Nous repassons sur les zones d'altiplano de l'aller. Le petit matin m'offre plusieurs nouvelles espèces : Tyranneau roitelet (Tyrannulus elatus), Tyran quiquivi (Pitangus sulphuratus), Tyran audacieux (Myiodynastes maculatus)et Pigeon plombé (Columba plumbea). En route, des magnifiques Calliste à tête dorée (Tangara xanthocephala) se nourrissent sur les fleurs d'un arbre. Puis, je note les premières Merganette des torrents (Merganetta armata), des canards inféodés aux torrents des Andes. Le mâle est reconnaissable à sa crête rouge vif qui va de la base du bec jusqu’au sommet de la tête. Nous continuons à pied et un groupe de petits perroquets révèle sa présence bruyamment, ce sont des Toui à bandeau jaune (Psilopsiagon aurifrons). Voyage ornithologique au Pérou Histoires de plumes et de pierres. Ils sont posés sur les rochers au milieu de l'Urubamba. EN IMAGES - Inscrit au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1987, le parc national de Manú abrite la plus grande biodiversité de la planète. Lors d'un arrêt pour croiser un autre train, je trouve un magnifique Motmot d'Équateur (Momotus aequatorialis) posé dans un arbre. L’ara macao est un grand oiseau qui mesure 85 cm de long. Il se déplace en couple, et reste fidèle à son partenaire. Il vit tout le long de la cordillère des Andes. Une seul oiseau y réside, c'est un Grèbe aux belles joues (Podiceps occipitalis). Une fois de plus, il est tard et nous ne nous arrêtons pas pour observer les très nombreux oiseaux : Erismature des Andes (Oxyura ferruginea), Foulque ardoisée (Fulica ardesiaca), Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus), Grèbe de Rolland (Rollandia rolland), Sarcelle du Chili (Anas flavirostris), Sarcelle du puna (Anas puna). Son bec solide gris foncé lui permet de briser les noix pour se nourrir. Nous prenons le bus en direction du sud en longeant la côte Pacifique. (+51-84) 437 690 – info@peru-excepcion.com. Il est prisé pour son plumage très coloré, notamment pour les plumes de sa longue queue. Je peux aussi photographier les Cassique roussâtre (Psarocolius angustifrons) toujours affairés au tissage de leur nid, des Tangara évêque (Thraupis episcopus) et Tangara à bec d'argent (Ramphocelus carbo). Nous regagnons le sentier en fin d'après-midi, 2 couples de Ara bleu (Ara ararauna) et Ara rouge (Ara macao) passent dans le ciel. Les hirondelles sont nombreuses, j'arrive à identifier une Hirondelle à ceinture blanche (Atticora fasciata). Nous quittons le lodge et retournons à Puerto Maldonado prendre notre vol vers Lima. En route, nous observons 1 magnigique Trogon à queue blanche (Trogon viridis) et 2 Trogon à queue noire (Trogon melanurus) tout aussi jolis. Fleurs oiseaux de paradis. Il a la tête blanche légèrement mouchetée de noir, le front vert, le bec noir, et les pattes gris foncé. Trois nouvelles espèces sont malgré tout au programme : un couple de Chardonneret de Magellan (Carduelis magellanica), un magnifique Colibri vesper (Rhodopis vesper) et quelques Merle chiguanco (Turdus chiguanco). Quinze nouvelles espèces d’oiseaux ont été identifiées dans la forêt amazonienne, principalement au Brésil. Le mâle se différencie de la femelle par la couleur de son plumage : ce dernier présente un plumage noir composé de fines rayures blanches au niveau des ailes alors que les femelles sont complètement noires. Il mesure environ 32 cm. Malheureusement, ce matin, c'est la seule espèce que nous pouvons observer. Malheureusement, les dessins sont parfois assez mauvais et la description des oiseaux assez légère. Churrinche, attrape-mouche vermillon, viudita roja ou brasa de fuego (Pyrocephalus rubinus) Je note aussi des Tyran mélancolique (Tyrannus melancholicus) et un groupe de Conure mitrée (Aratinga mitrata) vole d'arbres en arbres sur l'autre rive. . En fin d'après midi, de retour au village, je peux photographier un couple de Merganette des torrents (Merganetta armata), le mâle et la femelle sont vraiment très différents. Dans la forêt amazonienne du Pérou, vous participez aux recherches menées par une équipe de spécialistes locaux, sur la biodiversité en général et plus spécifiquement sur les primates et les chauves-souris. Cet amas de fientes constitue un engrais très riche exploité à partir du 19ème siècle et représentait à l'époque une des principales richesses du Pérou. Avant de partir d'Arequipa, une Buse aguia (Geranoaetus melanoleucus) survole l'hôtel. Il survole de haut la canopée en groupe de dizaines d’individus, sans s’arrêter dans les clairières. Partir en Amazonie en famille pour vivre une expérience extraordinaire, c’est l’activité incontournable de tout séjour en Amérique du Sud. Photos des oiseaux de Pérou. De retour en ville, je trouve des Bruant chingolo (Zonotrichia capensis) et Moineau domestique (Passer domesticus). Il porte un beau dégradé rouge et jaune sur le front, qui brille à la lumière. La matinée est consacrée à la visite du Machu Picchu. On en trouve aussi en Bolivie, au Brésil, et jusqu’au Pérou. Nous prenons ensuite une barque pour faire une balade sur le lac. Son bec noir est plus droit que celui des colibris en général. Grimpar nasican : Grimpar varié : ... Grallaire d'Amazonie : Conophage ardoisé : Mérulaxe de Simons : Cotinga à huppe rouge : ... Phrygile du Pérou : Phrygile petit-deuil : Phrygile gris-de-plomb : Phrygile plébéien : Diuca leucoptère : Sur le Rio Urubamba, je note et photographie Cincle à tête blanche (Cinclus leucocephalus), Merganette des torrents (Merganetta armata), Moucherolle noir (Sayornis nigricans) et Tyranneau des torrents (Serpophaga cinerea). Pour les spécialistes, il s’agit de la plus grande découverte de l’histo… Originaire des forêts andines dites yungas, elle est présente au Pérou, en Bolivie et dans le Nord-Ouest de l’Argentine. L’amazone à front jaune est un oiseau principalement vert comme la plus grande part de l’espèce amazone. Il en existe de différentes sortes, tous plus originales les unes que les autres. Sur routard.com, retrouvez les meilleures photos de voyage des internautes. Itinéraire optimisé et incomparable qui inclut la fameuse et incontournable route de Manu, le Machu Picchu, en passant par l’exploration de la rivière Madre de Dios, l’Amazonie et sa biodiversité opulente, et tellement plus encore! Nous sommes arrivés la veille à Lima où j'observe mes premières espèces : Tourterelle côtière (Zenaida meloda), Urubu noir (Coragyps atratus) et Urubu à tête rouge (Cathartes aura). A l'approche du lac Titicaca, de nombreuses mares accueillent quantité d'oiseaux : Mouette des Andes (Larus serranus), Foulque ardoisée (Fulica ardesiaca) plus les anatidés déjà cités. Oiseau serpent Amazonie Pérou L'auteur 'Meme72' (Id 205012 ) : En pleine Amazone Pérou, l' oiseau serpent pose à nos yeux son cou ressemble à la forme d' un serpent d'où son nom. Son plumage est orange vif pour les jeunes et écarlate pour les adultes. Ce sont principalement des jeunes de couleur marron, mais nous observons aussi 2 adultes au plumage noir et blanc. Le colibri flavescent est d’une belle couleur verte. Unique de son espèce, ce serait l’oiseau actuel le plus primitif, on a en effet retrouvé des fossiles de 18 millions d’années. Il complète ce régime alimentaire de graines, fruits de palmiers ou bananes. Mais, la star des lieux est le Manchot de Humboldt (Spheniscus humboldti), l'une des 2 espèces de manchots à vivre en zone tropicale. Pérou, l'Amazonie rêvée. Nous reprenons une dernière fois le bateau pour rejoindre Puno. Nous entamons la montée et arrivons sur une plaine où j'observe des Dormilon cendré (Muscisaxicola cinereus) et un Synallaxe terrestre (Asthenes humilis). Le toucan toco est le plus répandu de sa famille. Elle apprécie les savanes de palmiers, les bois de pins et les forêts semi-humides basses, jusqu’à 500 m d’altitude au Pérou. Vous y aurez l'opportunité de connaître l'artisanat des indiens de la communauté de Mocagua. L’Amazonie péruvienne est un foyer particulier d’activité aviaire, avec quelque 575 espèces identifiées sur un seul secteur de 5500 ha de la forêt tropicale. Il préfère souvent marcher rapidement que voler, et reste d’habitude sur les branches basses. Imaginez-vous en pleine Amazonie : vous revenez d’une randonnée dans la jungle ou d’une partie de nage ... Découverte des dauphins, des oiseaux et des singes Visite de villages ou de la forêt inondée de Yanallpa Dauphins roses, aras au coucher du … Nous reprenons la route et faisons un arrêt à Huacachina, une oasis située au milieu d'immenses dunes de sable. En effet, les rapaces nichent dans les falaises en face du site et utilisent les courants aériens pour prendre leur envol le matin. Il se sert de son bec puissant pour s’accrocher à ses perchoirs. Un séjour orienté observation des oiseaux dans la réserve amazonienne de Calanoa. Il a les pattes, le bec et la peau autour de l’œil rose pâle, tandis que son œil est marron foncé. Les Grand urubu (Cathartes melambrotus) nous survolent. Nous partons pour une nouvelle randonnée, cette fois-ci dans le Parc National Huascaran entre 4200 et 4800 m d'altitude. Ce séjour peut venir en extension d’un voyage traditionnel au Pérou. Haut de 35 cm environ, il a une drôle de physionomie qui n’est pas sans rappeler le batracien, avec ses grands yeux globuleux jaunes verts et sa sorte de goitre couvert de plume jusqu’au bec. Son plumage est noir, avec la poitrine blanche bordée d’écarlate. J'y note une jeune Buse de Harris (Parabuteo unicinctus), quelques Colombe à bec jaune (Columbina cruziana) et des Urubu noir (Coragyps atratus) perchés sur le toit d'une église. J'observe peu d'oiseaux, quelques Martinet à collier blanc (Streptoprocne zonaris), des Merle géant (Turdus fuscater) et Merle chiguanco (Turdus chiguanco), quelques Vanneau des Andes (Vanellus resplendens) dans les champs et le curieux Moucherolle à ailes rousses (Polioxolmis rufipennis) adepte du vol saint-esprit comme nos crécerelles. Elle se rassemble en groupes très importants qui peuvent compter jusqu’à 2000 individus. Après une longue nuit de bus, nous arrivons à Huaraz, au nord de Lima, dans la Cordillère Blanche. Il préfère les espaces ouverts en bordure des forêts, où il se nourrit de fleurs. Notre guide nous emmène pour une randonnée d'une journée dans les villages et les champs situés entre 3000 et 3500 m d'altitude au pied du Huascaran, le point culminant du Pérou. Des frégates, des… D'autre espèces nous survolent également, un Faucon aplomado (Falco femoralis) nous fait une démonstration de ses qualités aériennes. Rouge flamboyant, il a les plumes supérieures des ailes et de la queue qui font un dégradé, du jaune ou vert sur les épaules au bleu clair à mi aile, et jusqu’au bleu foncé au bout de la queue. Le toucan à ventre rouge peuple la forêt humide du Pérou, du Brésil, du Paraguay et du Nord-Est de l’Argentine. Découvrir l’Amazonie en fin de séjour permet de terminer son voyage par une immersion au cœur de la nature, si différente des Andes et de la Côte. Pas d'autre observation notable. Découvrez la jungle luxuriante, la faune et la flore sauvages de l’Amazonie au cours de cette aventure d’une durée de 2 nuits au EcoAmazonia Lodge. Observer des oiseaux. Nous avons une journée de transfert en bus de ligne touristique vers Cusco. Il apprécie les fruits de figuiers et palmiers, ainsi que les insectes, petits reptiles et œufs. Au bord du plan d'eau, j'observe 1 jeune Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax) et quelques Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus). Avec 1 816 espèces d’oiseaux, plus nombreuses que toutes celles que l’on retrouve en Amérique du nord et en Europe, le Pérou est l’une des plus importantes destinations du monde pour les passionés d´ornithologie. Son signe distinctif est son masque jaune autour des yeux, et sa tache bleue sur le front, plus nette chez les individus du Paraguay. Il a le plumage vert émeraude irisé, jaune sur le ventre, la queue bleu foncé, les ailes violettes. Les ailes et la queue sont noires. Les Chardonneret de Magellan (Carduelis magellanica) sont nombreux à se nourrir dans les eucalyptus. Quelques Sterne argentée (Sterna superciliaris) pêchent au loin. Voir plus d'idées sur le thème amazonienne, foret amazonienne, amazonie bresil. Le colibri du Chili fait 9 cm de long. Une petite balade autour de l'hôtel le matin me permet de voir un Percefleur à gorge noire (Diglossa brunneiventris) et un Saltator à bec orange (Saltator aurantiirostris). Blog: Bolivie - Voyage de l'extrême ; Description : Mes aventures en 4X4 en Bolivie, du Sud Lipez à l'Amazonie en passant par la ville de la Paz à 4000 m, par le plus grand désert de sel au monde, le lac Titicaca perché à plus de 3600 m. Son ventre, sa queue et le dessous de ses ailes tirent sur le roux. Le Colibri topaze, Topaz… En route, dans l'altiplano, je note de très nombreux Ibis de Ridgway (Plegadis ridgwayi) et un groupe d'Ibis des Andes (Theristicus branickii), des Caracara montagnard (Phalcoboenus megalopterus), 1 Busard bariolé (Circus cinereus) et des Pic des rochers (Colaptes rupicola), plus les habitués des zones humides. Cet archipel colonisé par des milliers d'oiseaux marins est couvert de leurs déjections qui constituent le guano. Près de la ville de Juliaca, de nombreux Caracara montagnard (Phalcoboenus megalopterus) se nourrissent au bord de la route. Je note nombre de laridés, beaucoup d'ardéidés également (Grande Aigrette (Ardea alba), Aigrette neigeuse (Egretta thula), Héron gardeboeufs (Bubulcus ibis)), quelques Echasse d'Amérique (Himantopus mexicanus) et Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus). Pas d'observation notable. Ensuit, je retrouve le groupe pour aller visiter un jardin botanique. Dans les rochers en contrebas, j'observe 2 Huîtrier noir (Haematopus ater). Le tour de ses yeux bleu clair est en peau nue blanche. Haut de 70 cm, il a une longue queue. Après un transfert en avion, nous arrivons en Amazonie à Puerto Maldonado. Ce dernier étant le laridé le plus représenté. Les Upucerthie striée (Upucerthia serrana) au long bec recourbé courent dans les herbes à la recherche de nourriture, 2 Caracara montagnard (Phalcoboenus megalopterus) s'envolent à notre approche. Un couple de Ara rouge (Ara macao) survole bruyamment le lac. Il mesure une vingtaine de cm. Perroquet - Pérou. Avant de dîner, petite balade en bateau pour tenter d'observer des caïmans ou des capibaras (plus gros rongeurs du monde). Posted in Nature Tagged amazonie, Manu, nature, oiseaux, parc national Navigation de l’article Récit de la découverte et de la conquête des royaumes du Pérou de Pedro Pizarro Elle se reconnaît aux taches rouges de sa tête, qui partent du front et du tour des yeux et peuvent atteindre son cou. Pérou - Oiseaux du Pérou. Nous nous arrêtons pour voir la 'Cathédrale', une formation rocheuse qui s'avance dans l'océan sur laquelle sont posés Cormoran vigua (Phalacrocorax brasilianus), Fou varié (Sula variegata), Sterne inca (Larosterna inca). Nous avons un peu de temps libre avant de prendre le train du retour vers Cusco. Sur la plage se nourrit un Gravelot d'Azara (Charadrius collaris) solitaire. Nous devons quitter ce magnifique site et reprenons la route vers le lac Titicaca. Nous faisons une première marche dans la forêt voisine où je note Ani à bec lisse (Crotophaga ani), Barbacou unicolore (Monasa nigrifrons), Cassique cul-jaune (Cacicus cela), Geai violacé (Cyanocorax violaceus) et Ortalide maillée (Ortalis guttata) Peru - Birds Field Guide | Rainforest Publications (1888538-47-3)Les oiseaux au PérouQuelles espèces d'oiseaux vivent au Pérou? Un Oriole à épaulettes (Icterus cayanensis) vient se poser près de nous. Plus loin un Cassique olivâtre (Psarocolius atrovirens) me signale bruyamment sa présence. Il évolue dans la forêt amazonienne où il vit en groupe et se déplace en file indienne d’arbre en arbre. L’amazone à front bleu est assez similaire, avec son corps vert en grande partie, bordé de plumes rouges et noires au bout des ailes et de la queue, ainsi que rouges et jaunes au niveau des épaules. Oiseau de couleur bleu sombre, il tient son nom de son abdomen rouge. Elle a le bec et les pattes ivoire. Autour des iles, les Carouge galonné (Agelaius thilius) sont très nombreux. Il mesure environ 64 centimètres. Lors de notre retour, je note de nouvelles espèces, des Phrygile gris-de-plomb (Phrygilus unicolor), quelques jolis Pitajo d'Orbigny (Ochthoeca oenanthoides) et un Pic des rochers (Colaptes rupicola) qui se laisse gentiment approcher. Nous sommes à Cusco et visitons la ville et les alentours. Nous remontons le canyon de Colca vers sa partie la plus étroite. Avec plus de 1 800 espèces, dont environ 140 sont endémiques, le Pérou fait partie des pays qui abritent encore un grand nombre d’oiseaux au monde. Avec la Côte Pacifique vous commencez par des paysages lunaires et désertiques surprenants comme l’Oasis d’Ica, ou la réserve naturelle de Paracas à la géologie et faune marine intéressante. Le spectacle de ces superbes planeurs est vraiment magnifique. Dans les champs alentours, je trouve Merle chiguanco (Turdus chiguanco), Phrygile du Pérou (Phrygilus punensis) et Pigeon tigré (Columba maculosa). Le Caracara Autres rapaces. Après un trajet en bateau sur le rio Madre de Dios, nous nous installons au lodge Corto Maltes Amazonia. Ce circuit touristique m’a permis de visiter la côte Pacifique, le sud du pays et ses grands sites coloniaux et incas, une approche de l'Amazonie et la Cordillère Blanche. Les petits oiseaux du Pérou Grâce à sa biodiversité unique au monde, le Pérou compte une faune aviaire importante : notre sélection des petits oiseaux du pays. Les premières Conure de Weddell (Aratinga weddellii) arrivent et s'approchent doucement de la falaise. Je vois aussi furtivement deux superbes Tyranneau omnicolore (Tachuris rubrigastra) dans les roseaux. Le râle de Cayenne est un échassier de 40 cm de haut qui se démarque des autres râles par son cou entièrement gris. Je photographie également des Ariane de Lesson (Amazilia amazilia), Moineau domestique (Passer domesticus) et une superbe male de Moucherolle vermillon (Pyrocephalus rubinus). La végétation est dense, mais je trouve des Paruline à diadème (Basileuterus coronatus) et Paruline ardoisée (Myioborus miniatus). Peux d'oiseaux sont notés; les Hirondelle bleue et blanche (Notiochelidon cyanoleuca) volent bas. Plus loin, nous descendons sur la plage où je note Goéland gris (Larus modestus), Goéland dominicain (Larus dominicanus) et Goéland siméon (Larus belcheri). Il vit sur la cime des arbres dans les forêts tropicale d’Amérique du Sud. Il vit dans la végétation dense subtropicale ou tropicale et les zones humides et marécageuses. Nous marchons au milieu des champs dans lesquels de nombreux colombidés se nourrissent : Colombe à ailes noires (Metriopelia melanoptera), Colombe à bec jaune (Columbina cruziana), Colombe de Cécile (Metriopelia ceciliae) et Tourterelle oreillarde (Zenaida auriculata). Ce colibri est un des 337 espèces de colibris, dont 127 sont présentes au Pérou. Le toucan à bec rouge est aisément reconnaissable à son immense bec rouge et jaune, qui recouvre la mandibule supérieure. Nous débarquons et entamons une marche dans la forêt. Les espèces les plus nombreuses sur les iles sont le Cormoran de Bougainville (Phalacrocorax bougainvillii) et le Fou varié (Sula variegata). Pour notre seconde journée en Amazonie, nous avons un programme chargé. Muni d’une langue de 15 cm, il avale insectes, fruits et graines mettant la tête en arrière. Oiseaux andins du Pérou Guide Apacheta 27 mars 2017 Pérou Le Pérou bénéficie d’une faune exceptionnelle qui est dû à son environnement très diversifié entre la côte, la sierra (Cordillère des Andes) et la selva (jungle Amazonienne). Il mesure 80 cm de long. Peu d'oiseaux si ce n'est dans quelques zones marécageuses où j'observe Canard huppé (Anas specularoides), Foulque géante (Fulica gigantea), Ouette des Andes (Chloephaga melanoptera) et Sarcelle du puna (Anas puna). Il porte une petite crête ébouriffée noire. Nous arrivons à Pisco et prenons le minibus vers la presqu'ile de Paracas. C’est un oiseau méfiant, qui ne se met à découvert qu’à proximité d’un abri sûr. Il a le corps noir, sur lequel tranchent son cou blanc et le pourtour jaune vif de ses yeux bleus. Ce site est réputé pour l'observation du plus grand vautour du monde. Le tour des yeux est bleu très clair, bordé de peau rouge. Il vit entre 1400 et 2400 m d’altitude dans  les forêts brumeuses des canyons andins, souvent près des cours d’eau. A l'époque de mon voyage, c'était le seul guide sur toutes les espèces du pays. Il ne se déplace qu’en groupe d’une vingtaine d’individus, avec lesquels il communique en différenciant les sons émis. Mais où aller en Amazonie, dans quel pays: Colombie, Pérou, Equateur, Bolivie ou Guyane? Il a les yeux rouges, les pattes rouges et le bec jaune. Les oiseaux d’Amazonie Le Pérou abrite la forêt amazonienne sur une bonne partie de son territoire, avec une biodiversité exceptionnelle. Un groupe de Tangara évêque (Thraupis episcopus) se trouve dans les arbres près du camping. Il est très bruyant. Plus loin, un lac accueille des Flamant du Chili (Phoenicopterus chilensis) et des Erismature des Andes (Oxyura ferruginea) en plus d'autres anatidés déjà notés. Cette fois, nous partons du lac Llanganuco à 3900 m d'altitude. L'hoazin huppé, shansho (Opisthocomus hoazin) L’hoazin huppé est un oiseau tropical qui vit dans les zones humides de la forêt amazonienne. Nous poursuivons notre route vers Nasca. Il niche dans des cavités à mi-hauteur, au creux d’arbres ou rochers. J'y note de nombreux Cinclode brun (Cinclodes fuscus) et Mouette des Andes (Larus serranus), quelques Canard à queue pointue (Anas georgica) et Vanneau des Andes (Vanellus resplendens). La dernière modification de cette page a été faite le 18 août 2020 à 19:03. Son œil jaune vif est surligné par une sorte de sourcil bleu clair. C'est la fin de la matinée et peu d'espèces sont actives. Ils sont acompagnés par les Cormoran vigua (Phalacrocorax brasilianus), Sterne inca (Larosterna inca), goélands et Pélican thage (Pelecanus thagus). De nouveau, peu d'oiseaux si ce n'est un Grèbe aux belles joues (Podiceps occipitalis) solitaire sur le lac Paron, un Merle géant (Turdus fuscater), des Phrygile du Pérou (Phrygilus punensis) et des Phrygile gris-de-plomb (Phrygilus unicolor). En route, je note des Phrygile petit-deuil (Phrygilus fruticeti). Des Ibis de Ridgway (Plegadis ridgwayi) peu farouches sont posés sur l'ile que nous visitons. C’est l’une des plus petites espèces de toucans avec ses 40 cm de long pour 400 g. Son bec jaune-vert n’atteint d’ailleurs que 10 cm. Soit de très variés écosystèmes qui m'ont permis d'identifier 133 espèces. On le trouve dans les zones tropicales d’Amérique, au nord-est du Venezuela et le long des Andes jusqu’en Colombie, Equateur, Pérou et en Bolivie. Outre les espèces déjà vues à l'aller, nous voyons 1 Ibis de Ridgway (Plegadis ridgwayi), 1 Mouette des Andes (Larus serranus), 3 Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax) et des Sarcelle du Chili (Anas flavirostris) dans les zones humides. De nos jours, il est encore récolté tous les 10 ans seulement et les oiseaux peuvent nicher en paix uniquement dérangés par le ballet des bateaux de touristes. Les Bruant chingolo (Zonotrichia capensis) sont nombreux à se nourrir dans le gazon. Aujourd'hui, les seules observations sont effectuées dans le jardin de l'hôtel. Nous visitons la vallée sacrée près de Cusco. Nous arrivons enfin au but de notre matinée, Cruz del Condor. Lors d'une pause, je note des Phrygile plébéien (Phrygilus plebejus) et des Cinclode brun (Cinclodes fuscus) près de flaques d'eau. Pour la découvrir, s’imprégner de sa richesse, de sa culture et de ses produits exotiques, Novalys vous présente la meilleure option : se laisser transporter quelques jours à travers ses eaux sur l’unique croisière de luxe le M/V Aqua ou Aria. Marche de 2h30 pour arriver au lac Sachavacayoc. Nous prenons ensuite la route vers Arequipa. Nous commençons la randonnée le long d'un ruisseau. L’ayaymama est un oiseau qui vit dans les forêts ouvertes de l’Amazonie. Nous arrivons au bord du lac Sandoval, pendant lepique-nique, 1 Caracara noir (Daptrius ater) vient se poser sur l'arbre devant nous. Son large bec creux, long de 20 cm, est jaune, bordé de noir à sa naissance et avec une tache sur le dessus. Le Thamnophile de Castelnau, Thamnophilus Cryptoleucus, est un petit oiseau de couleur noire qui peut être aperçu près du fleuve Amazone. Le coq-de-roche est l’oiseau national du Pérou. On suppose qu'ils viennent ici pour manger l'argile qui permet de neutraliser les toxines des certains fruits dont ils se nourrissent. Nous reprenons le bateau et nous dirigeons vers le parc de Tambopata. Ceci est dû au courant froid de Humbolt qui longe les côtes de l'Amérique du sud en provenance de l'Antarctique. Elle se nourrit de graines et de fruits. J'y trouve deux nouvelles espèces : Troglodyte familier (Troglodytes aedon) et Xénospingue uniforme (Xenospingus concolor). Après une nouvelle ascension, nous arrivons au but de notre balade, la lac 69 et ses magnifiques couleurs de lagon. Nous passons le début de notre dernière matinée au lodge. Observation de nombreuses espèces animales (singes, oiseaux, loutres géantes etc). Les oiseaux de Pérou. Ce circuit en 18 jours vous fait découvrir les 3 principales régions géographiques du Pérou, du Pacifique à l’Amazonie péruvienne en passant par la Cordillère des Andes. Amazonie, ses animaux, ses oiseaux Publié le 17 octobre 2014 par NR Dédé à la pêche Je trouve aussi quelques Cincle à tête blanche (Cinclus leucocephalus) sur les rochers. Notre hôtel se situe près de l'océan et je passe la matinée à arpenter les plages de la capitale Péruvienne. Notre première escale est l'ile aux singes où nous observons capucins et singes-araignées. Une famille de Paroare rougecap (Paroaria gularis) vole de branches en branches. Le touï de Deville peuple densément les forêts tropicales du Pérou jusqu’à 1000 m d’altitude. Il a les parties inférieures d’un beau jaune pâle, la gorge, les ailes et la tête noirs. Nous rentrons au lodge et avons un peu de temps libre avant de repartir, j'en profite pour retourner dans la forêt et le jardin du lodge. On le retrouve principalement en Équateur et au Pérou dans des zones où la forêt est dense, feuillue et compte un bon nombre de sous-bois. Nous prenons le petit déjeuner dans les jardins de l'hôtel où j'observe Bruant chingolo (Zonotrichia capensis), Moineau domestique (Passer domesticus), Tourterelle côtière (Zenaida meloda), Tyran mélancolique (Tyrannus melancholicus) et Ariane de Lesson (Amazilia amazilia). Le plus grand spectacle végétal et animalier du monde, tout un record planétaire se matérialise dans l’Amazonie Péruvienne. Il vole de façon stationnaire en battant très rapidement des ailes, et se nourrit de pollens et d’insectes prélevés dans les corolles de fleurs à l’aide de son long bec un peu courbé. Elle se nourrit de fruits, baies, graines et noix qu’elle casse avec son bec. ... De la côte Pacifique à l’orée de l’Amazonie, ce circuit Nord Pérou, est un vrai retour dans le temps entre sites grandioses et paysages fantastiques !