Amandine Beyer - Gli Incogniti

Musique baroque
Biographie

Après avoir commencé le violon avec Aurélia Spadaro à Aix-en-Provence, Amandine Beyer poursuit ses études au CNSM de Paris et à la Schola Cantorum de Bâle, dans la classe de Chiara Banchini. Elle profite également de l'enseignement d'artistes tels que Christophe Coin ou Hopkinson Smith. Lauréate de plusieurs prix internationaux (Premio Rovereto, 1998, Fondation Juventus, 2000, Premio Antonio Vivaldi de violon baroque, Turin 2001...), elle a déjà enregistré en tant que soliste de nombreux disques. Un grand nombre d'entre eux ont été primés, qu'il s'agisse de ses interprétations des œuvres pour violon de Rebel ou de Bach (tous deux distingués par un Diapason d'or et un Choc de Classica...).

Ses activités de soliste l'ont déjà conduite en Belgique, Suisse, Allemagne, aux Pays-Bas, Émirats Arabes Unis et aux USA. Elle s'est également produite au sein d'ensembles tels que le Collegium Vocale Gent, Les Siècles, Ensemble 415, Le Concert Français ou l'Ensemble Jacques Moderne. Pierre Hantaï, Anna Fontana ou Kristian Bezuidenhout figurent parmi ses partenaires pour la musique de chambre. En 2013, la chorégraphe Anne Teresa de Keersmaeker et le danseur Boris Charmatz l'ont invitée à participer au spectacle Partita 2, qui a fait l'objet d'une importante tournée internationale.

Pédagogue experte et passionnée, Amandine Beyer donne des masterclasses dans le monde entier. Elle est professeur titulaire à l'ESMAE de Porto et a succédé en 2011 à Chiara Banchini à la tête de la classe de violon de la Schola Cantorum Basiliensis. 

Gli Incogniti

Fondé par Amandine Beyer en 2006, l'ensemble tire son nom de L'Accademia degli Incogniti, société musicale très active dans la Venise des années 1630. Ce choix s'explique par son goût pour l'inconnu sous toutes ses formes, qu'il s'agisse d'expérimentation des sonorités, de recherche de répertoire ou de redécouverte des "classiques". L'ambition première d'une démarche s'appuyant sur le plaisir des goûts réunis par un travail collectif est de transmettre une vision engagée et cohérente des œuvres abordées.

Gli incogniti s'est produit dans de nombreuses salles (opéras de Dijon, Monte Carlo, Théâtre de la Ville à Paris) et dans le cadre de festivals tels que Via Stellae en Espagne, Tage Alter Musik (Regensburg), Saintes, Sablé, Lanvellec... Ses premiers enregistrements consacrés aux concertos pour violon de Bach et Vivaldi ont été immédiatement distingués par la presse internationale. Après Nicola Matteis et Johann Rosenmüller, l'ensemble livrait en 2013 une nouvelle version des fameux Concerti grossi op.6 de Corelli qui a obtenu un Diapason d'or de l'année (Zig-Zag Territoires).

 

Discographie
Galerie