Liszt - Sonate en si mineur

Piano

MIR099

LISZT - Sonate en si mineur - Venezia et Napoli (Les années de pèlerinage: Italie) - Mephisto-Valsen°1 - Harmonies du soir (Etudes d'éxecution transcendante)

Enregistrement public / Live recording (Royal Festival Hall & Festival de la Grange de Meslay)

Plus encore que le Wanderer allemand – l’homme qui parcourt le vaste monde pour une quête parfois incertaine – Liszt serait plutôt le rhapsode, l’improvisateur, le chantre d’une modernité européenne.
Éveilleur de conscience comme créateur de ses contemporains pendant plus de dix ans à Weimar, ou pianiste séducteur inventant le genre du récital dans les grandes capitales : Liszt est cet homme attiré par le pèlerinage religieux, mais aussi fasciné par le diable et ses forces maléfiques. Depuis longtemps, Boris
Berezovsky cotoie cet univers diabolique. Galvanisé par son public, Berezovsky livre ici son témoignage de deux moments, au Royal Festival Hall et à La Grange de Meslay...

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • Sonate pour piano en si mineur
  • 1 Lento assai 4'45
  • 2 Cantando espressivo 5'19
  • 3 Andante sostenuto 5'50
  • 4 Allegro energico 2'53
  • 5 Accentuato il canto 6'36
  • Venezia e Napoli (Les années de pèlerinage : Italie)
  • 6 Gondoliera 3'54
  • 7 Canzone 2'29
  • 8 Tarantella 7'41
  • 9 Mephisto-Valse n°1 9'14
  • 10 Harmonies du soir (Douze Etudes d’exécution transcendante) 7'44
  • 11 Bis / Encore - Frédéric Chopin (1810-1849) - Valse en la bémol majeur opus 42 3'39
Total 60'04
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

« Que de nouveaux enregistrements cette année de la Sonate de Liszt ! Ce n’est pas surprenant au vue de la magnificence de cette œuvre, l’Everest de la littérature et un joyau pour tous les pianistes. Pas surprenant non plus que peu de ces nouvelles versions parviennent à égaler celles, excellentes, de Horowitch, Argerich, Cohen, Richter ou Barere considérées comme les primi inter pares. Mais voilà pourtant une autre version qui rejoint celle des plus grands.

Le plaisir évident que Boris Berezovsky transmet en jouant cette musique exigeante n'est pas le seul atout de cette remarquable performance. Les défis techniques sont relevés avec aplomb, les tempos sont stimulants, et chaque détail est clairement articulé au sein de phrases majestueuses. Ce drame en un acte de Liszt nous saisit du début à la fin à travers cette lecture musclée qui ne fait pas de sentiments.

Voilà un merveilleux enregistrement de Liszt, où Berezovsky fait preuve d’une virtuosité et d’une flamme qui ont fait sa réputation, tout en donnant l’impression qu’il s’amuse comme un fou. Formidable ! » Jeremy Nicholas

GRAMOPHONE, Mai 2010

« Une pure jubilation digitale de bout en bout! » B.A.

Le Pianiste , Mai - Juin 2009