Bartók quatuors 1, 2 & 3

Quatuor à cordes

Parmi tous les compositeurs de quatuors du XXe siècle, Béla Bartók (1881-1945) s’impose comme celui dont la production se rapproche le plus, tant par la qualité des contenus expressif que par l’inventivité formelle et stylistique, des sommets atteints dans ce domaine par Beethoven. Comme son illustre prédécesseur, le compositeur hongrois n’a cessé de mettre en question les acquis, comme lui il a composé mu par une énergie hors du commun et poussé par une puissante et impérieuse nécessité intérieure.

Consulter la Tracklist
Disque 1
  • Quatuor à cordes n°1 opus 7 Sz.40
  • 1 Lento 9'16
  • 2 Allegretto 8'59
  • 3 Introduzione: Allegro - Allegro vivace 11'38
  • Quatuor à cordes n°2 opus 17 Sz. 67
  • 4 Moderato 10'25
  • 5 Allegro molto capriccioso 7'42
  • 6 Lento 9'06
  • Quatuor à cordes n°3 Sz. 85
  • 7 Prima parte: moderato 4'44
  • 8 Seconda parte: allegro 5'33
  • 9 Ricapitulazione della prima parte: moderato 3'04
  • 10 Coda: Allegro molto 1'40
Total 72'07
Albums du même artiste
Albums du même compositeur
Presse

« Le Quatuor Ébène assimile le foisonnement d’idées et les audaces d’invention du Troisièmes quatuor et s’y montre d’une rigueur dynamique et d’une richesse expressive étonnamment justes. » Patrick Szersnovicz

Monde de la Musique, Avril 2007

« Seul un ensemble aguerri peut se lancer à corps perdu dans ces œuvres convulsives sans se démanteler ou se perdre. Après un premier disque Haydn très sage, le jeune quatuor Ebène relève le défi avec une vaillance et une témérité inattendues, une fièvre et une ivresse contagieuses : à quand les trois quatuors suivants ? Mieux qu’un bois précieux, ces Ebène : une essence rare. » Gilles Macassar

Télérama, 28 mars 2007

« Il est rare d’entendre chez un quatuor une telle cohésion, une pâte sonore si uniforme… l’équilibre est parfait, tout est admirablement bien agencé pour que l’âme de ces œuvres si singluières transparaisse en un reflet si pur, si authentique. Cette grandissime interprétation des Ebène, chez qui la perfection est souvent plus qu’approchée, facilité l’accès à l’univers Bartók : l’esprit du compositeur hongrois y est communiqué avec une telle clarté, une telle évidence, qu’on ne peut que s’en prendre à soi-même quant à l’apprivoisement ou non de ces œuvres. Ce second disque des Ebène emboîte le pas au premier de manière tout aussi sensationnelle ; à peine deux ans après leurs débuts sur scène, voilà qu’ils s’affirment incontestablement aujourd’hui comme l’un des meilleurs Quatuors de la nouvelle génération, et espérons qu’avec le temps l’ébène de leurs instruments conserve la même préciosité… » Richard Holding

resmusica.com, Juin 2007