Il y a ainsi 4 dortoirs nommés Bayard (dont la vue donne sur une statue monumentale du chevalier Bayard ainsi que sur le parc), Chapelle (situé au-dessus de la chapelle de l'école), Quinconce (nom donné en référence à la forme dessinée par les deux pans de l'abbaye hors cloître), Intendance (situé au-dessus de l'intendance), et deux couloirs abritant les chambres de terminales : le couloir des Arts et l'aile des Bains. Le projet éducatif des maisons d’éducation de la Légion d’honneur a pour ambition de former des jeunes filles bien dans leur époque et de les préparer à leur vie future dans le respect des valeurs morales de l’institution. Il comprend deux salles de technologie équipées, les bureaux des inspectrices, de la directrice des études et celui de la vie scolaire, les nouveaux locaux du CDI, une salle de permanence. Aujourd’hui, je suis fier et vous pouvez être fières de votre ancienne surveillante parce qu’elle a été à la hauteur, par son courage, de la devise de la Légion d’honneur. 09 juin 2016 Situé dans le parc de la maison d’éducation de la Légion d’honneur de Saint-Denis, conçu Belus et Henocq architectes, un nouveau bâtiment accueille les élèves de BTS de commerce international, d’hypokhâgne et de khâgne depuis le début de l’année. musée, dont celle de la Légion d'honneur, ont connu une complète transformation grâce à plusieurs dons. Il concerne environ 45 % des effectifs de l'établissement chaque année. Solène Perrot et Agnès Cerbelaud-Salagnac. La dernière modification de cette page a été faite le 24 décembre 2020 à 00:25. Vous utilisez un navigateur obsolète. Personnalités liées à l'établissement, « Gardez-vous de suivre l'exemple de l'établissement de Saint-Cyr, où on dépensait des sommes considérables, et où on élevait mal les demoiselles, « Ã‰levez-nous des croyantes et non des raisonneuses, « maîtriser la vanité qui est la plus active des passions du sexe Â», « L'éducation donnée dans les maisons d'éducation a pour but d'inspirer aux élèves l'amour de la patrie et de la liberté ainsi que le sens de leurs devoirs civiques et familiaux et de les préparer, par leur instruction et la formation de leur caractère, à s'assurer une existence digne et indépendante. 5 rue de la Légion d'Honneur 93200 Saint-Denis Cedex - 1349 inscrits (Plus d'infos sur l'école) Académie de Créteil - Zone C L'étage comporte une quinzaine de studios de répétition équipés de pianos droits, ainsi qu'une dizaine de salles de cours. Ils ont été renommés à l'occasion de la construction d'un nouveau dortoir et portent maintenant le nom d'illustres femmes décorées de la légion d'honneur. Disposées en face d'un drapeau français, ces statues doivent inspirer les élèves. Inaugurée le 1er juillet 1811, Saint-Denis est placée sous la direction de Madame du Bouzet, veuve d'un colonel mort à Jemmapes. Cette grille ferme la galerie du cloître de l’ancienne abbaye royale de Saint-Denis, classée Monument historique et … Comme les grilles in-diciaires – et les indemnités pour tra- Fondée en 1805 puis classée monument historique en 1927, la maison d’éducation de la légion d’honneur n’a cessé de se développer. À partir de la 5e, les élèves peuvent faire du Latin en option et en 3e, la possibilité de faire du grec est aussi envisageable. Les élèves des classes post-baccalauréat ont le choix entre deux régimes : soit l'internat avec un règlement assoupli où les sorties sont libres, soit l'« internat externé Â», où l'élève prend ses repas de midi et du soir dans l'établissement mais réside au-dehors[13]. À Saint-Denis, l’ancienne abbaye royale, qui abrite l’une des deux maisons d’éducation de la Légion d’honneur dans la splendeur de son archi-tecture classique, a vu renaître ses salons d’apparat L'uniforme est complété par une ceinture dont la couleur indique le niveau : La ceinture est toujours portée en « baudrier Â»[14]. Les différentes sections proposées au lycée sont : À partir de la première, les classes sont nommées d'après la couleur de la ceinture et la section. Ils sont surveillées par des « maîtresses d'internat Â». Cependant on sait que l'Empereur voulait se démarquer de Saint-Cyr, dont il n'avait pas une bonne opinion. Le Général m'a impressionnée tant par sa brillante carrière que par son extrême bonté. Bien sûr, j’espère de tout mon cœur que jamais plus une élève ou une enseignante de la Légion d’honneur ne se retrouvera face aux mêmes circonstances. Elle postule, non sans quelques craintes. La vie scolaire est ponctuée de cérémonies : outre le concert présidentiel, trois fois par an désormais, pour les mi-trimestres, a lieu la « lecture du rapport Â» où sont annoncés les résultats des élèves — celles qui se distinguent par leurs résultats ou leur comportement reçoivent des récompenses ou « médailles Â»[15] â€” et la traditionnelle « boum Â» ou les élèves festoient jusqu'à 22 heures pour les sixième-cinquième et 23 heures pour les quatrième-troisième. aaelh@wanadoo.fr; 64 rue de Rome, 75008 Paris Tél. Les chargées d'éducation peuvent également proposer à leurs classes des activités socio-éducatives et pédagogiques en collaboration avec les professeurs[16]. Chaque élève du secondaire doit avoir un « correspondant Â» habitant en région parisienne, qui sera chargé de venir la chercher quand elle sort de la maison, en fin de semaine ou en cas de sortie par l'infirmerie (maladie qui nécessite un repos). Le concert présidentiel réunit chaque année au printemps la maîtrise de Saint-Germain en Laye associée au chœur et à l'orchestre de Saint-Denis en présence du Président de la République depuis Charles De Gaulle. La première fut baptisée Joachim du Bellay, puis la tradition se porta sur des noms de femmes de lettres: Juliette Recamier, Anna de Noailles, Christine de Pisan, Olympe de Gouges, Marguerite de Navarre, Simone de Beauvoir, George Sand, Louise Labé, Madame de Lafayette, Françoise Sagan, Marguerite Yourcenar, Madame de Sévigné. Plaine organise des visites virtuelles de la maison d’éducation de la légion d’honneur. L'école peut désormais accueillir des élèves handicapés grâce à l'ascenseur[10]. Les demandes d'inscription doivent être envoyées avant le 15 mars de l'année de la rentrée pour les classes post-baccalauréat, et avant le 23 février pour le cycle secondaire ; les maisons d'éducation indiquent vers la mi-juin si les candidatures sont retenues[11]. Un insigne de dignitaire de l’ordre royal des Deux-Siciles rejoint les... Les maisons d'éducation de la Légion d'honneur, 112 professeurs et 50 agents de vie scolaire, 100% de réussite au brevet des collèges en 2019, 100% de réussite et 100% de mentions au baccalauréat en 2019. Cette page web vous décrit l'établissement "Maison d'Éducation de la Légion d'Honneur", Lycée Général et Technologique, installé à l'adresse 5 Rue de la Légion d'Honneur, 93200 Saint-Denis, dépendant de l'Académie de Créteil, dont l'identifiant national est 0930863H.Ce lycée est public. »[7]. En 1920, les maisons d'éducation de la Légion d'honneur adoptèrent le même programme que les lycées ; les élèves les plus jeunes étudiaient aux Loges, les moyennes à Écouen et les plus grandes à Saint-Denis. Les œuvres interprétées appartiennent au grand répertoire symphonique ou lyrique, transcrites, numérisées et adaptées aux possibilités respectives des élèves, afin de faire l'expérience de la scène. Retrouvez les anciennes élèves des maisons d'éducation de la Légion d'Honneur en renseignant le cadre ci-dessous : OK Recherche avancée Adresses personnelles Adresses professionnelles Partenaires. Les maisons d'éducation de la Légion d'honneur sont des établissements scolaires secondaires français créés par Napoléon Ier dont l'admission est réservée aux filles, petites-filles et arrière-petites-filles des décorés français et étrangers. À l’aide de documents d’archives et de photos, votre guide vous emmènera à la découverte de l’ancienne abbaye royale de Saint-Denis, transformée dès le début du XIXème siècle en un établissement scolaire pas tout à fait comme les autres. Avec leurs familles, elles furent ensuite invitées par le grand chancelier de la Légion d'honneur à dîner avec les Cadets de West Point — présents au défilé â€” dans les salons de l'École militaire, puis à admirer le feu d'artifice tiré sur le Champ de Mars. Les amoureux (euses) du temps jadis seront comblés. La pension se paye par tiers au début de chaque trimestre, tout trimestre entamé étant dû en entier[4]. La vie en internat a été un précieux avantage car nous avons été très soudées dans la classe. Les jeunes filles de la Légion d’honneur adhèrent non sans fierté aux contraintes d’un enseignement empreint de morale et de devoirs. 1. Pour l'année 2011-2012, il coûtait 471 â‚¬ pour le secondaire et 438 â‚¬ pour les classes post-baccalauréat[13]. Aux Loges, les élèves, quel que soit leur niveau, sont regroupées dans des dortoirs. Fronton de la maison d'éducation de la Légion d'honneur des Loges • ©Karine Zabulon En 2019, le poste d'intendante générale se libère. Ancienne élève de la Maison d'éducation de la Légion d'Honneur, certaines d'entre nous la baptisait: " la maison d'Horreur". À la maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis, institution d'excellence exclusivement féminine, les terminales s'apprêtent à terminer leur dernière année de pension. Au rez-de-chaussée de ce bâtiment se trouve une salle de concert de 430 places qui accueille notamment les récitals du Festival de Saint-Denis (Martha Argerich, Khatia Buniatichvili, Thomas Adès, Nicolas Angelich, Renaud et Gautier Capuçon, Mung-Whun Chung, Edgar Moreau, Alexandre Tharaud se sont produits dans cette salle[17]). Les dortoirs tiraient jusqu'en 2011 leurs noms des différentes couleurs de ceintures de l'uniforme (vert, violet, aurore, bleu, nacarat, blanc). Ce décret prévoyait la création de trois maisons, où les filles de récipiendaires de la Légion d'honneur seraient admises entre 7 et 10 ans, l'âge de sortie étant fixé à 21 ans[1]. La maison de Saint-Denis accueille également certains concerts du Festival de musique de Saint-Denis[8]. En 1887, l'Institution fait l'acquisition de Madame Roland, sculpture du statuaire Émile Joseph Nestor Carlier, (1849-1927), ainsi qu'une statue de Blanche de Castille, et d'autres femmes célèbres. La maison d’éducation de Saint-Denis, abritée dans le joyau de l’art classique qu’est l’ancienne abbaye ro… La première rentrée y eut lieu le 17 novembre 1807 sous la direction de Madame Campan, nommée le 5 septembre 1807. Il en sera de même pour les autres section (classe de BL, BES ou BSTG). Aujourd'hui, le pensionnat n'est plus ouvert le week-end, faute de moyens, mais les élèves peuvent rentrer dans les maisons dès le dimanche soir, la semaine commençant le lundi matin à huit heures. Situées dans des lieux chargés d’histoire et des décors naturels privilégiés, les deux maisons d’éducation offrent un cadre de vie et un environnement de travail exceptionnels, favorables à l’épanouissement de l’élève. En 2013, 100 % des élèves de terminale de Saint-Denis ont été reçues au baccalauréat (c'est-à-dire 135 Ã©lèves), avec 96,3 % de mentions, dont 53,3 % de mentions très bien[19]. Le port de l'uniforme est obligatoire. Dissoutes par ordonnance royale le 19 juillet 1814, les maisons d'orphelines furent rétablies le 27 septembre 1814 grâce à l'intervention de veuves d'officiers auprès de Louis XVIII. À Saint-Denis, les secondes et les premières sont réunies en dortoir de trois classes (en moyenne 90 Ã©lèves). Madame Campan voulait que la première maison d'éducation soit installée dans son pensionnat de Saint-Germain, mais Napoléon choisit le château d'Écouen, propriété de la Légion d'honneur depuis le 6 juillet 1806[1]. Il y a beaucoup de points communs entre cette nouvelle institution et l'ancienne, que le jeune Bonaparte avait connue puisque sa sœur Élisa y était élève et qu'il était venu l'y chercher en 1792 : être relié à l'ordre de la Légion d'honneur qui est lui-même dans la continuité de l'ordre de Saint-Louis, être destiné à des filles d'officiers pauvres ou orphelines, être divisé en classes ayant chacune leur couleur marquée par des rubans dans le costume, vouloir donner une éducation complète et moderne, etc. En octobre 2012, un nouveau bâtiment a été inauguré par le grand chancelier de la Légion d'honneur, le général d'armée Jean-Louis Georgelin. La maison accueille aujourd'hui, dans le cloître de l'ancienne abbaye royale, 500 Ã©lèves de lycée de la 2de à la Terminale ainsi que les classes d'hypokhâgne, de khâgne, et de BTS de commerce international[7]. La maison d'éducation de Saint-Denis est jumelée avec plusieurs établissements étrangers[13] : En 2002, un accent particulier fut mis sur la célébration du bicentenaire de la Légion d'honneur : lors du défilé du 14 Juillet, les élèves des maisons d'éducation formèrent un puzzle de toile géant en forme de croix de la Légion d'honneur place de la Concorde à Paris face à la tribune présidentielle. Il est constitué d'une robe bleu marine, sans manches, et d'un chemisier blanc à manches courtes en été et à manches longues en hiver. La Maison d'éducation de la Légion d'Honneur. La dénomination des postes y est différente des établissements de l'Éducation nationale : La devise des maisons d'éducation de la Légion d'honneur, inscrite sur leur fronton, est « Honneur et Patrie Â»[13], contrairement aux écoles publiques ordinaires dont la devise est celle de la République française : « Liberté, Égalité, Fraternité Â». En 2014, le BTS de commerce international[22] a affiché un taux de réussite aux examens de 100 %. Les professeurs sont détachés du ministère de l'Éducation nationale auprès du grand chancelier[15]. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. From 1820 to 1837, the headmistress was Marie-Benoîte-Joséphine de Prévost de la Croix. Les bourses d'étude de l'Éducation nationale ne sont pas acceptées par les maisons d'éducation. Ainsi, la maison a été utilisée pour figurer l'« Institut des Aveugles de Duroc Â» dans le film Les Femmes de l'ombre. "Saint-Denis - Maison d’éducation de la Légion d’Honneur. la Saint Cecilia Academy, Hume Fogg High School et l'University School of Nashville Ã, la maison d'éducation de Mariama Bâ sur l', Charlotte Mery de Bellegarde, navigatrice, Abbé Ludovic-Alexandre Dufour, 1856-1871. L'enseignement musical relevant d'un établissement d'enseignement public du second degré regroupe les classes d'option facultative (coefficient 2) et d'option de spécialité (coefficient 6) préparant aux épreuves du baccalauréat général avec la possibilité d'une pratiques artistique collective (chœur et orchestre). Le lycée de Saint-Denis propose également une préparation au test d'anglais TOEFL et (jusqu'en 2007-2008) au concours d'entrée à l'IEP de Paris[13],[12]. Extrait ️ 23m29s - ÉLITISME – À Saint-Denis, un lycée à l'ancienne forme l'élite féminine de demain. REPORTAGE - Chaque année, la maison d’éducation de la Légion d’honneur organise une remise des prix pour les lycéennes. La maison d'éducation de la Légion d'honneur est réservée aux filles. Le 1er septembre 1989, Saint-Denis a ouvert une classe préparatoire de Lettres supérieures (hypokhâgne), et le 1er septembre 1994, une classe de Première supérieure (khâgne). Joli, non ? Fronton de la maison d'éducation de la Légion d'honneur des Loges • ©Karine Zabulon En 2019, le poste d'intendante générale se libère. La Maison de la Légion d'honneur, aurjoud'hui située rue de la Légion-d'Honneur, et son parc sont classés au titre des monuments historiques en 1927[6]. L'établissement a pris la place du couvent des Loges fondé en 1644 par Anne d'Autriche sur l'emplacement de l'ancien ermitage de saint Fiacre, au milieu de la forêt. Les élèves portent également un caban bleu à boutons bleu marine et un béret pour les sorties officielles[4]. Depuis 1794, Madame Campan tenait elle-même un pensionnat de jeunes filles à Saint-Germain-en-Laye, qui comptait parmi ses élèves Hortense et Stéphanie de Beauharnais, ainsi que Pauline et Caroline Bonaparte. Il existe pour chaque niveau du collège des Loges à Saint-Germain en Laye une classe de maîtrise comportant une soixantaine d'élèves recevant un enseignement approfondi de chant choral, de solfège, d'histoire de la musique, ainsi qu'en piano, violon, alto, violoncelle, flûte traversière, clarinette, hautbois, harpe et guitare. Le réfectoire est orné d'un grand tableau représentant Le Martyre de saint Denis, de saint Éleuthère et de saint Rustique[9]. On ne peut éviter de faire un rapprochement entre les maisons d'éducation de la Légion d'honneur et la Maison royale de Saint-Louis créée par Madame de Maintenon à Saint-Cyr, dans les bâtiments construits par Mansart et que Napoléon affecta en 1808 à l'école des officiers de l'armée française. On ne peut éviter de faire un rapprochement entre les maisons d'éducation de la Légion d'honneur et la Maison royale de Saint-Louis créée par Madame de Maintenon à Saint-Cyr, dans les bâtiments construits par Mansart et que Napoléon affecta en 1808 à l'école des officiers de l'armée française. Maison d'éducation de la Légion d'honneur. Archives départementales de la Marne 14M24 Le château d'Écouen est l'endroit où fut installée la première maison d'éducation. La maison d’éducation est une très bonne école. Avec lui pas besoin de longs discours mais d'un peu d'humour. » Il préconisait des études simples, visant à « maîtriser la vanité qui est la plus active des passions du sexe Â» et à faire en sorte que les élèves deviennent des mères de famille modestes[1]. Poussez la porte cochère pour entrer dans l’ancienne abbaye royale de Saint-Denis, transformée dès le début du XIXème siècle en un établissement scolaire pas tout à fait comme les autres. multicolore (reprenant les couleurs des niveaux inférieurs) pour les classes terminales. Elle fut transférée à Écouen par Napoléon III en 1851[1]. Education stricte, uniforme obligé, examen de conscience chaque soir avec l'obligation de s'auto-évaluer. Le Monument Historique Ancienne abbaye Saint-Denis, actuellement maison d'éducation de la Légion d'Honneur, référence PA00079951, est situé 5 Rue de la Légion d'Honneur 93200 Saint-Denis C'est à l'origine une œuvre sociale destinée à prendre en charge l'éducation de jeunes filles pauvres ou orphelines de guerre, dont les parents, grands-parents ou arrière-grands-parents ont mérité la Légion d'honneur. Cette institution prestigieuse se repartit sur deux sites. À Saint-Denis, les élèves sont logées dans des dortoirs d'à peu près trois classes chacun, soit environ 90 Ã©lèves tandis qu'aux Loges, les dortoirs logent à peu près deux classes chacun, soit environ 50 Ã©lèves. À sa première rentrée en 1811, la maison d'orphelines de la Légion d'honneur des Loges était dirigée par madame de Lezau, supérieure de la congrégation de la Mère de Dieu. Lettre du grand Chancelier au préfet du département de la Marne, 6 juin 1940. L'Ordre de la Légion d'honneur fête cette année ses 200 ans. En fait, c'est surtout la cours d'honneur de l'ancienne abbaye de Saint-Denis qui a été réquisitionnée pour ces demoiselles. Fred Vielcanet Fred Vielcanet ressources humaines », explique Hu-guette Peirs. Etablissement - Maison D'éducation De La Legion D'honneur. The first boarders came in 1812. En 1985, l’école militaire aménage la cour de l’ancienne église Saint Denis pour y construire les classes de seconde, première et terminale. Les maisons abritent des studios où les élèves peuvent s'exercer en dehors des heures d'enseignement. Chaque classe est suivie tout au long de l'année par une chargée d'éducation (bien que la fonction soit ouverte aux hommes, elle n'est occupée que par des femmes). Ancienne élève de la Maison d'éducation de la Légion d'Honneur, certaines d'entre nous la baptisait: " la maison d'Horreur". C’est la seconde maison d’éducation des filles de la Légion d’honneur créée par Napoléon, pour assurer l’instruction des jeunes filles orphelines. En 1814, Louis XVIII supprima par ordonnance les maisons d'orphelines, mais la maison des Loges fut rouverte la même année, et devint plus tard une maison d'éducation comme Saint-Denis et Écouen[1]. Napoléon créa ces maisons pour subvenir à l'éducation et aux besoins des filles, très souvent orphelines, de ses soldats les plus méritants. Les maisons d'éducation sont sous l'autorité directe du grand chancelier de la Légion d'honneur. Celles-ci peuvent les sanctionner pour une mauvaise conduite, notée par des « croix Â» (au bout de trois croix une punition, cinq croix une heure de colle, dix croix changement de dortoir partiel, vingt croix changement de dortoir définitif). Seule l'abbaye de Barbeaux ne rouvrit pas[1]. Le 15 juillet 1810, Napoléon créa par décret les « Maisons d'orphelines de la Légion d'honneur Â», destinées aux orphelines de récipiendaires de la Légion d'honneur quel que soit leur grade. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH055/PG/FRDAFAN83_OL0834043v001.htm, https://www.sainteodile.fr/pelerinage-des-journalistes-du-14-mai-2011/, Site officiel de la grande chancellerie de la Légion d'honneur, Section consacrée aux maisons d'éducation, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Maison_d%27éducation_de_la_Légion_d%27honneur&oldid=177977127, Monument historique à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Pages avec des arguments non numériques dans formatnum, Image locale différente de celle de Wikidata, Article avec une section vide ou incomplète, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:France au XIXe siècle/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Établissements réservés aux descendantes de membres de la, Décret créant les maisons d'éducation de la Légion d'honneur, 24 frimaire an XIV (, 1820-1837 : Marie Benoîte Joséphine Prévost de La Croix (Baronne de Bourguoin), 1966-1978: Hermine du Couedic de Kergoaler, aux filles, petites-filles et arrière-petites-filles de membres de la, aux filles, petites-filles et arrière-petites-filles de titulaires de la, aux filles, petites-filles et arrière-petites-filles des membres de l', aux filles et petites-filles de membres étrangers de l'ordre de la, nacarat (rouge cerise) pour les classes de. Les bâtiments du XVIIIème siècle portent l’empreinte d’architectes de renom, et après avoir accueilli les moines de l’abbaye bénédictine, ils seront transformés en 1795 en hôpital militaire. Celui-ci a connu de nombreuses variations au cours des années. Etre félicitée par des tableaux ou des médailles me motive pour travailler. Elles participent chaque année au « concert présidentiel Â» à Saint-Denis, auquel assiste le président de la République ou son représentant[16]. Voici la cours d'honneur de la Maison d'Education de la Légion d'Honneur. Bon, bref, on entre là-dedans, tout de … 1. Le 25 mars 1809, Napoléon signa le décret de création d'une deuxième maison dans le cloître de l'ancienne abbaye royale de Saint-Denis, qui était propriété de l'État depuis 1790. On ne peut éviter de faire un rapprochement entre les maisons d'éducation de la Légion d'honneur et la Maison royale de Saint-Louis créée par Madame de Maintenon à Saint-Cyr, dans les bâtiments construits par Mansart et que Napoléon affecta en 1808 à l'école des officiers de l'armée française. Les places sont réservées, par ordre de priorité[11] : L'âge minimum pour entrer dans une maison est fixé à 10 ans. Uniformes - Les maisons d'éducation de la Légion d'honneur sont des établissements scolaires secondaires français créés par Napoléon Ier et destinés, à l'origine, à l'éducation de jeunes filles dont les parents, grands-parents ou arrière-grands-parents ont été distingués par la Légion d'honneur. Le 30 janvier 1918, durant la première Guerre mondiale, une bombe lancée d'un avion allemand explose sur la Maison d'éducation de la Légion d'honneur[5]. Les maisons d’éducation de la Légion d’honneur sont des établissements d’enseignement public destinés aux descendantes de décorés de la Légion d’honneur, de la médaille militaire et de l’ordre National du mérite. Localisation Situées dans des lieux chargés d’histoire et des décors naturels privilégiés, les deux L'empereur en projette également une sur le mont Valérien, à l'emplacement de l'ancien calvaire : des travaux sont initiés et Napoléon vient même visiter les lieux mais comprend soudainement leur intérêt stratégique et fait finalement convertir les bâtiments en caserne[3]. Alliance réussie entre tradition et modernité, elles accueillent 1.000 jeunes filles en internat, de la 6ème aux classes préparatoires et BTS. C’est pour accueillir les filles de ses soldats morts dans les champs de bataille que Bonaparte créa la Maison d’Éducation de la Légion d’Honneur. La vie en internat a été un précieux avantage car nous avons été très soudées dans la classe. On ne peut éviter de faire un rapprochement entre les maisons d'éducation de la Légion d'honneur et la Maison royale de Saint-Louis créée par Madame de Maintenon à Saint-Cyr, dans les bâtiments construits par Mansart et que Napoléon affecta en 1808 à l'école des officiers de l'armée française. Maison de la Légion d’honneur de Saint-Germain-en-Laye (78). De nos jours, c'est encore le cas : les Loges suivent le programme du collège et Saint-Denis celui du lycée[4]. », Cette œuvre serait, selon le site Internet de la Maison d'éducation, du peintre flamand, 48° 56′ 05″ nord, 2° 21′ 33″ est, sciences et technologie du management et de la gestion, Dossier du CRDP de Reims sur les Maisons d'éducation, Site officiel de la maison de Saint-Denis, http://www.legiondhonneur.fr/fr/page/le-bts-de-commerce-international/236. La direction de la première maison d'éducation fut confiée à Madame Campan, ancienne lectrice des filles de Louis XV puis première femme de chambre de la reine Marie-Antoinette. La chargée d'éducation (autrefois appelée « dame éducatrice Â») s'occupe de sa classe en dehors des cours : pendant les études, lors des repas (qui sont servis à table dans le réfectoire à Saint-Denis), lors des sorties extra-scolaires (visites de musées, concerts, voyages de classe, etc.). « Rendre les élèves autonomes et leur assurer une existence digne et indépendante » : la mission léguée par Napoléon il y a plus de... Grand chancellerie de la Légion d'honneur. En plein cœur de Saint Denis, les architectes Belus & Hénocq réalisent un nouveau bâtiment pour la maison d’éducation de la Légion d’honneur, à la place de l’ancienne abbaye. En 1962, le grand chancelier de la Légion d'honneur mit le château à la disposition du ministère des Affaires culturelles, afin qu'il accueille le musée national de la Renaissance. S'il vous plaît mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience. Le lycée est, compte tenu des proportions de mentions très bien obtenues au baccalauréat, l'un des meilleurs de France. Les promotions de classes préparatoires portent aussi chacune un nom depuis 2008. La Maison d’éducation de la Légion d’Honneur a pour vocation de former les jeunes filles et de les préparer à leur vie future. Les élèves maîtrisiennes donnent de nombreux concerts et chantent lors de cérémonies officielles. En 1814, Louis XVIII rendit le château aux Condé, qui le laissèrent plus ou moins à l'abandon à partir de 1830 ; le château redevint propriété de la Légion d'honneur à partir de 1838[1]. Il est fréquent de désigner par métonymie une élève ou une classe du cycle secondaire par la couleur de sa ceinture : « une verte Â» ou « les bleues Â». L'Ordre de la Légion d'honneur fête cette année ses 200 ans. J’ai ainsi appris que la Maison d’éducation de la Légion d’honneur a été fondée le 25 mars 1809 dans l’ancienne abbaye royale de Saint-Denis par Napoléon qui voulait récompenser les soldats qui avaient combattu dans ses armées en offrant une éducation à leurs filles. À cette époque il existait de nombreux lycées militaires pour éduquer les garçons et en faire de futurs soldats, mais les filles étaient délaissées à cause de la dispersion par la Convention de toutes les congrégations d'enseignement.