Stabat Mater - Sances, Bertali, Schmelzer

Musique vocale - Musique baroque

MIR050

Carlos Mena, alto

Oeuvres de G.F. Sances, M.A. Ziani, A. Bertali, Leopold I, J.H. Schmelzer

 

Après les « Stabat Mater » de Vivaldi et de Pergolesi, Carlos Mena, le Ricercar Consort et Philippe Pierlot nous livrent celui de Giovanni Felice Sances, plus intime mais tout autant bouleversant, d’un compositeur injustement méconnu. D’autres motets dédiés à la Vierge complètent ce programme, signés par les compositeurs italiens maîtres de chapelle à la cour de Vienne ainsi qu’un « Regina Coeli » de la plume même de l’empereur Leopold I.

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • 1 Giovanni Felice SANCES - Stabat Mater, Pianto della Madona „concerto di viole di Filippo“, 1643 12’30
  • 2 Johann Heinrich SCHMELZER - Sonata IX a 5 „Sacro-profanus concentus musicus“, 1662 4’17
  • 3 Anonyme - Salve Regina 7’15
  • 4 Johann Heinrich SCHMELZER - Sonata XI a 3 „Duodena selectarum sonatarum“, 1659 5’26
  • 5 Johann Joseph FUX - Ave Maria 3’31
  • 6 Johann Heinrich SCHMELZER - Sonata XII a 3 „Duodena selectarum sonatarum“, 1659 6’23
  • 7 Marc’ Antonio ZIANI - Alma Redemptoris Mater 7’47
  • 8 Antonio BERTALI - Sonata a 4 8’48
  • 9 LEOPOLD I - Regina Coeli „accompagnamento di viole del Antonio Bertali“ 6’41
  • 10 Johann Heinrich SCHMELZER - Sonata IV a 6 „Sacro-profanus concentus musicus“, 1662 5’17
Total 67'55
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

« Cette version pénétrante et profondément bouleversante ne vit pas seulement grâce à l’excellent contre-ténor Carlos Mena mais surtout grâce à l’accompagnement instrumental délicat. Voici une interprétation qui ne peut guère être plus belle, et qui rend accro ! »

Toccata, Mai-Juin 2008

Poussant toujours plus loin son travail sur la fusion du chant avec les cordes, Philippe Pierlot fournit à Carlos Mena un programme sur mesure et cohérent, construit autour des compositeurs de la cour de Vienne pendant la seconde moitié du XVIIe siècle, Sances, Bertali et Schmelzer en tête. Le fameux Stabat Mater pour voix et basse continue du premier se voit ici paré d'un écrin de cordes sans doute composé par Philippe Pierlot lui-même, avec un art et un goût parfaits.Un miracle d'équilibre et d'intelligence musicale, qui couronne une collaboration de longue date. Phiippe Ramin

DIAPASON, Janvier 2008