parmesan, le poète propose une méditation sur l’art de dire le monde et d’y situer notre présence. « qui n’est ni étreinte ni mise en gardeMais tient un peu des deux en une pureAffirmation qui n’affirmerait rien ».… rien, si ce n’est la pure autorité de la poésie. Ashbery conclut en adjurant Francesco à retirer cette main « tendue en bouclier ». Voilà ce, que dit le portrait. La peinture représente le jeune artiste (seulement âgé de vingt-et-un ans) au milieu d'une pièce, déformée par l'utilisation d'un miroir convexe selon le procédé de l'anamorphose. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction . Gallimard) page 309. Autoportrait dans un miroir convexe infos Critiques (1) Citations (1) Forum Ajouter à mes livres. Achetez neuf ou d'occasion Autoportrait dans un miroir convexe Huile sur toile 94 x 89 cm localisation non identifiée e Amnon David AR Deux autoportraits - 2008. siècle Autoportrait au fond rouge, 2002 Dimensions non identifiées Metropolitan Museum of Art , New York XXI Autoportrait, 2017 Dimensions et … Huile sur bois, diamètre 24,4 cm, Kunsthistorisches Museum, Vienne. Ce long poème de plus de 400 vers semble plutôt un commentaire sur l’œuvre de Francesco Mazzola, dit le Parmesan, « Il Parmigianinno », peinte il y a environ quatre siècles, vers 1520. Parce que la surface du miroir fait écran, l'image reflétée est très simple. John Ashbery n’y délivre pas un texte argumentatif, mais met en présence instants et situations en regard du dispositif installé par Parmigianinno. Faut-il « singer le naturel », perdre, du temps avec des « conventions » ? La taille du portrait, diamètre 24,5 cm, bois, huile. Il y va de la possibilité de notre présence au monde et de notre capacité à la dire. Parmi d’autres, nous avons la mise en scène de Dürer, le portrait de Pietro Perugino et celui du jeune Parmigianino se montrant vu dans un miroir convexe. La main sert de lien entre la surface du miroir et l'arrière-plan où est située la tête. » Autoportrait » Girolamo Francesco Maria MAZZUOLI dit PARMIGIANINO – » Pour enquêter sur les subtilités de la peinture, il commença son autoportrait à l’aide d’un miroir convexe de barbier ; il observa les curieuses déformations subies par les poutres du plafond et la fuite bizarre des portes et des éléments architecturaux reflétés dans la courbe du miroir. Il s´agit, comme dans les autres poèmes du livre, d´une partie de cache-cache du poète avec ses … Où se situe la frontière entre être écrivain et être artiste ? Le Parmesan, biographie. Pierre Alferi, Olivier Brossard et Marc Chénetier, Joca Seria, 2020. Et, si l’on songe à ce que nous venons de vivre ce printemps, il est étrange d’y lire ces vers, à la toute fin du poème-titre :“On se trouve confiné,Tamisant le soleil d’avril à la recherche d’indices,Dans la pure quiétude de son douxParamètre.”, © 2008-2021 joca seria - Nantes - France - Tél. Au cours de la renaissance, les peintres italiens ont peint des autoportraits. Une peinture de Parmigianino en 1524 Autoportrait dans un miroir… L'Autoportrait dans un miroir convexe tire son nom d'un long poème, méditation métaphysique de l'auteur sur l'autoportrait réalisé en 1524 par le peintre italien Parmigianino. Clack Pierre Vinclair La question de savoir quand un poème se termine, quand on sait que la fin est venue, est une question relativement classique dans l’histoire de la poésie. « Grande mais non grossière, juste à une autre échelle, Comme une baleine assoupie dans les grands fonds », Ashbery la mentionne dès le premier vers. Il pourrait y avoir quelque chose d’impressionnant à ouvrir un tel livre. L’enjeu du tableau, nous fait comprendre Ashbery, est vital. Le maniérisme "On l’admire pour sa grâce et sa beauté". Vasari déclare que l'autoportrait a été créé par Parmigianino comme un exemple afin de démontrer son talent à des clients potentiels[1]. Placés en face d'une fenêtre, ils permettaient de diffuser beaucoup de lumière dans l'intérieur des maisons. L’enjeu du tableau, nous fait comprendre Ashbery, est vital. Retrouvez Autoportrait dans un miroir convexe et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. “Autoportrait dans un miroir convexe”, le tableau a été peint par l’artiste Parmigianino à l’âge de vingt ans. To create a work of art that the critic cannot even talk about ought to be the artist’s chief concern – 1972, John Ashbery.“Tout artiste qui se respecte devrait avoir comme seul objectif de créer une œuvre dont le critique ne saurait même commencer à parler” (autrement dit : dont la critique s’avérerait impossible). Il fut encensé par la critique dès sa sortie en 1975 et lauréat de trois prix prestigieux : Pulitzer, National Book Award et National Book Critics. Elle est exposée au Kunsthistorisches Museum, à Vienne en Autriche. Parmesan (1503-1540), Autoportrait dans un miroir convexe,1523-1524. La majorité des autoportraits de ces artistes étaient des représentations simples. Au contraire, dans un miroir concave, la surface réfléchissante rentre vers l'intérieur. 1993), traduit par Anne Talvaz, m’avait proprement sidéré. Autoportrait dans un miroir convexe Sont bien menées à terme, mais jamais les choses, Que nous entendions accomplir et voulions à tout prix, Cette impasse, faut-il s’y résigner ? Elle est exposée au Kunsthistorisches Museum, à Vienne en Autriche. M. Chénetier), il convient de recommander à toute personne désireuse de découvrir John Ashbery de commencer par la lecture d’. Autoportrait dans un Miroir Convexe (vers 1524) est une peinture de l'artiste l'italien Parmigianino de la Haute Renaissance. 33 (0) 2 40 69 51 94. traduit par Pierre Alferi, Olivier Brossard et Marc Chénetier. En réfléchissant à propos de « L’Autoportrait dans un miroir convexe » du peintre maniériste Parmesan, le poète propose une méditation sur l’art de dire le monde et d’y situer notre présence. Les portes de la méditation philosophique sont grandes ouvertes. Un effet de la convexité du miroir, ce trucage des perspectives, « effet du grand art » dont la déformation révèle plus qu’elle ne reproduit : « l’âme s’instaure elle-même. L’ensemble forme une belle approche de ce qu’on a appelé –malgré les réticences des poètes concernés- l’ « École de New-York ». Après la publication de plusieurs livres remarqués dans les cercles d’avant-garde (dont Le serment du Jeu de Paume en 1962 et Trois poèmes en 1972), il obtient la consécration en 1975 avec la publication d’Autoportrait dans un miroir convexe qui reçoit l’année suivante les trois plus prestigieuses distinctions littéraires américaines : le Prix Pulitzer, la National Book Award et la National Book Critics Circle Award. Cette main apparaîtrait comme la, droite si c’était le portrait d’un autre. », Cette impasse, faut-il s’y résigner ? Image de couverture John Ashbery, The Mail in Norway, 2009, Courtesy Tibor de Nagy Gallery, New York. L’autoportrait suppose en théorie l’usage d’un miroir; miroirs en verre sont devenus disponibles en Europe au 15ème siècle. « Autoportrait en un miroir convexe » est donc une élaboration poétique –on, n’ose dire un discours- sur le monde, l’instant, et les pouvoirs, ou, l’impuissance, de l’art et du langage, qui va se poursuivre tout au long des, trois quarts à venir du poème. Le visage « gardé vivant et intact » par la, lumière, et l’âme, « captive, traitée humainement », confinée dans les, limites du regard jusqu’au moment où il rencontre celui de l’autre. Autoportrait dans un Miroir Convexe (vers 1524) est une peinture de l'artiste l'italien Parmigianino de la Haute Renaissance. (P.O.L. « …des choses ainsiSont bien menées à terme, mais jamais les chosesQue nous entendions accomplir et voulions à tout prixVoir accéder à l’être. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. près ces quelques mois où il s’avérait plus que problématique de s’approvisionner – en livres, côté whisky, pas de problème, le privé pouvait continuer, en chambre, ses investigations –, le temps est venu de refaire quelques virées dans les librairies afin de satisfaire notre appétit de lectures fraîches (mais n’y trouvant pas forcément ce qu’on a projeté d’acquérir – nombre de nouveautés étant souvent absentes des tables). Il en allait de même à l’époque de sa, parution, marquée pourtant par une pulsion théoriciste enfièvrée. Il s'agit, comme dans les autres poèmes du livre, d'une partie de cache-cache du poète avec ses images, ses ombres et ses formes. L´Autoportrait dans un miroir convexe tire son nom d´un long poème, méditation métaphysique de l´auteur sur l´autoportrait réalisé en 1524 par le peintre italien Parmigianino. Pour nous signaler un problème ou déposer une réclamation, merci de contacter le service client. John Ashbery Autoportrait dans un miroir convexe Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre Alferi, Olivier Brossard, Marc Chénetier Heureusement, de belles surprises nous arrivent certains matins via la poste : de quoi bâtir une belle constellation, en hommage à celles que l’on pouvait observer à la nuit tombée en période dite “de confinement” – le ciel ayant alors été le plus souvent dégagé et la pollution fort réduite, ce qui, hélas, est bien fini aujourd’hui.Tout classement, toute hiérarchie, n’ayant aucun sens, je reprends presque au hasard mes notes prises au vol tout au long de ce printemps, crayonnées sans trop réfléchir sur des post-it (les corrigeant cependant ponctuellement), sans m’attacher à la chronologie des lectures et en me moquant bien des genres dont elles relèvent, ce qui nous permettra de passer d’un livre de poésie à un recueil de dessins de presse, comme tout amateur le fait naturellement au cours de la journée. L'œuvre est mentionnée par l'historien d'art de la Renaissance Giorgio Vasari, qui la répertorie comme l'un des trois tableaux de petit format que l'artiste a emmenés à Rome avec lui en 1525. Parmesan Autoportrait dans un miroir convexe (MP3) Publié le : 14/4/2015 Format: Zoom. Et je dois avouer que, le redécouvrant près de trente ans après dans cette nouvelle édition, cette sidération tient plus que jamais :“C’est le principe qui fait des œuvres d’art une chose bien distincteDe celle que projetait l’artiste. Les éditions Joca Seria publient Autoportrait dans un miroir convexe, de John Ashbery, traduction de Pierre Alferi, Olivier Brossard et Marc Chénetier. « À la manière de Parmigianinno » commence cet autoportrait. Et je dois avouer que, le redécouvrant près de trente ans après dans cette nouvelle édition, cette sidération tient plus que jamais : publié (Joca Seria, 2015 – trad. Ce qui frappe l’auteur c’est l’importance de la main, Plus grande que la tête, lancée vers le spectateur, Et se détournant gracieusement, comme pour protéger, Un effet de la convexité du miroir, ce trucage des perspectives, « effet du, grand art » dont la déformation révèle plus qu’elle ne reproduit : « l’âme. Autoportrait dans un miroir convexe, John Ashbery, Atelier La Feugraie. L'œuvre a été peinte sur un panneau convexe spécialement préparé de façon à imiter la courbure du miroir utilisé. November 21, 2020. un autoportrait est un portrait qu'un artiste Il se fait.. Pratiquement inconnu 'art ancien, le genre est allé s'établir dans la période médiéval, pour atteindre la dignité artistique pleine Renaissance, grâce principalement aux peintres italiens et l'Europe du Nord. modifier - modifier le code - modifier Wikidata. « Autoportrait en un miroir convexe » est donc une élaboration poétique –on n’ose dire un discours- sur le monde, l’instant, et les pouvoirs, ou l’impuissance, de l’art et du langage, qui va se poursuivre tout au long des trois quarts à venir du poème. s’instaure elle-même. Et de l’existence, dans cet entre-deux, de l’illusion et des rêves. D’une manière générale, c’est tout un pan ignoré en France de la poésie, américaine(*) qui se dévoile. »Francesco a mis au premier plan sa main,« Grande mais non grossière, juste à une autre échelle,Comme une baleine assoupie dans les grands fonds », Ashbery la mentionne dès le premier vers. 1993), traduit par Anne Talvaz, m’avait proprement sidéré. « Autoportrait dans un miroir convexe » exerce une fascination durable, et sa lecture, malgré l’austérité apparente du propos, est aisée, tant est naturelle la parole de John Ashbery. Ce serait la main qui peint. Cette main apparaîtrait comme la droite si c’était le portrait d’un autre. Les premiers miroirs utilisés étaient convexes, introduisant des déformations que l’artiste conservait parfois. À peine vingt ans plus tard, le magistral Autoportrait dans un miroir convexe, éponyme du poème inspiré par le tableau du Parmesan, mêle réflexions intimes, propositions esthétiques et regards sur le monde environnant à la lumière d’un examen des rapports difficiles entre peinture et poésie.Les mensonges tombent du ciel tels des fils de linSur l’Amérique entière, et le fait que certains soient vraisNe compte certes pas mais sert tout de même à justifierToute cette folie organisatrice sous le déferlement des plaisirs convenables. Séquelle #20. Comme il est noté sur la 4e de couverture d’Autoportrait dans un miroir convexe (Joca Seria, juin 2020), ces propos tenus par Ashbery au sujet de l’œuvre du peintre Brice Marden éclairent aussi la sienne, si singulière.Poète associé à “l’école de New York des poètes”, à la fois fameux et mal connu (quoique publié en France depuis le milieu des années 1970 grâce notamment à Michel Couturier et Denis Roche), qui nous a quittés il y aura bientôt trois ans, “rêveur imprécis” comme le relevait Marc Chénetier dans sa postface à Vague (le précédent volume d’Ashbery publié dans la “collection américaine” dirigée par Olivier Brossard chez Joca Seria), John Ashbery demeure un des écrivains marquants de son temps, et Autoportrait dans un miroir convexe (1975), un de ses livres majeurs, a été notamment couronné par le Prix Pulitzer.Publié une première fois en français dans une traduction d’Anne Talvaz en 2004 chez un éditeur confidentiel, il l’est de nouveau aujourd’hui, cette fois dans une traduction d’Olivier Brossard, Marc Chénetier et Pierre Alféri pour le poème-titre (il avait été le premier à en donner une version française en 1990 pour la revue Détail) qui, quand je l’avais lu pour la première fois dans Quelqu’un que vous avez déjà vu (P.O.L. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre Alferi, Olivier Brossard, Marc Comme le faisait celui que nous nommons le Parmesan, John Ashbery entreprendrait-il de se peindre ? Heureusement, de belles surprises nous arrivent certains matins via la poste : de quoi bâtir une belle constellation, en hommage à celles que l’on pouvait observer à la nuit tombée en période dite “de confinement” – le ciel ayant alors été le plus souvent dégagé et la pollution fort réduite, ce qui, hélas, est bien fini aujourd’hui. Autoportrait dans un miroir convexe (c. 1524) Huile sur bois, diamètre 24,4 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne Autoportrait dans un Miroir Convexe est une peinture de lartiste litalien Parmigianino de la Haute Renaissance. Shakespeare dans la peinture 3; Réalisme social et socialiste 4; Étiquette : Autoportrait dans un miroir convexe. Autoportrait dans un miroir convexe - 1524 Huile sur bois, diamètre : 24,4 cm ; Kunsthistorisches Museum, Vienne (Autriche) siècle fin XVI e LE CARAVAGE (1) Le jeune Bacchus malade (autoportrait) – vers 1593 Huile sur toile, 63 x 53 cm ; Galerie Borghèse, Rome (Italie) début XVII e siècle LE CARAVAGE (2) L'oeuvre est mentionnée par l'historien d'art de la Renaissance Giorgio Vasari , qui la répertorie comme l'un des trois tableaux de petit format que l'artiste a emmené à Rome avec lui en 1525. « Voilà l’air, mais il est sans paroles.Les mots ne sont que spéculation(Du latin ‘speculum’, miroir)Ils cherchent et ne trouvent pas le sens de la musique. Le tout et le reste Et pour ceux qui comprennent : Nous avons changé de pied ce jour-là, jusqu'à ne plus Pouvoir rien sortir de la situation que nous avions ainsi imitée. La dernière modification de cette page a été faite le 27 décembre 2020 à 09:52. À accepter le monde et « la, « Autoportrait dans un miroir convexe » exerce une fascination durable, et, sa lecture, malgré l’austérité apparente du propos, est aisée, tant est, naturelle la parole de John Ashbery. M. Chénetier), il convient de recommander à toute personne désireuse de découvrir John Ashbery de commencer par la lecture d’Autoportrait dans un miroir convexe. Chénetier. « visiblement supplanté par la stricteAltérité du peintre dans sonAutre chambre. Le Parmesan – Autoportrait dans un miroir convexe – vers 1524. La main représentée ne peint pas, elle protège et masque, en un geste. John Ashbery, par son lyrisme discret, dont la, voix ne couvre jamais le bruit du monde, en est un représentant, — LE MAGAZINE QUI MET L'ACCENT SUR LA CULTURE —. Autoportrait dans un miroir convexe est ici traduit par Marc Chénetier, Olivier Brossard et Pierre Alferi. Le texte se fait grave et pensif, et fait appel à l’expérience intime du lecteur, à ses « rêves » qui « peuplent le dessin. Phénoménologues ou métaphysiciens s’y pressent mais le propos de John Ashbery est différent, élusif mais tout aussi pénétrant. Après la publication de plusieurs livres remarqués dans les cercles d’avant-garde (dont Le serment du Jeu de Paume en 1962 et Trois poèmes en 1972), il obtient la consécration en 1975 avec la publication d’Autoportrait dans un miroir convexe qui reçoit l’année suivante les trois plus prestigieuses distinctions littéraires américaines. … rien, si ce n’est la pure autorité de la poésie. dans un miroir convexe » 9. John Ashbery À la lecture, cela ne saute pas des yeux. Dans ce premier exemple, le peintre ne se représente que dans le miroir. Autoportrait dans un Miroir Convexe par John Ashbery : le portrait est l'objet d'un long poème dans un recueil de poèmes de Ashbery, à la fois poème et la collection du même nom. La main au premier plan est très allongée et déformée par le miroir. Noté /5. » Les propos tenus par John Ashbery sur l’œuvre du peintre Brice Marden éclairent la sienne, si singulière, qui s’ouvre avec Some Trees, choisi en 1956 par W. H. Auden pour le Yale Series of Younger Poets Prize. Ashbery conclut en adjurant Francesco à, retirer cette main « tendue en bouclier ». Télécharger Autoportrait dans un miroir convexe - Edition critique Télécharger PDF, EPUB – KINDLE Télécharger Autoportrait dans un miroir convexe - Edition critique Télécharger PDF, EPUB – KINDLE (orlofflaw.com) submitted 1 minute ago by pdfBooks_ comment; share; save » C’est rien moins que de cela que parle le tableau, et que magnifie le poème. une mise en évidence de l’art de la représentation et du langage. Le visage « gardé vivant et intact » par la lumière, et l’âme, « captive, traitée humainement », confinée dans les limites du regard jusqu’au moment où il rencontre celui de l’autre. « L’âme, doit rester où elle se trouve », même « rêvant qu’elle est libre ». l’existence, dans cet entre-deux, de l’illusion et des rêves. L'autoportrait dans un miroir convexe est une peinture à l'huile sur la table convexe Parmigianino, datant d'environ 1524 et conservé au Kunsthistorisches Museum, Vienne. Les artistes du nord ont continué à faire des portraits plus individuels, souvent ressemblants beaucoup à leurs autres frères bourgeois. Portrait d’une énigme dans un miroir convexe Pierre Vinclair a proposé à Poezibao ce feuilleton critique à propos de de John Ashbery, Autoportrait dans un miroir convexe, tr. Souvent il s’aperçoitQu’il a omis la chose qu’il se proposait de direAu départ.” (trad.