Lukas Geniusas

Piano
Biographie

Né à Moscou en 1990, Lukas Geniušas commence ses études de piano à l’âge de 5 ans à l’école préparatoire du Chopin Music College de Moscou, d’où il sort diplômé avec les félicitations en 2008. Grandir dans une famille de musiciens a joué un grand rôle dans son éducation musicale, notamment sous la tutelle de sa grand-mère, Vera Gornostaeva, éminente professeur au Conservatoire de Moscou. Ce développement précoce lui permet de devenir le lauréat de plusieurs compétitions majeures, notamment le Concours Gina Bachauer en Utah, ainsi que la médaille d’argent au Concours Chopin en 2010. Deux ans plus tard, il devient lauréat du German Piano Award à Francfort-sur-le-Main. Sa victoire la plus récente, et l’une des plus importantes, est sa médaille d’argent au XVème Concours Tchaïkovski à Moscou en 2015. 

Lukas Geniušas s’est produit avec de nombreux orchestres parmi lesquels l’orchestre symphonique de Toronto, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le NHK Symphony Orchestra, le Philharmonique de Saint-Petersburg, le Kremerata Baltica, l’Orchestre National de Russie, l’Orchestre du Théâtre Mariinsky, le Philharmonique de Varsovie et l’Orchestre symphonique de Birmingham. Il a collaboré avec Valery Gergiev, Mikhaïl Pletnev, Charles Dutoit, Andrey Boreyko, Tugan Sokhiev, Saulius Sondeckis, Dmitry Sitkovetsky, Antoni Wit, Rafael Payare et Dmitry Liss, pour ne citer qu’eux. Sa carrière internationale l’a mené dans les plus prestigieux festivals et salles de concert à travers le monde, tels que les festivals de Rheingau, de la Ruhr ou de Lockenhaus, à La Roque d’Anthéron, à Piano aux Jacobins, à l’Auditorium du Louvre et au Wigmore Hall, ainsi que dans les plus grandes salles de Russie et d’Amérique du Sud.

 

Lukas Geniušas explore un large éventail de répertoires, du baroque au contemporain. Son répertoire va des concertos pour piano de Beethoven au cycle Ludus Tonalisde Hindemith, en passant par le répertoire russe de Tchaïkovski, Rachmaninov et Prokofiev. Musicien de chambre passionné, il apprécie autant de travailler sur des œuvres nouvelles de compositeurs modernes que de raviver un répertoire rarement joué. Ses goûts se retrouvent dans une discographie acclamée par la critique dont les plus récents enregistrements sont l’intégrale des préludes de Rachmaninov (Piano Classics), « Emancipation of Consonance » (œuvres de Desyatnikov, Arzumanov et Ryabov) et un CD d’œuvres pour violon et piano avec Aylen Pritchin (Melodiya). Auparavant, il avait déjà enregistré les Etudes opus 20 et 25de Chopin, des œuvres de Brahms et des sonates de Beethoven. 

Discographie
Galerie