Robert Schumann - Davidsbündlertänze opus 6 & Intermezzi opus 4

Piano

MIR024

La musique de piano de Schumann reste étroitement liée aux événements de sa vie personnelle, révélatrice de ses interrogations, de ses hésitations et des contradictions. Ses plus grandes partitions pour piano datent des années qui ont précédé son mariage avec Clara, pianiste prodige, fille du maître de Schumann, Friedrich Wieck. Les combats qu’il a livrés pour conquérir Clara sont, disait Schumann, la principale source des Davidsbündler : plus que des danses véritables, ces dix-huit pièces forment un cycle de morceaux unis par une étonnante liberté, tonale, rythmique et formelle. « Opéra sans texte » disait Schumann, les dixhuit
pièces des Davidsbündlertänze, écrites en 1837, sont comme autant de réponses haletantes aux questions qu’il se posait entre son moi et son double...

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • Davidsbündlertänze opus 6
  • 1 Lebhaft 1’43
  • 2 Innig 1’53
  • 3 Mit Humor (Etwas hahnbüchen) 1’28
  • 4 Ungeduldig 0’45
  • 5 Einfach 2’16
  • 6 Sehr rasch (und in sich hinein) 1’53’
  • 7 Nicht schnell (mit äußerst starker Empfindug) 4’55
  • 8 Frisch 1’04
  • 9 Lebhaft 1’35
  • 10 Balladenmässig, sehr rasch 1’28
  • 11 Einfach 2‘03
  • 12 Mit Humor 0’38
  • 13 Wild und lustig 3’25
  • 14 Zart und singend 2’46
  • 15 Frisch 1’46
  • 16 Mit gutem Humor 1’24
  • 17 Wie aus der Ferne 4’30
  • 18 Nicht schnell 2’49
  • Intermezzi opus 4
  • 19 Allegro quasi maestoso, en la majeur 3’09
  • 20 Presto a capriccio, en mi mineur 4’43
  • 21 Allegro marcato, en la mineur 4’40
  • 22 Allegro semplice, en do majeur 1’35
  • 23 Allegro moderato, en ré mineur 4’17
  • 24 Allegro, en si mineur 3’12
Total 59'54
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

« Œuvre de combat, les Davidsbündlertänze op.6 (1837) sont l’une des partitions les plus modernes de Schumann par la liberté de leur écriture tonale, harmonique et rythmique, ainsi que par une forme rebelle à tous les schémas préétablis. (…) La pianiste française joue l’exaltation autant qu’une rêveuse distance. Elle offre une tension sous-jacente plutôt forte, mais ouverte à toutes les hésitations, à tous les silences. (…) Son approche d’une musicalité sans faille concile la vigueur rythmique et une louable sobriété. » Patrick Szersnovicz

Le Monde de la Musique, Octobre 2007

« Les Intermezzi op. 4, rarement interprétés, montrent une Claire Désert particulièrement inspirée, notamment dans le splendide cinquième qui bénéficie d’une vision souveraine, profonde et intense. » Bertrand Boissard

Pianiste, Septembre - Octobre 2007

« Elle réussit particulièrement bien à faire passer la jeunesse impulsive de la musique dans les Davidsbündlertänze. (…) Désert remporte le challenge avec flair et imagination. » Charles Timbrell

International Record Review, Novembre 2007