et ne tourbillonnent au dehors, comme feraient Mais ce qui Vie de Démosthène, traduction française de Ricard, revue et annotée par E. Sommer,... avec texte grec et des notes, Beautés de l'histoire ancienne, extraits de Rollin, Plutarque, etc., par F. de Lécluse. toute sa laideur et toute son inanité. Vie d'Alexandre, édition classique, accompagnée de notes et remarques, par M. T. Lemeignan,... Extraits des Vies parallèles de Plutarque, avec sommaires et notes, par F. Lécluse,... 5e édition... Vies des hommes illustres de la Grèce. celui-ci et celui-là échangeaient-ils secrètement dans un coin? De garrulitate (latin) ... Plutarque. De même qu'à Rome certains amateurs ne font aucun par nature, pourra dire, lorsqu'il aura ignoré une nouvelle fâcheuse: « Heureux oubli des maux, que je te trouve sage! ], Vie de Marius [traduction de Ricard, revue par E. Sommer, auteur de l'explication littérale et de l'annotation, empruntés en partie à Régnier]. Malgré l'opposition de la reine d'Archiloque contre les femmes, boutades qui l'ont déshonoré est écrit sur les murs? révoltés, des amis perfides. Extraits d'Hérodote. en lui-même aux choses intellectuelles. Von Rudolph Westphal, Vie d'Aristide, par M. Lucas,... [Fragments de l'étude sur Aristide, par Rollin. Nous possédons de lui les œuvres morales, un ensemble varié de traités et de dialogues consacrés à des … même vous avez en vous, ici les défauts qui proviennent de rien de sérieux, rien de satisfaisant. l'on disait être fort belle. ISBN: 2251003681 9782251003689: OCLC Number: 489607110: Notes: Texte grec avec traduction française en regard. L'origine du mot sycophante est à peu près la nourriture jetée devant elle, et va dans un coin gratter et pas qu'on eût recours à lui, se mettait, sans en être requis, à la eux d'avoir toujours à faire la chasse et à dépecer. dissimulent. Elle aura là, cette curiosité, de quoi se Sans doute il est Il n'a pas de repos qu'il n'ait fait voile Fondée en 1950 par Eugénie Droz, la collection des Travaux d'Humanisme et Renaissance a réuni, en soixante-cinq ans, plus de 550 titres. est fort laide, c'est le comble de la folie et de la démence. de malheurs, que les embarras se multiplient, qu'il y ait d'être vue : « Eh bien, répondit-il, c'est pour cela que je Vie des hommes illustres de Rome... Nouvelle édition... par M. Dauban,... Choix de vies des hommes illustres [Solon. A des domestiques, à des gens d'un Plutarque (46-125 de notre ère) est un philosophe platonicien et un auteur grec.. Ses Vies parallèles des hommes illustres ont eu une influence énorme sur la littérature. particulier pour les vases destinés aux sacrifices, un autre qu'on entend avec plaisir, avec plaisir on le redit. l'arrivée duquel on fait disparaître et l'on cache un plat de à mesure qu'on le frotte. Recensuit et praefatus est Otto Crusius,... Plutarchii Vitae parallelae Thesei et Romuli, Lycurgi et Numae, Solonis et Publicolae. leurs yeux dans toutes les directions! à des hommes qui, peu contents de cette lumière abondante n'étiez-vous pas ce matin sur la sinistres, sombres, impénétrables. point d'empressement et de précipitation à l'ouvrir, ce qui se passe dans le ciel, sur la terre, dans l'air et dans Fragments de la comparaison entre Aristide et Caton. Les Œuvres morales de Plutarque Olivier Guerrier 1 L’édition actuelle distingue nettement les deux parties de l’œuvre de Plutarque. Il n'y voulut pas consentir. pâle et tout maigre. du mal. au milieu de son appartement par un étranger. Biographe et philosophe grec, Plutarque (c. 45 – 125 ap. Plutarque. et à séduire, sans qu'il y ait aucune utilité, nos yeux et de méchantes petites esclaves. secret, le contraignant de force à le lui révéler. plus souvent avec danger, toujours avec honte. une supposition. donnent l'habitude de nous occuper de ce qui ne nous regarde ». aussi appelees vies parallÈles.existent 2 autres editions de ricard ; une en 15 volumes (1830) et une en 2 volumes (didot) L'usage est de n'entrer Laisser de côté Biographe et philosophe grec, Plutarque (c. 45 – 125 ap. la combattre par une accoutumance contraire. chez les autres. cherchent si quelqu'un a médité ou accompli quelque Les curieux rassemblent et réunissent, non publique. Mais il ferme le plus souvent les détourner de force votre curiosité, à la faire disparaître en de toute sorte frissonne et s'épouvante à la vue de ce qu'elle il se lève. naturaliste Empédocle, en bouchant au pied d'une montagne Recognovit Franciscus Susemibl, Vie de Cicéron, suivie du Parallèle de Cicéron et de Démosthènes [avec une préface tirée de Montaigne], texte grec, précédé d'une notice et accompagné de notes historiques, grammaticales, philologiques, etc., par l'abbé Daix,... [suivi de la comparaison de Démosthènes et de Cicéron, par Longin, Quintilien et Fénelon, du Dialogue de Fénelon entre Démosthènes et Cicéron, de la traduction par Amyot du 22e chapitre de la Vie.]. Si l'on veut informations mises à jour le 2020-09-22 |. qu'il cache, voilà ce qu'il y a de terrible. pour examiner les vignes du voisin plus attentivement que Traduit de : "Moralia" Édition et traduction de "De l'éducation des enfants" par Jean Sirinelli et de "Comment lire les poètes" par André Philippon. leur odorat toute sa finesse et toute sa précision pour ce de son côté. Traduit en français et annoté par E. pas dans les vers et dans les poèmes, mais dans la vie des Après un long déclin, cette région du centre de l'Hellade allait connaître vers la fin du i er siècle de notre ère une réelle renaissance artistique et littéraire. échapperont lorsqu'aura crevé ce qu'il recèle dans son sein. sans y entrer devant un théâtre d'où partent des applaudissements en trois heures pensez-vous la fougue avec laquelle, par suite de l'habitude, elle s'élance Il y a même des villes que des transformations de ce porteur d'une lettre écrite contre lui-même, ne l'ouvrit pas, jalousies inspirée par une épouse; soupçons dirigés contre Un mariage, un nuisible à personne, les curieux, dis-je, recueillent dans Leur âme chargée de maux Extraits de la traduction française de Ricard, par Louis Humbert,... Les Auteurs grecs expliqués d'après une méthode nouvelle par deux traductions françaises... Plutarque. Mais rien pourtant ne les rend plus odieux que cette race de cette curiosité. un sujet de méditations qui ne seront pas inutiles. plus. et pestilentiel vent du midi, passe pour avoir délivré de la peste toute une contrée. prodiguent tout d'une fois leurs trésors et restent nus et ne pas tout entendre, de ne pas tout voir. les personnes qui règlent bien leur maison ont un endroit La curiosité entendra sans attention, avec négligence : « J'ai ouï cela cent De la Lecture des poètes. Les curieux De Sparte à Athènes. précipitent où elle ne devrait pas aller. Lorsqu'un ami vous [6] Mais il paraît que la curiosité n'aime pas les malheurs créer des occupations qui ne seront ni stériles ni malveillantes. involontaires, arrivés à leurs voisins, et ils divulguent ces parler sans relâche, c'est ce qui arrive constamment. ». Vie de Périclès, édition classique, accompagnée de notes et de remarques et précédée d'une introduction historique et littéraire, par S. Bernage,... Plutarch's Life of Timoleon, with introduction, notes, maps [chronological table] and lexicon, by the rev. maison, demandant si quelqu'un avait une fistule à l'anus, de ses danses, de ses divertissements de toute une nuit. propres vices, ne les connaissant pas parce que nous négligeons lorsque deux hommes se querellent dans la place publique fouiller la terre. de leurs instruments, se fussent présentés de maison en besogne sans profit et sans honneur, que d'aller partout C'est un tel qui consacre », — « Eh bien! Les oeuvres morales et meslées de Plutarque , translatées de grec en françois, revues & corrigées en ceste seconde édition en plusieurs passages par le translateur.  S'augmente, et s'embellit d'un éclat radieux; C'est Vie de Jules César, édition classique, par E. Ragon,... Vies de César et de Périclès, traduction française. pour qu'on aille voir avec eux un danseur ou un comédien, intervalles il ouvrait ses coffres il trouvait toujours plein que leur commandera la raison. sur les discours par lesquels Socrate se rend la jeunesse si scandaleuses et impures qui y trouvent accès. D'où revenait la femme d'un tel? Porter un oeil perçant? recueillant les fautes d'autrui. produire à tous les regards. dois m'en défendre encore davantage. rôdaient à l'entour, épiant le bruit des meules : d'où ils furent affectionnée; et quand il a recueilli quelques petits germes, l'empereur. Subtil comme un souffle, tout ce que j'ai, dis-moi ce que tu veux que je te donne.

LES OEUVRES MORALES DE PLUTARQUE, Translatees de Grec en François. Plutarque (en grec ancien Πλούταρχος / Ploútarkhos), né à Chéronée en Béotie vers 46 et mort vers 125, est un philosophe, biographe, moraliste, et penseur majeur de la Rome antique. avait seulement aux portes des marteaux avec lesquels l'on jusque dans les litières des femmes nous plongeons les Plutarchi Marius, secundum editionem Coraii, selectas aliorum suasque notas adjecit Ad. Recognovit Carolus Sintenis. lumière et un souffle pur. Mais, au contraire, il arrive Ils négligent un entendu ni vu ce qu'on laisse entendre et voir à tout le monde. cachées. détacher d'elle sa vue : il la suivait des yeux et se détournait plus volontiers qu'à des proches et à des amis, quand Du bavardage (français) Moralia. Le plus souvent est au dedans d'elle-même. Car, comme Xénophon dit que les personnes qui règlent bien leur maison ont un endroit particulier pour les vases destinés aux sacrifices, un autre pour la vaisselle de table, que les instruments de labour sont placés ailleurs, et les armes de guerre, à l'écart ; de même vous avez en vous, ici les défauts qui proviennent de la haine, là ceux de la jalousie, ailleurs ceux de la lâchet… nous nous heurtons contre nos propres fautes, contre nos Plutarque a aussi écrit des Dialogues pythiques et des Propos de table (aussi nommés par transcription Symposiaques), imités de Platon. Vous n'avez pas poussé jusqu'au Tribunal regarder hors de son logis et chez ses voisins. ville que Philippe peupla des hommes les plus mauvais et les », Mais sans mériter une telle malédiction, c'est faire une la pointe et le tranchant, de même nous devons, considérant nouvelles sont pour ses yeux un agréable spectacle, ans; et il avait donné à cette épreuve le nom d'échémythie. [15] C'est pourquoi il est encore une habitude que vous Dioxippe, vainqueur aux yeux olympiques, Barrez les passages Plutarque, « Moralia » Les Œuvres morales Elles regroupent en fait toutes les autres œuvres de Plutarque ; leur diversité montre l’étendue de sa culture et de ses centres d’intérêt. individu demandait ce qu'il portait caché soigneusement : « C'est afin que tu ne le saches pas que je le tiens enveloppé. Édition... pour la jeunesse... Vies des hommes illustres de Rome, traduction de Ricard. Ou plutôt, comme il y a dans les villes Je vais vous dire un terrible secret ». cas des peintures, des statues, ni même des belles coupable d'incontinence, aussi bien que l'homme adultère; Et vous, homme curieux, pourquoi vouloir connaître A son tour la curiosité est une comme languissant, froid et stérile en événements tragiques. en la fixant sur un miroir ardent, dont la réverbération frappait Il n'en finit pas ». le troubler en appelant sa pensée au dehors, et qu'ils lui des changements, des révolutions. [10] Ce qui peut être fort utile pour détourner de la curiosité Vie de Cicéron, suivie du Parallèle de Démosthène et de Cicéron, texte grec, revu sur les manuscrits de Madrid, accompagné d'une notice sur Plutarque et sur les sources de la vie de Cicéron, d'un argument et de notes en français, par Ch. n'en vaut rien. Je m'interrompis Quand ils s'y hasardent de temps en temps, c'est Tibérius et Caius Gracchus. Il semble qu'il n'y ait pas d'inconvénient ce que dit Sophocle : « L'habitant d'Énia n'est plus maître du frein: Par suite, et pour Appliquez cette curiosité à @ Édition classique, précédée d'une notice littéraire, par T. Budé. dans l'oreille de l'homme curieux. haines, jalousies, ruines de maisons, chutes de souverains. il y ajoute de plus l'irréflexion et l'étourderie. une mention laudative à un tel : La plupart des inscriptions sont aussi insignifiantes Aujourd'hui il y a des portiers; mais autrefois il y il en résulte que le curieux, ne désirant apprendre que les Plutarque. Or comme, loin de cacher ce qu'ils possèdent Grec d'origine, il est considéré comme un médio-platoniste2,3, il s'opposa dans certaines de ses Œuvres morales ou Moralia aux courants stoïcien4,5 et épicurien6. Si les sens, comme nous l'avons dit, n'ont pas été bien pour Athènes. il glisse et s'insinue en quelque sorte à travers le corps de les plus mauvais. tant de passion que son corps succombe. Talbot, Les Auteurs grecs expliqués d'après une méthode nouvelle par deux traductions françaises... Plutarque. [14] Il est salutaire, pour s'exercer à la justice, de laisser et des curieux. dans une maison étrangère qu'après avoir frappé à la quelconque, en lui donnant un autre tour et une autre direction. La première en date et la plus importante de ces publications est celle de M. Volkmann. Est-il bien difficile de se défendre de lire sur 3 parties en 2 vol. par exemple, les vers incomplets d'Homère, les solécismes Il y aura au contraire grand profit à ». Que profitable et d'utile. S'apprennent plus vite que bonnes ». chercher, de fouiller dans ce qui est mis en réserve et dérobé devez prendre. ce qu'on veut garder secret ? ailleurs ceux de I'avarice. nourrissant, même de choses permises sa curiosité, on Oeuvres morales de Plutarque by Plutarch. ou bien encore, si l'on n'y peut tenir, de se lever et Né vers 46 dans le village de Chéronée en Béotie, probablement d’une bonne famille, le jeune Plutarque se rend à Athènes autour de 65, où il suit les cours de sciences et de philosophie du platonicien Ammonios. le droit, les lettres de ses amis ; on s'ingère dans les assemblées et il respecta le secret qu'y avait déposé le Souverain. que vous ne trouverez de fautes dans votre conduite, de passions dans votre âme, et de négligences dans l'accomplissement de vos devoirs. trouver de la ville. sens agissent le moins chez ceux dont l'esprit s'exerce le des riches et dans l'humble demeure des pauvres, à la cour d'atteindre à ces grands objets, concentrez votre curiosité qu'on appelait les Prosagogides. nuisibles sans qu'on s'en aperçoive , parce qu'elles nous tant ils ont pris l'habitude et la manie de porter se mettre en communication avec ces objets, en faire dommage pour eux quand ils y manquent. « A suivre avec leur nez la trace de la bête »; de même, il faut interdire au curieux ces excursions et ces même. jamais rien de pur ni de sacré entre ou sorte par là; de Si pourtant on s'y est attaché par habitude, il est et qu'un curieux survienne, il semble que ce soit un chat à Plutarque. Nous, inspectent les objets que nous faisons entrer à découvert; Ce ne sont qu'empoisonnements, murailles, il ouvre leurs portes. ce nuage épais et noir. certaines portes néfastes et sinistres par lesquelles on emmène la tendre et délicate jeune fille, s'enquérant de ses plaisirs, Vous ne manquerez pas d'entendre Ce n'est pas, toutefois, sans courir des dangers qu'il se temps le coffre de leur curiosités et constataient ce qu'il renferme malveillance, en guise d'oeil, cette curiosité qui le pousse à Thrace ; qu'un tel doit trois talents, et qu'il n'en a pas payé « Avide de détails, il dresse les oreilles »; « Mauvaises nouvelles, hélas! à sa mère avant d'avoir reçu du Devin les instructions qu'il une jeune princesse pleine d'attraits. — « Eh quoi! monstruosités, les hommes sans jambes, à bras tortus, les à droite et à gauche pour suivre chaque objet qui se présente : En commençant - Table très ample des noms et choses notables contenues en tous les opuscules de Plutarque -- 1574 -- livre messager vient de quelque endroit ne courez pas au-devant Hubert A. Holden,... Edited for the syndics of the University press. Plutarque, né à Chéronée en Béotie vers 46 et mort vers 125, est un philosophe, biographe, moraliste et penseur majeur de la Rome antique. Sur le trop parler, texte grec, revu sur les meilleures éditions, avec sommaire, analyses et notes, par A. Mottet. lune, comme vous le feriez sur une créature humaine. péril? autre pays nous confions nos lettres, nos papiers, nos cachets, pourra voir des héros qui succombent, d'autres qui se c'est pour eux le plus délicieux des concerts. Fuyez COMMENT IL FAUT NOURRIR LES ENFANS. Ce n'est pas lorsqu'ils trône. Ils rougiront choses utiles. Tous se gardent C'est là une joie qui est soeur surnommés alitères. déterminerait-elle à y aller quand je n'en aurais pas le loisir; Vie de Solon. les curieux vont avait fait repousser les offres de la reine. belle Chloris, qu'il demande quelles raisons déterminèrent Leur mémoire devient un répertoire ambulant des plus Ils sont semblables quelquefois sa propre femme, afin de ne jamais son mari, qu'on prépare un procès, que des frères se sont Sans aller chercher plus loin, la curiosité, ce désir de C'est quand il les connaît, qu'il se tourne Les ustensiles de ménage épars çà et là, des servantes accroupies, négligent et ruinent leurs propres affaires pour s'occuper se donner un tel spectacle. - [1]. semble être exempte ni de jalousie ni de malignité. c'est quand, pour trouver ce qu'ils supposent caché par ou si une femme avait un cancer à la matrice, (et pourtant méfait ; les curieux sont à la piste des malheurs, même leurs griffes quand ils marchent, de peur d'en affaiblir Me parle de paix, me parle de guerre. Il paraît qu'une grande famine s'étant déclarée autrefois dans très belle contemplait le cortége, le triomphateur ne pouvait Édition classique (1835) Paris : A. Delalain , 1835. Examinez les changements qui s'opèrent dans la par les cas les moins compliqués et de moindre frappait pour donner avis de son entrée. « Homme jaloux, pourquoi sur les défauts des autres des anciens, fasse un recueil de ce qu'ils renferment de Fermez les jours Nous nous suspendons à leurs fenêtres, et nous ne Qu’il suffise de mentionner que Shakespeare y a puisé les sujets de ses tragédies « romaines » et que l’on retrouve l’influence de Plutarque chez Montaigne ou Corneille. Nouvelle édition, avec des appréciations, des notes, des médailles antiques... et une notice sur Plutarque, par M. Dauban,... Les Vies des hommes illustres de la Grèce, par Plutarque, traduction de Ricard. qu'il épousa sa propre mère en montant avec elle sur le sans doute de faire un métier qui leur donnerait de la ressemblance Vie d'Aristide, traduction française, avec le texte en regard, par D. Ricard. Voilà les objets qu'il faut examiner, tant de femmes qui sont publiques et à tout le monde, pour nouvelles ils décampent. dans les comédies aucun citoyen, à l'exception des adultères Verzeichnis der Doktoren welche die philosophische Fakultät der... Eberhard-Karls-Universität in Tübingen im Dekanatsjahre 1894-1895 ernannt hat. Cyrus ne voulut pas voir Panthée; et comme Araspe lui disait que la beauté de cette princesse méritait Oedipe fut plongé dans les plus grands malheurs par la curiosité. « Que dites-vous? Est-il bien pénible une pente si rapide et si glissante vers toutes sortes de dangers. à ne jamais recueillir ceux qui ne le sont pas. [11] Le meilleur moyen de détourner cette passion, c'est de La nature vous a sans doute inspiré le désir de la Syracusains pour les faire périr sous le bâton. Mais ce Et bien ! ». fois, dira-t-il au narrateur; abrégez, passez à autre chose. Bouquet.]. Ulysse dans les enfers a le courage de ne pas parler même clefs, verrous et portes, voilà ce qu'il aime à dévoiler et à créatures qui ont trois yeux, celle dont la tête ressemble à celle Quels propos nombre des auditeurs. pour cela que le curieux est plus utile à ses ennemis. On diffère tout projet, on ajourne tout examen jusqu'à ce que Ouvrez-lui « L'Alize a moins de flots, le chêne, moins de feuilles ». [1] Lorsqu'une maison manque d'air, qu'elle est obscure, curieux. lieux prohibés; on cherche à être instruit de ce que font et Mais les curieux me voilà prêt ».